Agence Congolaise de Presse

44-48 Avenue Tombalbaye - BP 1595 - Kinshasa - République Démocratique Du Congo

  Bulletin No BQ-1325     Date: 02-05-2007
 
       
     
 

Assemblée nationale : plus que 54 jours pour clôturer la session de mars

Kinshasa, 27/04(ACP).- L’Assemblée nationale ne dispose plus que de 54 jours pour exécuter son calendrier adopté mercredi et qui comporte 45 points, la liste n’étant pas exhaustive. Le président de l’Assemblée nationale, Vital Kamerhe, qui a appelé mercredi à parer au plus pressé, a responsabilisé le 1er vice-président Christophe Lutundula Apala Pen’Apala à clôturer au cours de la plénière de ce vendredi, le dossier de la répartition des matières à remettre aux sept commissions permanentes.

D’ores et déjà, M. Kamerhe et la plénière ont fixé les priorités de cette session qui sera clôturée constitutionnellement le 15 juin prochain, notamment le vote de la loi sur les partis politiques, de la loi financière, de la loi sur le financement des partis politiques, de l’examen et l’adoption du règlement intérieur du congrès (Assemblée nationale – Sénat) ainsi que de quelques points considérés comme arriérés de la session extraordinaire ou de la transition.

Au regard du temps qui reste, l’on craint que la chambre basse du Parlement n’exécute totalement son calendrier, les députés tenant à prendre absolument leurs vacances parlementaires.

M. Kamerhe a, à ce propos, appelé les élus du peuple au respect de l’heure du début des séances, au sérieux dans le travail et à mettre les bouchées doubles afin de rattraper le retard, au fait que la constitution des groupes parlementaires et des commissions permanentes ont pris beaucoup de temps, prolongeant ainsi la deuxième session extraordinaire convoquée à cet effet.

Séminaire – atelier sur la transposition des grades des enseignants

Kinshasa, 27/04(ACP).- Le ministre de l’EPSP (Enseignement primaire, secondaire et professionnel), Maker Mwangu Famba, a ouvert jeudi, un séminaire – atelier de vulgarisation du système de transposition des grades des enseignants, organisé du 26 au 28 avril 2007 au Lycée Mgr Shaumba par le SECOPE (Service de contrôle et de la paie des enseignants).

La revalorisation de la fonction enseignante, a dit le ministre Mwangu dans son mot de circonstance, figure en bonne place parmi les préoccupations du gouvernement et du ministère de l’EPSP, précisant que la motivation de l’enseignant passe aussi par une bonne gestion de  sa carrière. C’est dans ce contexte que le ministre de l’EPSP entend placer l’élève et l’enseignant au centre de son action, a-t-il souligné.

Il a recommandé aux participants au séminaire - atelier du Lycée Mgr Shaumba de procéder à un examen minutieux des actes juridiques, décret et arrêtés pris dans le cadre de la mise en application des ordonnances instituant le système de transposition des grades des enseignants. 

Le ministre de l’EPSP leur a demandé de se focaliser notamment sur les conditions et les critères de recrutement du personnel enseignant et du corps des inspecteurs, la gestion de la carrière, l’accès et les bénéfices dus après la carrière. De son côté, le secrétaire général de l’EPSP, Daniel Lukubama, a indiqué que le système de transposition des grades des enseignants est un nouveau mode de gestion de la carrière des enseignants et des inspecteurs. Le système est fondé notamment sur les ordonnances n° 91-0231 et 09-0232 du 15 août 1991 portant règlement d’administration relatif respectivement au corps des inspecteurs et au personnel enseignant.

Ce séminaire-atelier organisé avant le lancement du système de transposition des grades des enseignants, permettra à tous les intervenants dans l’univers de l’EPSP de s’imprégner du contenu de la réforme et des innovations apportées dans la fonction enseignante.

Pour un meilleur encadrement pédagogique des enseignants

Le chef de la sous-division de l’EPSP (Enseignement primaire, secondaire et professionnel)/Kalamu, à Kinshasa-centre, Joseph Pika Pia, a exhorté jeudi les directeurs des écoles à redoubler d’effort pour assurer un meilleur encadrement pédagogique à leurs enseignants.

M. Pika Pia qui s’adressait à la presse, a expliqué que cette exhortation est faite à la suite du mauvais résultat (20% de réussite) obtenu au test du niveau primaire organisé dernièrement dans sa sous-division. En dépit de cet échec, il a salué l’organisation et le déroulement dudit test, émettant le vœu de voir les résultats du Test national de fin d’études primaires (TENAFEP) qui aura lieu prochainement s’améliorer.

L’ESU salue l’initiative de la faculté de droit de l’UPC pour l’intérêt de la thématique du droit et développement

Kinshasa, 27/04(ACP).- Le ministère de l’Enseignement supérieur et universitaire (ESU) salue l’initiative de la faculté de droit de l’Université protestante au Congo (UPC) pour son intérêt de réfléchir sur la thématique du droit et développement en République Démocratique du Congo.

Le conseiller en charge des affaires académiques du ministre d’Etat à l’ESU, Bokeme Sha Ne Molobaï, l’a dit jeudi à l’ouverture de la 4ème édition des journées scientifiques de cette faculté, dans la salle polyvalente de cette université dans la commune de Lingwala.

Il a exhorté à une participation active de la crème intellectuelle de cette université aux échanges et débats pour une réelle contribution des juristes, chercheurs, étudiants et experts en science juridique, au développement durable du pays après avoir relevé l’opportunité d’une telle réflexion à l’aube de la 3ème République. Le gouvernement, par le biais de ce ministère, a-t-il dit, observe une attention soutenu aux suggestions et recommandations qui sortiront de ces assises.

De son côté, le recteur intérimaire de l’UPC, le Pr. Afumba Wandja a remercié ses hôtes pour leur présence à cette manifestation scientifique, témoignant leur attachement à la science juridique.

Il a fait savoir aux participants que les exposés faits à ces assises sont une restitution des recherches d’éminentes personnalités scientifiques de cette université pour une participation des juristes au processus du développement intégral au pays.

Le Pr. Tshibangu Tshiasu Kalala de l’UPC a animé la conférence inaugurale de ces assises sous le sous-thème : « la nouvelle vision du développement » en s’apaisentissant sur les indicateurs du sous-développement et le schéma classique du développement. Il a invité les Congolais à répondre aux exigences de nouveaux modèles de développement pour le progrès et le développement durable de la RDC.

Ces assises qui ont été introduites par le mot de bienvenue du doyen de cette faculté, le Pr. Massamba Makela, se clôtureront samedi.

La Belgique manifeste son intérêt à la coopération dans la sous région des Grands lacs

Kinshasa, 27/04(ACP).- La Belgique est préoccupée d’accorder sa contribution à la coopération dans la région des Grands lacs, a fait savoir l’ambassadeur belge à Kinshasa, Joham Swinnem, à l’issue de l’entretien qu’il a eu mercredi avec le ministre de la Coopération régionale, Gata Mavita.

M. Joham Swinnem était en visite de courtoisie et de prise de contact qui lui a permis de révéler l’intérêt que la Belgique attache à cette coopération dans la sous-région afin de consolider la coopération transfrontalière avec les 11 pays membres qui coopèrent avec la République Démocratique du Congo, non seulement pour une nouvelle stabilité, mais aussi pour une nouvelle prospérité.

Il a précisé que le ministre belge des Affaires étrangères a assisté à la conférence des Grands lacs tenue à Bujumbura récemment, à laquelle les pays membres ont fait l’état des lieux de la coopération régionale et sous-régionale qui ont abouti à deux dynamiques de la grande conférences des Grands lacs. Le diplomate belge a révélé que la Belgique va appuyer ces dynamiques par des moyens conséquents afin d’assurer une pacification et une meilleure coopération et exploitation des ressources et des intérêts communs.

Le nouvel ambassadeur de Chine en RDC pour le développement des relations économiques avec la RDC

Kinshasa, 27/04(ACP).- Le nouvel ambassadeur de la République Populaire de Chine en République Démocratique du Congo, Wu Zexian, a déclaré jeudi à Kinshasa qu’il va se consacrer en priorité, au développement des relations économiques entre son pays et la RDC.

« Nous allons travailler ensemble pour que ces relations puissent se développer », a-t-il dit à l’issue de la réception organisée par son ambassade, à l’occasion de son entrée en fonction, en sa résidence officielle de la commune de la Gombe. M. Zexian, répondant à une question, a confirmé le soutien de la conférence de Beijing à tous les secteurs de développement en Afrique, mettant l’accent sur le secteur économique.

Il a souligné que la RDC peut attendre beaucoup de la Chine qui est un partenaire privilégié avec lequel elle entretient des relations de coopération excellente. Le diplomate chinois s’est dit ravi de sa nomination comme ambassadeur de son pays en RDC, un pays qu’il connaît très bien et qu’il souhaite voir se développer rapidement.

Examen des modalités pratiques de rapatriement des réfugiés congolais de Zambie

Kinshasa, 27/04(ACP).- Une tripartite République Démocratique du Congo – Haut commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) – Zambie se tient depuis jeudi au ministère de l’Intérieur, de la décentralisation et de la sécurité, à Kinshasa, pour examiner les modalités pratiques de rapatriement de près de 70.000 (soixante-dix mille) réfugiés congolais immigrés en Zambie à la suite des différents conflits que le pays a connus.

Le secrétaire général à l’Intérieur, David Biaza Sanda, a souligné dans son discours d’ouverture des travaux, que les opérations de rapatriement volontaire n’ont pu être organisées depuis le retour de la paix dans le pays, la pacification et la sécurisation des zones de retour compte tenu de diverses contraintes.

       
 

L’AUF décerne un titre honorifique au professeur Mungala de la chaire de l’UNESCO

Kinshasa, 27/04 (ACP).- Le directeur général de la chaire UNESCO de l’Université de Kinshasa « UNIKIN », le professeur Anicet Mungala Assindie Sanzong, vient d’être honoré du titre de collaborateur scientifique et expert de l’Agence Universitaire de la francophonie « AUF », indique un document de cette Agence des Nations Unies, parvenu mercredi à l’ACP.

Selon la même source, l’Agence Universitaire de la Francophonie lui reconnaît par ce titre honorifique ce mérite prouve son engagement en faveur de la francophonie Universitaire et surtout pour sa participation à l’évolution d’action des programmes réalisés par sa chaire entre 2004 et 2006.

Cette décision de l’AUF qui est sortie d’une session tenue par les membres du conseil scientifique de cette agence, a été saluée par la communauté de cette structure scientifique de l’UNESCO Kinshasa, indique-t-on.

Une jeune mariée devient veuve après une heure seulement de mariage

Kinshasa, 27/04(ACP).- Une jeune mariée d’une trentaine d’années non autrement identifiée, habitant la commune de Lemba à Kinshasa, est devenue veuve une heure seulement après son mariage samedi dernier à l’église des disciples dans la même municipalité, a-t-on appris  mardi du pasteur témoin du mariage et de la mort de l’époux qui a requis l’anonymat. Selon la source, les deux jeunes gens ont passé cinq ans de fiançailles après le mariage coutumier.

Samedi dernier, le couple s’est présenté à l’église  pour la cérémonie de mariage religieux. Quelques temps avant la fin de la cérémonie nuptiale, l’époux a fait une  fièvre et quelques anti-pyrétique lui ont été administrés  pour le soulager jusqu’à la fin de la cérémonie.

Arrivé  sur  le lieu prévu pour la fête, le couple a tout simplement salué les invités et s’est retiré immédiatement car l’homme ne pouvait  plus se tenir debout. La voiture des mariés avec à son bord l’époux agonisant  s’est rapidement dirigée vers les cliniques universitaires où l’homme est décédé dimanche vers 7 h00’. 

Des sources concordantes, la mort mystérieuse de cet homme est consécutive au refus de sa belle famille de voir sa fille se marier, considérant celle-ci comme pilier familial, au risque de manquer son assistance.

     

 

Violation massive des droits de l’homme dans le territoire de Dimbelenge, selon l’ONG RJMP

Kananga, 27/04(ACP).- La situation des droits de l’homme est préoccupante dans le territoire de Dimbelenge, au Kasaï Occidental, signale un rapport de décembre 2006 à mars 2007 de l’Organisation non gouvernementale des droits humains (ONG) Réseau jeunes dans le monde pour la paix (RJMP) dont copie parvenue à l’ACP.

Ce document de trois pages met en exergue l’ampleur des violations massives des droits de l’homme dans ce territoire par des éléments incontrôlés de la Police nationale congolaise (PNC). Outre des nombreux forfaits perpétrés par le commandant du sous-commissariat de la PNC/Bana Ba Ntumba, le texte fait état des tentatives de viol, des tortures, des pillages, des arrestations et détentions arbitraires commis à Bakamba, à Bena Mvula, à Kabamba, etc.

Selon le rapport de l’ONG/RJMP, la majorité des policiers est constituée des originaires des territoires recrutés lors de la guerre d’agression et jamais brassés ou formés. Le RJMP préconise, parmi les pistes des solutions, la formation civique et professionnelle des éléments de la PNC, l’assistance humanitaire à la population minoritaire des « Twa » pour accélérer leur intégration. Il en est de même de la mise sur pied d’une commission mixte d’enquête pour dénicher et sanctionner les coupables.

L’autorité provinciale peinée par la fraude de diamant dans la contrée de Tshikapa

Kananga, 27/04(ACP).- Le gouverneur de province du Kasaï Occidental, Trésor Kapuku, en séjour de travail à Tshikapa, s’est déclaré peiné par la fraude déplorée dans les transactions de cette matière dans cette contrée. L’exécutif provincial a appelé au sens civique toutes les personnes qui se compromettent de la sorte pour priver l’Etat de ses droits en se faisant complices ou co-auteurs de ces méfaits.

Pour l’autorité du Kasaï Occidental, ces pratiques ne demeureront plus impunies, tout ayant été mis en branle pour empêcher ceux qui défient l’Etat en réalisant des intérêts illicites au détriment de la collectivité. Me Trésor Kapuku Ngoyi a séjourné dernièrement dans la ville de Tshikapa à la tête d’une importante délégation pour sa première mission de prise de contact à l’intérieur.

Pour la représentation de la collectivité  -  chefferie de Kanintshin dans le gouvernement provincial du Kasaï Oriental

Mbuji-Mayi, 27/04(ACP).- Une délégation de la population de la collectivité – chefferie des In - Kanintshin, territoire de Luilu, district de Kabinda, forte de 7 personnes et conduite par leurs chefs coutumiers MM. Kund Kasampul et Mwin Kampukulu, a séjourné depuis le week-end dernier à Mbuji-Mayi à la rencontre du gouverneur de province.

Cette délégation a été reçue par le gouverneur Alphonse Ngoy Kasanji à qui elle a présenté les félicitations des populations In – Kanintshin après son élection à la tête de la province du Kasaï Oriental. Elle a saisi cette occasion pour solliciter auprès de l’autorité provinciale la représentation de sa collectivité dans le gouvernement provincial.

L’INPP préconise un comité consultatif permanant pour la promotion professionnelle

Bukavu, 27/04(ACP).- Un comité consultatif permanent pour la promotion professionnelle a été constitué récemment lors d’une séance organisée par la direction provinciale de l’Institut nationale de préparation professionnelle (INPP) de Bukavu, sous les auspices de la direction générale dudit institut.

Les participants à cette rencontre ont eu à se concerter sur les urgences et les priorités du Sud-Kivu en matière de qualification des ressources humaines de la province, en vue de son développement harmonieux. L’Etat était représenté par l’Assemblée provinciale, le gouvernorat de province, la direction provinciale, les divisions provinciales de la Fonction publique et du Travail, les employeurs, l’Office nationale de l’emploi, (ONEM), l’Association nationale des entreprises du portefeuille (ANEP), la Fédération des entreprises du Congo (FEC), l’inter syndicat, le conseil régional des Organisations non gouvernementales pour le développement (CRONGD) et l’INPP. Après les travaux en carrefour, il a été convenu que la formation et le recyclage du personnel étaient plus que nécessaires pour sa mise à niveau selon les moyens.

Ainsi, le comité consultatif permanent se compose de représentants de l’Etat : services publics par les divisions de la Fonction publique et entreprises publiques (2), des employeurs : FEC et CRONGD (2), travailleurs de l’inter syndicats (2) et l’INPP (1).

Ce groupe de 7 se rencontrera régulièrement pour évaluation à temps voulu. Pour M. Bertin Kambale Bebyo , directeur provincial de l’INPP/Sud-Kivu, la séance de travail a servi d’exercice de démocratisation et connaître les besoins ressentis dans les secteurs et les urgences à pouvoir sélectionner en priorités.

Le gouverneur de la ville de Kinshasa lance l’opération « Kin – propre »

Kinshasa, 27/04(ACP).- Le gouverneur de la ville de Kinshasa, André Kimbuta Yango a procédé jeudi à la « Place Royal », dans la commune de la Gombe, au lancement de l’opération « Kin-propre », consistant à sortir progressivement la capitale de son état actuel d’insalubrité.

Environ six cent cinquante (650) jeunes ont été recrutés pour cette lutte contre l’insalubrité dans la commune de la Gombe qui constitue à elle seule la première zone d’intervention de la campagne sur les cinq prévues à travers la capitale en fonction de ses anciens districts.

Le gouverneur a justifié le choix de Gombe en première position et sa constitution en zone à part comme une volonté de l’autorité urbaine d’assainir rapidement cette municipalité cosmopolite, siège des institutions qui accueille chaque jour les habitants des autres communes urbaines.

Les jeunes concernés ont souhaité d’être payés hebdomadairement en plus des frais journaliers de transport encore indéterminés que l’Hôtel de ville devra leur allouer. M. Kimbuta a invité ces jeunes à servir aussi de sensibilisateurs des Kinois sur la bonne gestion des ordures ménagères notamment. Il a en outre ordonné l’évaluation des garages et marchés pirates à travers la ville endéans dix jours.

Les activités et la circulation dans le centre ville de Bukavu perturbées par  les manifestants en colère

Bukavu, 27/04(ACP).- Toute la matinée de la journée de mercredi 25 avril à Bukavu a connu des perturbations, principalement au centre-ville, consécutives au double meurtre enregistré dans la nuit de mardi et perpétré par des inciviques en armes sur l’avenue Muhungu II dans la commune d’Ibanda. Les habitants de cette contrée sont descendus tôt le matin en ville dans le but de manifester leur colère auprès des autorités de la province.

Ils ont été dispersés par les éléments de la Police d’intervention rapide avec le bilan provisoire de deux (2) morts, de 19 policiers  et une dizaine des civils blessés. M. Bashimbe, chef de cellule Muhungu a déclaré que les victimes de ce drame faisaient partie de l’équipe mixte population et policiers, à la poursuite des malfrats en débandade, qui ont fini par tirer les balles dans la foule occasionnant ainsi la mort de ces deux personnes bien identifiées.

Pour sa part,  le Pr. Boniface Kaningini, directeur général  de l’IS/Bukavu, ému,  a exhorté  les étudiants à se contenir et à manifester leur tristesse dignement en leur disant qu’en tant qu’intellectuels, ils doivent  avoir la grandeur d’âme pour affronter les problèmes.

Il a enfin conclu que les problèmes sécuritaires dans la ville de Bukavu en général et des étudiants en particuliers seront présentés à qui de droit de manière digne et significative. En rapport avec cette situation, le chef de l’exécutif provincial du Sud-Kivu a immédiatement convoqué une réunion extraordinaire du conseil provincial de sécurité, au cours de laquelle certaines dispositions sécuritaires ont été prises pour mettre hors d’état de nuire ces bandits qui sèment actuellement la terreur dan certains quartiers de Bukavu.

Matinée d’information sur la campagne mondiale d’éducation pour tous

Bukavu, 27/04(ACP).-  – Le secrétaire provincial de la coalition Education pour tous au Sud-Kivu, avec l’appui d’Action Aid International, a organisé, à l’hôtel Mont Kahuzi dans la commune d’Ibanda, une matinée d’information sur la campagne mondiale  pour l’éducation à l’intention des journalistes des différentes maisons de presse.

L’orateur   du jour, le professeur Bosco Muchukiwa, animateur de cette coalition et secrétaire académique à l’ISDR/Bukavu, a dit que cette activité s’inscrit dans le   cadre  de la semaine de   l’éducation   pour    tous  du 23 au 30 avril 2007, en rapport avec la campagne mondiale 2007 dont le thème est : Education est un droit humain : engageons-nous maintenant ».

Les différentes revendications de cette campagne sont de sensibiliser les pays et les institutions internationales à supprimer les charges liées à l’éducation, développer l’enseignement, créer des programmes, fournir un revenu de soutien aux foyers urbains et ruraux pauvres.

Le chargé des programmes à l’Action aid, M. Ive Nguzi Kahashi et le professeur Bosco Muchukiwa ont obtenu l’engagement des médias à s’impliquer positivement dans cette campagne en informant le public sur la gratuité et le caractère obligatoire de l’éducation à   offrir  aux enfants et en faisant pression aux législateurs   pour   augmenter le budget de l’éducation. « L’éducation est un facteur de développement humain et de la reconstruction », ont –ils dit.

Le bureau de représentation provinciale pour la coalition  éducation pour tous au Sud-Kivu est dirigé par M. Firmin Rugambwa du SYECO, son secrétaire provincial, secondé par M. Delphin Kasele Wasso du CEPACO.

     

 
 

La RD Congo à la réunion de l’Association des pays africains producteurs de diamant

Kinshasa, 27/04 (ACP).- L’Association des pays africains producteurs de diamant (ADPA) tient sa deuxième réunion du 27 au 30 avril prochain à Luanda (Angola), son siège.

L’association vise l’harmonisation des points de vues des Etats africains producteurs de diamant, afin de leur permettre de défendre désormais leurs causes communes au cours de forums internationaux, à l’instar de certains autres groupes participant au PK, souvent porteurs d’agenda particuliers.

L’ADPA constitue par ailleurs un cadre de concertation sur les différentes questions liées aux ressources diamantifères entre les différents membres, notamment sur la géologie, la taillerie, le polissage et le marketing. Elle permettra en outre à ces derniers l’harmonisation de leur politique fiscale, question de lutter contre la fraude et la contrebande transfrontalière.

Au ministère des Mines, on précise que la RD Congo, pays producteur de diamant, s’emploie désormais à jouer pleinement son rôle dans la chaîne de production et de commercialisation de cette substance minérale précieuse sur le marché mondial.

Le gouvernement congolais tient également à acquérir une maîtrise parfaite des diverses opérations afférentes à la production du diamant, tout en tenant compte de sa valeur ajoutée dans la chaîne.

Il ne s’agit donc pas, précise le vice-ministre des Mines, Victor Kasongo, de créer, à travers l’ADPA, un syndicat de producteurs de diamant mais plutôt de rechercher les voies et moyens au travers desquels le diamant congolais profiterait au pays, à son peuple et aux marchés. A noter que plus de la moitié du diamant commercialisé à travers le monde provient du continent africain.

L’élevage devient un phénomène urbain et péri-urbain à Kinshasa

Kinshasa, 27/04(ACP).- L’élevage devient un phénomène urbain et péri-urbain et en pleine extension dans la ville de Kinshasa, avec comme motivation la constitution d’une petite banque dans la capitale congolaise. La principale activité économique est liée à l’élevage des poules pondeuses.

Cette spéculation est néanmoins menacée et nécessite un renforcement face aux importations des œufs. Aujourd’hui, observe-t-on, ce sont les produits importés qui dominent le marché. Les statistiques montrent que la production locale en poules et poulets se chiffre à 450 tonnes en 2003 contre 49.964 tonnes d’importation.

Les importations de bœufs représentent près de 6.259 tonnes contre une production locale de 1.540 tonnes, les importations du porc 4.253 tonnes contre une production locale de 400 tonnes, les importations de croupions de dinde représentent 8.073 tonnes contre une production locale nulle.

Par ailleurs, c’est à la périphérie de la ville de Kinshasa qu’on rencontre des structures intégrées qui s’occupent à la fois de l’agriculture et de grandes fermes, souligne-t-on.

   

Un enfant africain meurt toutes les trente secondes à cause du paludisme, selon l’Unicef

Kinshasa, 27/04 (ACP).- Un enfant africain meurt toutes les trente secondes à cause du paludisme (malaria) et la majorité n’atteint pas l’âge de 5 ans, indique un document de l’Unicef, publié en marge de la Journée africaine contre le paludisme, célébrée le 25 avril de chaque année.

Pour cette année, le thème retenu est « Leadership et partenariat pour les résultats » avec comme slogan « Libérons l’Afrique du paludisme maintenant ». A cette occasion, une journée d’information a été organisée mardi à l’initiative du PNLP (Programme national de lutte contre  le paludisme) à l’intention des journalistes communicateurs en santé.

Pour sa part, le chargé de communication du PNLP, Alphonse Siteke, a souhaité que le gouvernement puisse donner l’impulsion pour atteindre les 4 types d’objectifs poursuivis dans la lutte contre le paludisme en Afrique, à savoir les objectifs d’Abuja, les objectifs de la déclaration des l’OMS, l’initiative « Faire reculer le paludisme » et les objectifs du Millénaire pour le développement.

Il a souligné que la malaria tue énormément de personnes et hypothèque l’avenir d’une personne, tout en freinant le développement et surtout la croissance économique du pays. Selon le PNLP, la République Démocratique du Congo est entièrement frappée par le paludisme car toute la population est exposée : 97% de personnes vivant dans les zones à paludisme stable, 3% de personnes vivant dans la zones à paludisme instable.

Le PNLP précise que la transmission intense se fait de mars à décembre et remonte au mois de janvier, selon une enquête réalisée par l’Ecole de santé publique. Le paludisme chez l’enfant de moins de 5 ans représente 67% de motifs de consultation externe tandis que 47% constituent le taux de décès attribuables à la malaria, conclut-on.

La population kinoise urbano rurale confrontée à des maladies hydriques

Kinshasa, 27/04 (ACP).- De nombreux habitants des quartiers urbano-ruraux de Kinshasa sont confrontés à des maladies liées à la qualité de l’eau, révèle un document du CICR reçu lundi à l’ACP. Selon le document, une série d’évaluations conduites par les principaux partenaires locaux du CICR (Comité international de la Croix-Rouge), ont permis de constater que les installations de la REGIDESO (Régie de distribution d’eau) ne sont plus opérationnelles dans la majorité des quartiers urbano-ruraux de la ville-province de Kinshasa.

   

 

 
 

Resserrement des rangs et motivation des joueurs, seule condition pour la victoire des Léopards dimanche face à l’Ethiopie

Kinshasa, 27/04(ACP).- Le resserrement des rangs et la motivation des joueurs sont la condition pour voir l’équipe nationale de football, les Léopards messieurs s’imposer dimanche face à l’Ethiopie en match remis de la 3ème journée des éliminatoires, groupe 10, de la CAN/Ghana 2008.

En dépit de la déficience de la préparation consécutive au rassemblement tardif des joueurs et à la longue absence au pays du sélectionneur principal, le Belge Henri Depireux, les sportifs congolais se sont néanmoins mobilisés comme un seul homme par l’entremise des structures de soutien aux Léopards et des officiels congolais, afin de conduire l’équipe nationale à la victoire dimanche.

Programmé à une date non FIFA, la rencontre RDC-Ethiopie se disputera sans l’apport du gros des joueurs expatriés congolais du championnat européen et des joueurs du championnat sud-africain, Tsholola Tshinyama, Bageta Dikilu et Kifu Apataki. Aucune information précise ne transpire quant à la présence des ténors des championnats professionnels européens. Le forfait de Shabani Nonda, Trésor Lualua, Matumona Zola, Mbala Mbuta... se confirme de plus en plus.

Qu’à cela ne tienne, l’entraîneur Sengi Biembe, premier adjoint de Depireux qui a pris la place de Bibey Mutombo et dirige les entraînements depuis le début de la semaine, compte beaucoup plus sur l’ossature locale que devront encadrer Trésor Mputu, Bokese Gladys, Kabundi Tshamalenga, Robert Kidiaba, Pascal Kalemba et Alain Kaluyitukadioko. L’adversaire de la RDC demeure un grand inconnu.

L’on se rappelle toutefois que l’Ethiopie avait été battue chez elle (1-2) en 1997, lors d’une rencontre amicale, par les Léopards sous la direction technique du Malien Mohamed Magassouba.

Depuis, beaucoup d’eau a coulé sous le pont. La victoire de la RDC est donc impérieuse pour que celle-ci puisse non seulement conserver la place de leader du groupe 10, mais surtout distancer la Libye qui la colle à la peau avec le même nombre de points, 4 contre 3 à l’Ethiopie et à la Namibie.

 
 
 
 

 

Le souhait de la   RDC  est qu’après l’adoption de ces modalités par les deux parties, le retour des « compatriotes » congolais se fasse dans les meilleures conditions de sécurité et dignité en vue de leur permettre de participer à la reconstruction et au développement du pays principalement du Katanga (Sud-Est de la RDC).

M. David Biaza a renouvelé les sentiments de gratitude du Président Joseph Kabila à son homologue zambien Levy M. Mwanawasa, pour la sollicitude et l’assistance dont les réfugiés congolais ont été l’objet pendant leur asile. Les mêmes sentiments ont été exprimés envers le HCR et la communauté internationale.

Hommage au peuple congolais

Le secrétaire permanent du ministère zambien de l’Intérieur, chef de la délégation zambienne, a loué les efforts du peuple et du gouvernement congolais pour l’organisation des premières élections libres, démocratiques et transparentes après 40 ans, pour asseoir la démocratie et la paix, condition sine qua non pour attirer la confiance de la communauté internationale.

M. Peter Mumba a félicité le peuple congolais pour ce succès en dépit de tout ce que les « prophètes de malheurs » avaient prédit. Lors de la première tripartite en novembre 2006, en Zambie, la signature des modalités pratiques pour le rapatriement volontaire et organisé des réfugiés congolais, avait établi un cadre juridique pour permettre de se concentrer sur les détails concernant ces modalités examinées lors de la première journée de la réunion jeudi à Kinshasa.

La communauté internationale a fourni des fonds pour construire des infrastructures destinées à l’accueil des réfugiés. A l’occasion des travaux de Kinshasa, un nouvel appel a été lancé à cette communauté pour qu’elle vienne en aide à la RDC en vue de réussir le processus de rapatriement. L’objectif est d’arriver à rapatrier 20.000 (vingt mille) réfugiés entre les mois de mai et de novembre 2007.

Le secrétaire permanent du ministère de l’Intérieur de la Zambie a souligné dans son mot d’ouverture des travaux, que la restauration de la paix en RDC est un fait important non seulement pour le peuple congolais, mais aussi pour toute la région et pour toute l’Afrique.

La RDC, selon lui, étant un géant potentiel économique, alliée de la Zambie, son développement économique est celui des deux pays et même de toute la région et l’Afrique toute entière.

Ouverture des bureaux du HCR au Katanga

Selon le représentant du HCR en RDC, Ensèbe Hounsokou, le HCR a ouvert ses bureaux à Moba et à Kalemie (Nord-Katanga) pour commencer ce rapatriement qui devait débuter en février après la signature de la déclaration générale en novembre 2006. Beaucoup de progrès ont été réalisés par le gouvernement congolais dans le sens de la paix.

Avec le système de financement de Pool Founds, beaucoup des ONG ont fourni des projets pour le retour du défi logistique que comporte ce mouvement, les donateurs indépendants et le HCR ont fait que le rapatriement sera facilité et l’installation aussi dans des bonnes conditions dans les zones de retour. Les travaux de la tripartite RDC – HCR – Zambie prennent fin vendredi à Kinshasa.

Réhabilitation du bâtiment abritant le ministère du Travail et de la prévoyance sociale

Kinshasa, 27/04(ACP).- Le vice-ministre des Travaux publics et des infrastructures (TPI), Ntiriminwera, a effectué mercredi une visite au ministère du Travail et de la prévoyance sociale où s’effectuent les travaux de réhabilitation de l’immeuble Kimpoko, abritant le cabinet du ministre et différents services de ce ministère, situé sur le boulevard du 30 juin, dans la   commune de la Gombe, à Kinshasa, indique  un  communiqué   remis    à l’ACP.  

A l’issue de cette visite effectuée à la demande  de Mme Marie-Ange Lukiana Mufwankolo, ministre du Travail et de la prévoyance sociale, le vice- ministre des TPI a soutenu l’idée de l’érection d’un deuxième bâtiment devant abriter la multitude des services du ministère du Travail et de la prévoyance sociale en même temps que l’actuel devra être retapé de fond en comble.

L’immeuble Kimpoko, dont la réhabilitation coïncide avec la fête du 1er mai 2007, note le communiqué, est dans un état de délabrement avancé.

La CSC pour le remplacement de Mme Pikini à la tête du secrétariat général du ministère de la Culture et arts

Kinshasa, 27/04(ACP).- Les comités de base de la Confédération syndicale du Congo (CSC) au sein des services du ministère de la Culture et arts, viennent de réclamer, dans une correspondance adressée au Premier ministre, Antoine Gizenga, le remplacement de Mme Pikini au poste de secrétaire général dudit ministère.

Selon cette correspondance dont copie parvenue jeudi à l’ACP, il est reproché à Mme Pikini de nombreux abus, notamment « le détournement des deniers publics, la suppression sur sa seule initiative de 8 services spécialisés créés par ordonnance présidentielle, suivie du blocage de traitement mensuel des agents y affectés, l’exclusion de la gestion des directeurs chefs des services substitués par le chef de division unique.

Il lui est également reproché la confiscation et l’utilisation du véhicule de transport du personnel à des fins personnelles et familiales.

La secrétaire générale Pïkini ayant été suspendue  de ses fonctions, les comités de base de la CSC du   ministère de la Culture et arts demandent, pour son remplacement, la confirmation à ce poste du directeur chef des services Okitembo Kingombe qui assume avec satisfaction l’intérim de ces hautes fonctions au sein du ministère.

Le théâtre des Itinérants et Patrick Kalala au festival Drame scolaire francophone

Kinshasa, 27/04(ACP).- Le théâtre des itinérants et Patrick Kalala, ont joué mardi dernier dans le cadre du festival DRAMSCOF (Drame scolaire), à l’espace Bejarts, dans la commune de Bandalungwa, deux pièces captivants, intitulées : « La révolte » de Camille Milabio et « Otez-vos masques », d’Alain Ndotoni.

« La révolte » interprétée par Richard Mukoko, accompagné de Frabrice Kabeya et Junior Kiedi, deux percussionnistes de renom, relate la vie d’un roi sanguinaire qui a décimé tout le village pour enfin déclarer avant de se suicider, « comment gouverner sans peuple ». La leçon à tirer de cette pièce est qu’on ne peut pas devenir un chef sans peuple.

Quant à la pièce « Otez vos masques » interprétée en « One man show » par Patrick Kalala, elle dépeint dans son dernier spectacle les différents maux qui rongent la société congolaise, dont l’impunité, la corruption et l’immoralité. Ouvert samedi dernier à la salle Mongita, au stade cardinal Malula, dans la commune de Kinshasa, siège de la Compagnie du théâtre national congolais, le festival scolaire s’est poursuivi mardi matin au complexe scolaire Nlemfu, dans la commune de Bumbu pour clôturer la journée à Bandalungwa.

La clôture interviendra la 29 avril 2007 à l’écurie Maloba de Bandalungwa, avec un concert annoncé de Jean Goubal. Coordonné par Pitchou Tshovo et dirigé par Bob Nyaboloko, le festival DRAMSCOF est en sa 15ème édition. Elle est l’œuvre de la compagnie « M » Majuscule et a été organisée en collaboration avec l’ambassade d’Espagne en RDC.

L’ambassadeur Bene Mpoko pour la consolidation des relations entre la RDC et l’Afrique du Sud

Kinshasa, 27/04(ACP).- M. Bene Mpoko, ambassadeur de la République Démocratique du Congo en Afrique du Sud, s’est prononcé mercredi au cours d’un entretien avec la presse à Kinshasa, pour la consolidation des relations qui unissent la RDC à la République sud-africaine. Il a situé son   séjour   dans la capitale congolaise dans le cadre des travaux du forum de le SADC qui tient à réveiller la RDC qui dort.

Selon le diplomate congolais, la RDC représente pour les sud-africains, un atout majeur pour le redécollage de l’Afrique au regard des potentialités du sol et du sous-sol que regorge ce pays. C’est la raison pour laquelle l’Afrique du Sud s’est impliquée dans la recherche de la paix en RDC depuis la rencontre Mobutu – M’zee Kabila sous la médiation de Nelson Mandela, jusqu’à l’aboutissement du processus électoral, en passant par le Dialogue intercongolais à Sun City.

L’ambassadeur a rappelé qu’il existe actuellement plusieurs accords signés entre l’Afrique du Sud et le gouvernement congolais notamment pour la formation de la police de la RDC, l’intégration de l’armée, la réforme de l’administration publique.

En tant que membre de la SADC, tous les pays doivent harmoniser les vues selon lui pour la complémentarité, avant de révéler que la communauté compte mettre en œuvre le marché commun de la SADC, l’union douanière, la monnaie unique, bref une zone de libre échange.

« L’Afrique ne peut se développer sans la RDC », a souligné l’ambassadeur Mpoko, expliquant que les hommes d’affaires de la SADC attendent des Congolais des projets concrets et les secteurs à investir en partenariat d’affaires. L’Afrique du Sud s’intéresse beaucoup à l’énergie d’Inga en vue d’augmenter sa capacité de consommation. Concernant les échanges commerciaux, l’ambassadeur a regretté que ce soit l’Afrique du Sud seule, qui vende à la RDC alors qu’elle a besoin aussi de produits congolais.

Il s’est déclaré enfin optimiste quant à l’avenir de la RDC, estimant la communauté congolaise à quelque 100.000 personnes en Afrique du Sud.

 
 
 

Un mur écroulé à Kimbangu III fait deus blessés graves

Kinshasa, 27/04(ACP).- Une jeune mère d’environ quarante ans, non autrement identifiée, a été fracturée au niveau de la colonne vertébrale et son petit garçon grièvement blessé, mercredi, à Kimbangu III, dans la commune de Kalamu à Kinshasa par l’écroulement d’un mur lors de la pluie qui s’était abattue à Kinshasa, dans la nuit de mercredi à jeudi, a-t-on appris d’un témoin.

Selon la source, les victimes se rendaient au domicile familial à Yolo-sud, da la commune de Kalamu quand elles ont été atteintes par un mur écroulé d’une parcelle. Informée du drame, la Police nationale congolaise (PNC) est descendue faire le constat, avant de contacter les services communaux compétents pour acheminer les victimes à l’hôpital général Référence de Kinshasa (HGRK) pour des soins médicaux.

L’eucharistie « source de la vie et de l’apostolat des catholiques », selon le cardinal Zénon

 Kinshasa, 27/04(ACP).- Le cardinal Zénon a formulé le vœu de voir l’eucharistie devenir davantage « la source et sommet de la vie », de l’activité et de l’apostolat des Facultés catholiques de Kinshasa, lors de la messe d’ouverture, expliquant le sens du jubilé d’or de cinquante ans d’existence des Facultés catholiques de Kinshasa en la cathédrale Notre Dame du Congo dans la commune de Lingwala.

Rappelant le jubile célébré dans l’antiquité par les Israélites qui, selon lui, témoigne une année de joie, mais aussi de réparation des injustices accumulées l’année qui devait remuer les consciences, le cardinal a dit que l’événement doit être pour les facultés catholiques aussi un moment de foi, de remerciement au Seigneur, mais aussi comme une occasion de réflexion et d’un élan renouvelé dans le service de l’Eglise et de la Nation congolaise. En outre, a-t-il affirmé, l’Eglise veut que l’eucharistie sort le centre de la vie.

Dans cette optique, pour comprendre que eucharistie est source et sommet de toute vie chrétienne et tout l’apostolat, il faudrait réfléchir sur deux aspects notamment la passion et la mort du Christ sur la croix qui demeurent présents et agissantes parmi les chrétiens.

 
 
 
 
 

Cinq évasions à la prison  centrale de Kalemie

Kalemie, 27/04 (ACP).- Cinq détenus condamnés à des lourdes peines, dont trois militaires et deux civils, se sont évadés de la prison centrale de Kalemie pendant la nuit de dimanche  à lundi dernier. Selon Mme Adèle Mutingwa,  directrice de la prison centrale de Kalemie qui s’est confiée à l’ACP, Iddy Mulumba, condamné pour meurtre de son fils, se trouve parmi les cinq évadés.

Pour accomplir leur forfait, a précisé la source, les cinq évadés ont perforé un passage à travers le mur de leur cellule avec la complicité de la garde pour réussir à s’enfuir. L’état de délabrement très avancé dans lequel se trouvent les installations de la prison centrale de Kalemie, construites à   l’époque   coloniale, a joué en faveur des évadés.

Ce cas porte à 15 le nombre des évasions enregistrées à la prison centrale de Kalemie pour le seul mois d’avril 2007.

Contacté à son tour par l’ACP, M. Kapita, procureur de la République près le Tribunal de grande instance de Kalemie, a attribué ces évasions en cascade à la vétusté du bâtiment de la prison centrale de Kalemie et à la complicité des militaires et policiers commis à la garde de cette maison pénitentiaire, avant d’indiquer que les unités spécialisées de la police sont à la recherche des évadés.

Il a proposé que les bandits redoutables et autres grands criminels  condamnés à des peines fortes soient transférés dans des prisons de la province à haute sécurité pour éviter leur évasion.

L'Assemblée provinciale du Katanga se dote d'un comité de sages

Lubumbashi, 27/04 (ACP)- Les députés provinciaux du Katanga, réunis mardi en séance plénière sous la direction de leur président, honorable Antoine Gabriel Kyungu wa Kumwanza, ont constitué leur nouveau comité de sages présidé par le grand chef Mwant Yav et comprenant 15 membres. Auparavant, ils avaient rejeté, par motion de l'honorable Nazem Nazembe, la création d'une commission mixte du budget provincial.

Cette commission qui serait constituée des députés  et des experts du gouvernorat, aurait  pour mission d'intégrer la tranche du budget de l'Assemblée provinciale dans le budget général de la province afin de produire un seul texte à présenter à Kinshasa.

La plénière a conditionné la constitution d'une telle commission à la formation de l'équipe gouvernementale de la province par le gouverneur et qui doit être investie par l'Assemblée provinciale après présentation de son programme d'action. Certains députés ont estimé même que la création d’une telle commission mixte pourra porter atteinte ou violer la  souveraineté de l'Assemblée en tant qu'autorité budgétaire. 

Dans sa communication aux députés, le président de l'Assemblée provinciale a présenté le rapport sur sa récente mission en Israël où il a séjourné à l'invitation du gouvernement juif pour participer au colloque consacré aux relations Israël-Afrique.

Il a pu apprécier les efforts du peuple juif dans le cadre de la politique salariale de l'emploi et du développement en visitant les réalisations dans le domaine agricole, notamment les fermes, les plantations des fruits.

Il a constaté que le peuple juif a développé les techniques agricoles et reste déterminé à combattre la pauvreté et la domination. Une délégation de l'Etat d'Israël séjournera au Katanga dans le cadre des visites de réciprocité pour voir sur place la possibilité d'ouverture d'un consulat général au Katanga. Il a, par ailleurs, déploré que certains de ses collègues, au lieu de faire corps avec son institution, se mettent au contraire à la vilipender, l’accusant dans leur budget des émoluments et primes colossaux.

Il a indiqué que ces affirmations sont de nature à semer  le doute dans l’esprit des électeurs sur les bonnes intentions de l’Assemblée. Nous sommes là pour  travailler pour notre peuple et pas seulement pour les salaires, a-t-il souligné.

Élection des membres des bureaux des commissions permanentes de l’Assemblée  provinciale du Bas-Congo

Matadi, 27/04 (ACP).- Les membres des différentes commissions permanentes créées à l’Assemblée provinciale du Bas-Congo ont procédé mardi à l’élection des membres de leurs bureaux respectifs. Au terme d’un scrutin secret, l’honorable Yukula Dimbueni a été élu président de la commission sociale, tandis que l’honorable Nsimba Nzungila a été désigné président de la commission politique, administrative et judiciaire.

S’agissant de la commission économico - financière, le vote n’a pas eu lieu faute de consensus, les députés de l’opposition , majoritaires dans cette commission, ayant  refusé de procéder au vote à la suite de l’absence de l’un des leurs tombé malade  pendant  la séance. Il convient de souligner que les deux premières commissions sont présidées par les députés de la majorité présidentielle (AMP).

La direction provinciale de la DGRAD/Bas-Congo en grève illimitée

Matadi, 27/04 (ACP).- Les fonctionnaires et agents de la  DGRAD (Direction  générale des recettes administratives et domaniales) / Bas-Congo observent une grève illimitée depuis le début de la semaine, a-t-on appris mercredi de source syndicale. Contactée par l’ACP, la source précise que les agents et fonctionnaires de la DGRAD/Bas-Congo   condamnent la disparité dans la rétrocession des primes sur  la plus-value entre les provinces (40%) et la ville de Kinshasa (60%).

Ils  exigent  en outre la rétrocession  dans les délais de  la quote – part des provinces ainsi que  l’intervention du gouvernement pour une uniformisation du taux de la  prime sur l’ensemble du pays. En effet, la même source  fait observer qu’il n’y a aucune raison pour qu’un huissier employé dans la capitale touche trois voire quatre fois plus la prime  allouée à un directeur provincial.

Abordé par la presse, le directeur provincial de la DGRAD/Bas-Congo s’est refusé à toute déclaration, soulignant néanmoins que  le fait  de ne pas satisfaire aux attentes des fonctionnaires et agents, générateurs des recettes du trésor public, reviendrait à les exposer à la fraude fiscale, provoquant ainsi un manque à gagner pour le trésor public.

Les députés provinciaux appelés à présenter la liste de chefferies, groupements et villages à l’exécutif provincial

Kisangani, 27/04(ACP).- Le gouverneur de la province orientale Médard Autsai Asenga a demandé dernièrement aux députés provinciaux d’établir chacun dans son territoire, la liste des chefferies, groupements et des villages, en prévision de l’organisation des élections municipales, des conseillers des secteurs et des chefferies, des membres de l’assemblée provinciale.

Cela  en vue de faciliter le travail de la commission du ministère de l’Intérieur et décentralisation en charge de récolter  les données, conformément au message du ministère de l’Intérieur  du 17 avril courant adressé aux gouverneurs des provinces. Cette communication à caractère urgent  leur a été faite en la salle des réunions du gouvernorat de province rappelle-t-on.

18 OPJ de l’INSS prêtent serment à Kisangani

Kisangani, 27/04(ACP).- Le procureur de la République près du Tribunal de Grande Instance de Kisangani, Mme Jeanne Mobele Bomana, a présidé mardi dans la salle des fêtes de l’Hôtel PALM BEACH de la commune Makiso à Kisangani, la cérémonie de prestation de serment de dix huit (18) officiers de police judiciaire(OPJ), en compétence restreinte dont cinq femmes pour le compte de l’INSS (Institut national des sécurités sociales).

Ces dix - huit lauréats qui ont juré fidélité, obéissance et loyauté aux lois et à la Constitution de la République ont été soumis pendant un mois à une formation portant sur les attributions des auxiliaires de police judiciaire (APJ) près des juridictions de droit pénal spécial. Aux nouveaux OPJ, Mme Mobele Bomana a recommandé de se référer en toute circonstance à la loi du pays, en mettant en application  la matière acquise pour la sécurité sociale du peuple congolais qui ont bien préparé leur retraite.

L’ADGA de l’INSS a, pour sa part, salué ce renforcement des capacités du personnel de la direction provinciale en vue de soutenir le programme quinquennal du Chef de l’Etat dans la sécurisation sociale durable des retraités.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Un groupe d’investisseurs indiens attendus à Kisangani

Kisangani, 27/04(ACP).- Un groupe de dix investisseurs indiens sont attendus à Kisangani dans la province Orientale entre le 10 et le 15 mai prochain, a annoncé vendredi M. Herma au gouverneur Médard Autsai Asenga, au cours de l’audience qu’il a accordée à ses hôtes.

Cette délégation indienne qui a déjà investi en Tanzanie et en Ouganda, est allée recueillir les données supplémentaires par rapport à leur investissement qui cadre avec la réhabilitation des routes, la construction des maisons et de la promotion de l’agriculture. Les dix investisseurs expatriés ont demandé au chef de l’exécutif provincial, les priorités de la province afin qu’ils se mettent à pied d’œuvre.

Ils ont demandé des garanties sécuritaires pour leurs activités. Le gouverneur de province Autsai Asenga a, pour sa part, remercié ses hôtes.

Il s’est souvenu de ce que les Indiens avaient jadis fait à la province, au plan économique et de commerce. L’exécutif provincial a rappelé à ces derniers les promesses faites par d’autres investisseurs en mars dernier sans concrétisation. Quant aux priorités, il s’est appuyé au plan quinquennal du chef de l’Etat, et qui coïncide également avec son plan d’action.

Pour ce qui est de la construction des maisons, le gouverneur de province a révélé que 2.000 maisons seront construites dans 3 ans à raison de 500 maisons par district, qui s’attend à devenir future province. Dans ce lot des maisons, il est prévu aussi les cabinets et les résidences des gouverneurs des futures provinces.

Le gouverneur Autsai Asenga a en outre souligné que la réhabilitation des routes, la voirie urbaine axe Kisangani-Banalia-Buta- ; axe Nyanya-Isiro ; axe Nyote-Aru-Aba via Dungu ; axe Nyota-Mahagi et l’agriculture, est une nécessité et une priorité impérieuse dans ces différents domaines du développement. Il a promis de garantir la sécurité à ces investisseurs ainsi qu’à leurs familles et leurs équipements de travail.

Les hommes d’affaires indiens se sont déclarés ravis de cet engagement de l’autorité et ont promis à leur tour de dépêcher le plus vite possible, leurs collègues investisseurs dès le mois de mai prochain.

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Ces populations urbaines sont obligées de recourir aux sources non protégées ou à des puits mal entretenus qui ont favorisé la prolifération de maladies d’origines hydriques et maladies infectieuses, souligne le document.

Le CICR souhaite la réhabilitation et le renforcement des infrastructures d’approvisionnement en eau potable à la population, afin de réduire la prolifération des maladies liées à la qualité et surtout à la pénurie de cette denrée de première nécessité.

Il a engagé une série de travaux de réhabilitation et de renforcement des infrastructures de captage, de traitement voire de distribution d’eau de la REGIDESO dans les provinces de l’Est de la République Démocratique du Congo, notamment dans le Maniema, le Nord et le Sud-Kivu, en passant par la province Orientale et le Katanga, signale le document. Les infrastructures d’approvisionnement en eau potable dans ces zones urbaines ainsi que dans des localités environnantes ont été presque totalement réhabilitées par le CICR, conclut-on.

Des médicaments de contrefaçon saisis sur le marché à Kananga

Kananga, 27/04 (ACP).- Plus d’une trentaine de boîtes de 1000 comprimés chacune de faux produits, notamment la prédnisolone et la prédnisole, fabriqués par la même maison avec l’unique numéro de lot, mais des dates de péremption différentes, ont été confisquées dernièrement auprès des quelques officines de la ville de Kananga, au Kasaï Occidental par les services de l’inspection pharmaceutique provinciale de cette entité administrative.

D’après un communiqué de ce service public de l’Etat porté à la connaissance des journalistes vendredi dernier à Kananga, au cours d’une matinée d’information organisée à leur intention, les signes évidents de la contrefaçon ont été découverts sur ces boîtes par les experts. La taille et la forme des comprimés concernés ayant été révélatrices à plus d’un titre.

L’inspection pharmaceutique provinciale a mis en garde toutes les personnes qui se livreraient au trafic de ces médicaments de contrefaçon, allant jusqu’à inviter la population de se méfier de l’utilisation de tout produit périmé pour sauvegarder des vies humaines.

 
 
 
 
 

Les 5 professionnels européens ainsi que les entraîneurs Henri Depireux et Jean-Claude Mukanya depuis hier à Kinshasa

Kinshasa, 27/04(ACP).- Les 5 professionnels européens disponibles des Léopards de la RD Congo et leurs entraîneurs, le Belge Henri Depireux et son 2ème assistant Jean-Claude Mukanya sont arrivés hier à Kinshasa pour participer à la préparation du match remis de ce dimanche 29 avril qui va opposer les Léopards à l’équipe nationale éthiopienne, comptant pour la 3ème journée des éliminatoires, groupe 10 de la CAN/Ghana 2008.

Il s’agit de Lusaka Lwemba (Belgique), Milambo Mutamba (France), Fwanda Kinkela (France), Réné Makondele (Suède) et Alain Masudi (Israël). Les Sud-africains Bageta Dikilu, Tsholola Tshinyama, Apataki Kifu et Lelo Mbele arrivent ce vendredi tandis que les Angolais Kinzamba Alain et Mbungu Zidu atterissent samedi 28 avril. Quant aux arbitres Sud-africains, ils arrivent également ce vendredi alors que le commissaire du match l’Angolais Delcio Ferreira Costa arrive le samedi 22 avril 2007.

Modification du calendrier de la LINAFOOT

Kinshasa, 27/04(ACP).- Le comité de gestion de la Ligue nationale de football (LINAFOOT) a procédé à la modification de son calendrier de la 12ème championnat national, édition 2006-2007 suite au match remis des éliminatoires RD Congo-Ethiopie de la coupe d’Afrique des Nations Ghana 2008 et la récupération de TP Mazembe Englebert au 2ème tour des huitièmes de finale, de la 4ème coupe de la confédération.

Ce calendrier se présente de la manière suivante : le 6/052007 à 15h30’ au stade des Martyrs : AS V. Club-DC Virunga, au stade Socol SC Cilu-DCMP. Le 13/05/2007 au stade des Martyrs à 15h30’ : DCMP-TP Mazembe, au stade de l’unité : AS Kabasha-AS V. Club ; le 20/05/2007 au stade de l’unité DC Virunga-SC Cilu. Le 27/05/2007 à 15h30’ au stade de l’unité : DC Virunga-DCMP, au stade Socol : SC Cilu-AS Kabasha.

Le 03/06/2007 au stade de la Kenya TP Mazembe-SC Cilu. Le 10/06/2007 à 15h30’ au stade de la Kenya : TP MAzembe-DC Virunga, au stade des Martyrs : DCMP-AS Kabasha. Le 17/06/2007 au stade des Martyrs : AS- V. Club- SC Cilu. ACP/BUM.-

 
     

   

Democratic republic of the Congo - république démocratique du congo 
866 United Nations Plaza - Suite 511 - New York, N.Y. 10017 - USA

Tel:  (212) 319-8061 - Fax: (212) 319-8232

| About Us | Government | Agence Congolaise de Presse | UN News | Mining News | Congo News | Visa | Passport | Home |