Agence Congolaise de Presse

44-48 Avenue Tombalbaye - BP 1595 - Kinshasa - République Démocratique Du Congo

  Bulletin No BQ-1322     Date: 24-04-2007
 
       
     
 

Un message du secrétaire général de l’ONU au Président Joseph Kabila

Kinshasa, 24/04(ACP).- Le Président de la République, Joseph Kabila Kabange, a eu des entretiens lundi à Kinshasa avec la secrétaire générale adjointe de l’ONU, Mme Asha Rose Migiro, venue lui remettre un message personnel de M. Ban Ki Moon, secrétaire général des Nations Unies, en rapport avec l’évolution du processus démocratique en République Démocratique du Congo.

Mme Migiro, qui n’a pas révélé le contenu de ce message,  a déclaré à la presse, à l’issue des entretiens, que la RDC vient de tourner une page importante de son histoire, avec la tenue des élections libres, démocratiques et transparentes, grâce auxquelles il se dégage désormais l’espoir d’améliorer les conditions des droits de l’Homme en RDC, le rétablissement de l’autorité de l’Etat et la reconstruction du pays. L’adjointe du secrétaire général des Nations Unies a fait savoir qu’elle a également évoqué avec le Chef de l’Etat congolais des questions relatives au développement, ajoutant que les Nations Unies sont favorables à assister la RDC dans le domaine de la fourniture des services de base au peuple congolais et à la réforme du secteur de sécurité.

Elle a en outre révélé que le Président Joseph Kabila s’est dit d’accord pour que les Nations Unies continuent de travailler étroitement avec la RDC, car, a-t-elle noté, du côté des Nations Unies, il existe également une ferme volonté d’œuvrer davantage aux côtés de la RDC dans ses efforts de développement. Le haut fonctionnaire des Nations Unies a indiqué, par ailleurs, que le Président Joseph Kabila a donné des assurances en ce qui concerne la poursuite de la démocratisation et du renforcement des institutions, notamment au niveau parlementaire, afin que ces institutions jouent pleinement leur rôle dans le processus démocratique en cours. Pour Mme Migiro, la MONUC (Mission de l’ONU au Congo) continuera à œuvrer en RDC comme par le passé car il y a d’autres problèmes plus importants auxquels il faudrait s’attaquer tels que l’Etat de droit et la bonne gouvernance. Elle a indiqué, d’autre part, en réponse à une question, que le Président Joseph Kabila a reconnu l’importance de l’organisation des élections locales pour la bonne poursuite du processus de démocratisation en RDC.

La Grande Bretagne décide de débloquer 140 millions USD en faveur de la RDC pour l’année 2007

 Le Président Joseph Kabila s’est ensuite entretenu longuement lundi, avec le ministre britannique de la Coopération internationale, Hilary Benn, venu le rassurer de la volonté de la Grande Bretagne d’accompagner la RDC dans ses efforts pour la reconstruction et le renforcement du processus démocratique. Le ministre britannique, qui était accompagné auprès du Chef de l’Etat par le ministre d’Etat congolais chargé des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Antipas Mbusa Nyamwisi, a annoncé à la presse à l’issue de l’audience que la Grande Bretagne a décidé, pour cette année,  de disponibiliser une somme de 140 millions de dollars US en faveur de la RDC. Cette aide financière, a-t-il précisé, interviendra dans les domaines de la santé, de l’éducation, de la bonne gouvernance et de la sécurité.

Pour M. Benn, la Grande Bretagne qui a accompagné le peuple congolais durant toute la période de la transition, est déterminée à concrétiser son aide au développement en faveur de la RDC et améliorer les conditions sociales des Congolais. L’homme d’Etat britannique a dit avoir, à cette occasion, félicité le Chef de l’Etat pour son éclatante victoire à l’élection présidentielle. Il a ajouté avoir aussi évoqué avec le Président Joseph Kabila les événements des 22 et 23 mars derniers entre les éléments des FARDC et les hommes commis à la garde rapproché de l’ancien Vice-Président, le sénateur Jean-Pierre Bemba Gombo.

Entretien avec le Cardinal Zénon Grocholewski

Le Président Joseph Kabila a également reçu en audience lundi le cardinal Zénon Grocholewski, préfet de la Congrégation pour l’éducation catholique, venu lui rendre une visite de courtoisie. Le cardinal Zénon s’est refusé à toute déclaration après l’audience auprès du Chef de l’Etat,  arguant qu’il s’agissait tout simplement d’une visite de courtoisie.

Toutefois, on apprend de source de la Conférence épiscopale nationale du Congo que le séjour du cardinal Zénon en RDC s’inscrit dans le cadre de la célébration, le 21 avril dernier, du 50ème anniversaire (jubilé d’or) des Facultés Catholiques de Kinshasa. Le Président Joseph Kabila était représenté à ces festivités par son directeur de cabinet, Raymond Tshibanda Ntunga Mulongo.

Mgr Laurent Monsengwo Pasinya, président de la Conférence épiscopale nationale du Congo qui a accompagné le Cardinal Zénon auprès du Chef de l’Etat, a remercié le Président Joseph Kabila, dans son adresse à l’occasion de ces festivités, pour avoir pris activement part à cette célébration, à travers son directeur de cabinet et pour son geste généreux dans l’organisation du colloque et des manifestations de ce jubilé.

Mgr Pierre Marini Bodho réaffirme sa disponibilité à présider aux destinées du Sénat

Kinshasa, 24/04 (ACP). – Mgr Pierre Marini Bodho, président de l’Eglise du Christ au Congo (ECC) a réaffirmé samedi au siège de cette Eglise à Kinshasa, sa disponibilité à présider aux destinées du Sénat, en se portant candidat à sa propre succession à la tête de cette institution en vue de parachever  beaucoup de projets qu’il a initiés, lesquels devront devant faire de la chambre haute du Parlement un Sénat à la dimension d’un grand pays.

Le prélat dont la volonté est encouragée et soutenue par les ressortissants de la province Orientale, a indiqué avoir réussi à refonder pendant son mandat de la transition un Sénat qui n’existait plus en RDC depuis plus de 35 ans. « Tout cela nous l’avons réalisé grâce aux démarches que nous avons effectuées dans le cadre de la diplomatie parlementaire et la coopération bilatérale et multilatérale avec des pays frères et amis, notamment la Belgique et la France sans oublier le PNUD », a-t-il relevé. A une question de la presse, Mgr Marini a estimé qu’il n’existe aucune incompatibilité entre ses tâches de serviteur de Dieu et les responsabilités politiques de sénateur. A propos de l’ECC, il a affirmé qu’elle marche bien malgré la conjoncture difficile et des conflits entre les responsables de certaines communautés liés notamment à des ambitions démesurées.

Donnant son avis sur le Premier ministre et chef du gouvernement, Antoine Gizenga, Mgr Marini Bodho a fait savoir que c’est un homme d’une si remarquable humilité. « Gizenga est physiquement vieux mais moralement jeune », a-t-il dit, estimant qu’il fait beaucoup de choses lentement mais sûrement pour la nation.

Plaidoirie pour une personnalité neutre à la tête du Sénat

« Il faut une personnalité neutre à la tête du Sénat », estiment des observateurs avertis qui souhaitent que le président du Sénat ne soit issu ni de la majorité au pouvoir, ni de l’opposition institutionnelle.

Au regard de la mission constitutionnelle confiée à la chambre haute du Parlement, notamment celle d’arbitrer les conflits entre les institutions du pays, le Sénat ne peut pas être dirigé par une personnalité qui doit être à la fois juge et partie. Son président doit émaner du groupe des indépendants ou de la Société civile pour faire le juste milieu chaque fois qu’il se poserait des situations accadabrantes telles que celles qui ont embrasé Kinshasa les 22 et 23 mars dernier. La plupart d’acteurs politiques qui se sont confiés à l’ACP sous le couvert de l’anonymat partagent le même avis que le bureau du Sénat   revienne    à    quelqu’un qui pourra jouer l’équilibre entre les deux grandes composantes politiques, l’AMP (Alliance de la majorité parlementaire) et l’UN (Union pour la nation).

L’ONU pour la stabilisation du processus démocratique en RDC

Kinshasa, 24/04(ACP).- La secrétaire générale adjointe de l’ONU, Mme Asha Rose Migiro, a indiqué que la Mission d’observation des Nations Unies au Congo (MONUC) va poursuivre son mandat dans les différents domaines, notamment la stabilisation du processus démocratique, les infrastructures et les services de base.

Mme Migiro qui s’est confiée à la presse à l’issue des entretiens avec le Premier ministre, Antoine Gizenga Fundji, lundi à l’Hôtel du gouvernement, a reconnu qu’en dépit du fait que la République Démocratique du Congo ait réussi à organiser les élections, beaucoup de défis demeurent encore notamment la consolidation de la paix. A ce sujet, l’ONU va travailler étroitement avec le gouvernement pour les relever, a-t-elle souligné. La secrétaire générale adjointe s’est dite satisfaite des entretiens avec le Premier ministre qui a remercié l’ONU pour son implication en RDC depuis l’indépendance. On signale que Mme Migiro est arrivée à Kinshasa dimanche dernier. Son séjour prévoit des rencontres avec des personnalités congolaises. Par ailleurs, le Premier ministre s’est aussi entretenu avec le ministre britannique de la Coopération internationale au sujet de la coopération entre Londres et Kinshasa.

La RDC a fait des avancées énormes sur le plan de la démocratie, selon la SG adjointe de l’ONU

Par ailleurs, Mme Asha Rose Migiro, secrétaire générale adjointe de l’ONU a vivement encouragé lundi le président de l’Assemblée nationale, Vital Kamerhe, pour ses efforts pour le dialogue et la démocratie au sein de cette institution, soulignant à cet effet que « la RDC a fait des avancées énormes sur ce plan ». Elle a relevé entre autre faits l’organisation des élections qui, a-t-elle affirmé, « fait la fierté de l’Afrique et son pays la Tanzanie ». La conférence des présidents est un triomphe du dialogue au sein de l’Assemblée nationale, a dit Mme Migiro, qui s’est entretenue avec les membres de cette structure. Elle a affirmé être venue  « souligner l’importance qu’attachent les Nations Unies sur la paix et la stabilité en RDC ». Mme Migiro a noté, pour appuyer son assertion, que le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-Moon, a honoré la RDC par sa première visite à l’extérieur.

« Cela signifie l’importance que nous attachons à ce pays », a-t-elle souligné. La secrétaire générale adjointe est arrivée à Kinshasa dimanche pour une visite de travail qui devrait lui permettre d’avoir des entretiens avec les hautes autorités du pays.

La coopération RDC – Grande Bretagne évoquée à l’Assemblée nationale

Kinshasa, 24/04(ACP).- L’aide apportée par    la Grande Bretagne à la République Démocratique du Congo, dans le cadre de la coopération, a été évoquée lundi à l’Assemblée nationale, au cours d’un entretien entre   le   ministre   britannique de la   Coopération internationale Hilary Benn et le président de la chambre   basse du Parlement congolais, Vital Kamerhe. « Je suis venu voir ce que nous donnons comme  bailleur de fonds à la RDC    dans les secteurs de la santé, de l’éducation, de la reconstruction des routes et de la réforme de la sécurité », a déclaré l’homme d’Etat britannique à la presse à l’issue d’un tête-à-tête avec Vital Kamerhe. Il s’est réjoui des efforts fournis par la chambre basse du Parlement congolais pour asseoir la bonne gouvernance et le dialogue démocratique dans le pays. « La chose la plus  importante demeure la  bonne gouvernance », a-t-il  souligné avant de déclarer que c’est important ce qu’il vient d’entendre dans ce sens. « Même l’opposition veut lutter pour la bonne gouvernance dans le pays », a-t-il ajouté. M. Hilary Ben a profité de sa visite à l’Assemblée nationale pour s’entretenir avec les députés membres de la conférence des présidents, réunis pour débattre des questions de l’heure à la chambre basse.

« Nous avons discuté du rôle que l’Assemblée nationale doit jouer pour assurer la démocratie dans le pays », a indiqué à la presse M. Hilary Ben.

       
 

L’OSK livre un concert de musique classique au CCF de Brazzaville

Kinshasa, 24/04 (ACP).- L’orchestre symphonique Kimbanguiste (OSK), a livré, le week-end dernier, un concert de musique classique, au centre culturel français,(CCF) à Brazzaville, République du Congo, a-t-on appris lundi de M. Albert Matubanza, l’un des administrateurs de cet ensemble musical. Selon la source, l’OSK a traversé le fleuve, le lundi 16 avril dernier, sur invitation des responsables du CCF de Brazzaville, pour deux productions. Pour certaines raisons, non évoquées par la source, l’OSK n’a livré qu’un seul concert, le mercredi, et celui prévu pour samedi, ayant été annulé, l’orchestre a dû regagner Kinshasa le vendredi.

Ce concert, a indiqué, M. Matubanza, a connu la participation d’un public nombreux, venu pour la première fois, assister, à un concert de la musique classique, animé par un orchestre symphonique composé totalement des Noirs africains. Parmi l’assistance, renseigne-t-on, on a noté la présence du ministre congolais de la Culture, des ambassadeurs de la France et du Cuba accrédités au Congo/Brazzaville ainsi que d’un grand public. 

Des bagarres répétées entre jeunes délinquants des communes de Kinshasa et Barumbu

Kinshasa, 24/04 (ACP). - Des jeunes délinquants, des communes de Barumbu et Kinshasa s’affrontent régulièrement ces derniers temps, occasionnant des blessés graves et beaucoup de dégâts matériels, a constaté l’ ACP. C’est le cas de la bagarre qui a opposé jeudi vers 19 heures au croisement des avenues Bakongo et Mbomu dans une terrasse de la place, la quelle a fait dix blessés graves et plusieurs biens emportés dont les nourritures avec casseroles, des chaises, des tables, des baffles. Selon la population habitant le quartier, les conflits entre les deux camps datent de longtemps. Des limites que les deux camps ne peuvent franchir ont été établies de part et d’autre au risque de représailles. Certains jeunes de la commune de Barumbu qui travaillent dans les magasins des Libanais ne se rendent plus au service à cause des menaces.

La population appelle l’autorité urbaine à mettre hors d’état de nuire ces délinquants et afin de sécuriser les deux communes voisines.

     

 

L’hôpital général de Dipumba dépourvu du courant électrique

Mbuji-Mayi, le 24/04 (ACP). - L’hôpital général de référence de Dipumba, le plus fréquenté par les malades de la ville de Mbuji-Mayi et de l’intérieur de la province du Kasaï Oriental, est actuellement dépourvu du courant électrique à la suite des difficultés énergétiques que connaît la société MIBA au niveau de la centrale hydro-électrique de Tshiala, apprend-on auprès des gestionnaires dudit hôpital de la MIBA.

Le manque du courant électrique à l’hôpital de Dipumba, note-t-on, a engendré des conséquences graves, notamment la détérioration de certains produits pharmaceutiques et le  retrait de tous les corps conservés à la morgue. En dehors du courant électrique, a-t-on relaté, le manque d’eau potable et des produits pharmaceutiques est perceptible.

Le groupe électrogène est souvent en panne.

Dédommagement des propriétaires des maisons  démolies à l'entrée de la ville de Lubumbashi

Lubumbashi, 24/04 (ACP). - Les propriétaires des maisons démolies dernièrement pour construction anarchique à l'entrée de la ville, bénéficieront à titre humanitaire de nouveaux terrains en guise de dédommagement partiel pour y ériger d'autres habitations. Cette solution a été prise conjointement par les ministres des Affaires humanitaires et des Affaires foncières lors de leur séjour à Lubumbashi. Ces derniers ont demandé au vice- gouverneur du Katanga, M. Guibert - Paul Yav Tshibal, d'instruire rapidement les responsables des circonscriptions du Cadastre de la ville de Lubumbashi afin de trouver un autre site pour lotir des terrains au bénéfice des familles frappées par la mesure de démolition. Le site pour cette délocalisation n'a pas été indiqué.

Journée d’évaluation de la vulgarisation du code d’éthique professionnelle à Kananga

Kananga ,23/04 (ACP). - L’Observatoire du code d’éthique professionnel (OCEP) a organisé, lundi à l’hôpital de ville de Kananga, une journée d’évaluation des travaux de vulgarisation de ce code. Cette journée a permis également aux participants, d’élaborer le plan de déploiement des vulgarisations provinciales du code d’éthique professionnelle dans les districts et les territoires du Kasaï Occidental, pour permettre aux agents des services publics de s’imprégner et d’adopter un  comportement favorable à l’exercice de leur profession. Le directeur général adjoint de l’OCEP, M. Nunsi Bundeke, qui a livré cette information à l’ACP, a  indiqué qu’au cours de cette évaluation, il est apparu à Kananga la nécessité de poursuivre la vulgarisation de ce code auprès des usagers des services publics, pour une bonne prestation au bénéfice du public. Trente et un vulgarisateurs provinciaux parmi lesquels les agents de l’administration publique, les délégués des confessions religieuses, des forces armées de la République Démocratique du Congo et de la société civile ont participé à ces travaux de l’OCEP avec l’appui du PNUD. Après Kananga, la délégation de l’OCEP qui est venue de Kinshasa, se rendra à Mbuji-Mayi ( Kasaï-Oriental) pour une activité analogue, a dit  M. Nunsi

Mini forum sur la décentralisation territoriale

Mbuji-Mayi , 23/04 (ACP). - Le gouverneur de province ai du Kasaï Oriental, Bruno Bukasa Kazadi a procédé lundi à l’ouverture des travaux du mini - forum organisé   à   l’immeuble  Mpayi-Zaïre à Mbuji-Mayi.  Ce mini forum apportera des amendements sur le projet de la loi sur la décentralisation tel que cela a été décidé par le ministère de l’Intérieur. Il convient de signaler que les travaux de ce mini - forum sont dirigés par le directeur de province, Valentin Mutonji Mayand qui est assisté par le chef de division de l’Intérieur, M. Corneille Mulomba Kamanda wa Kamanda.

Vote du budget de l'Assemblée provinciale du Katanga

Lubumbashi, 24/04 (ACP).- L'Assemblée provinciale du Katanga a adopté mercredi son budget pour l'exercice 2007, au cours d'une séance à huis clos présidée au bâtiment du 30 juin par M. Venance Lotongo, vice-président. Bien que l'actif et le passif de ce budget ne soient pas connus, on indique toutefois que ce budget est consacré essentiellement au fonctionnement de l'Assemblée, à la rémunération des députés et du personnel d'appoint. Auparavant, les députés provinciaux avaient examiné et adopté le règlement financier,  un document devant orienter désormais l'élaboration, la présentation et l'exécution du budget.

Selon l'article 3 de ce document, le règlement financier a en plus pour objet la fixation des compétences en matière d'exécution et de gestion du budget et en prévoit les mécanismes de contrôle. Le règlement financier de l'Assemblée provinciale du Katanga comprend 43 articles. Toutes les provinces de la République Démocratique du Congo sont invitées à déposer leurs budgets  au plus tard le 30 avril 2007, selon une correspondance du ministère de l’Intérieur.

Récupération  de 19 immeubles de l'Etat à Lubumbashi

Lubumbashi, 24/04 (ACP). - Dix-neuf immeubles de l'Etat sur 230 vendus illégalement aux privés par la division de l'Urbanisme  sont récupérés par le gouvernement du Katanga à Lubumbashi, après le contrôle des titres de propriété ordonné par l'autorité provinciale. Ces immeubles mis en vente ont été placardés  au cours d'une opération qui a débuté mercredi par M. Cléophace Sula, conseiller juridique au gouvernorat qu'accompagnait un représentant du parquet général. Parmi les maisons placardées  récupérées, on trouve le home 500 situé sur l'avenue Kasaï où sont logés en majorité les agents et fonctionnaires de l'Etat. L'opération se poursuivra jusqu'à ce que toutes les maisons soient récupérées, fait-on savoir à Lubumbashi.

Polémique autour du projet de budget provincial au Sud-Kivu

Bukavu, 24/04 (ACP). – Le gouvernorat de province du Sud-Kivu et le bureau permanent de l’Assemblée provinciale sont à couteaux tirés sur l’élaboration du budget 2007 de la province par la hiérarchie à Kinshasa. Les correspondances et communications faites à ce sujet le prouvent à suffisance. La toute dernière protestation est celle du groupe parlementaire provincial « Tujenge » contenue dans un mémorandum transmis à qui de droit en date du 16 avril dernier et signé par 16 députés provinciaux de ce groupe. Il est révélé dans ce mémorandum  que l’élaboration, la transmission et la défense du prévisions budgétaires de l’exercice en cours par le chef de l’exécutif provincial aux ministères de l’Intérieur, des Finances et du Budget sont un projet   transmis    de la manière   la   plus irrégulière, au regard de l’article 138 du règlement  d’ordre intérieur du parlement provincial relatif à la discussion de l’édit des finances.

La procédure engagée par le gouverneur de province constitue une entorse grave aux articles 175 et 197 de la Constitution et est de nature à mettre en péril le principe de la séparation des pouvoirs entre les institutions provinciales. Cette démarche inflige un coup dur à la jeune démocratie et constitue injure au peuple en ce sens que le contenu n’a pas été examiné et analysé par ses représentants.

Mais, disent-ils, il y a nécessité de respecter et de faire respecter les attributions revenant à chacune des institutions provinciales pour asseoir les valeurs démocratiques consacrées par la Constitution.

Etant   donné que les députés ne se reconnaissent pas dans ce projet de budget, ce dernier doit être renvoyé à l’Assemblée provinciale pour examen et analyse et que le chef de l’exécutif provincial respecte les textes constitutionnels et réglementaires qui constituent la seule garantie d’une gestion saine et transparente en vue du plus grand bien-être de la population.

1022 réfugiés rwandais rapatriés par le HCR /ADES

Bukavu, 24/04 (ACP). – 1022 réfugiés rwandais ont été rapatriés dans leur pays par le HCR (Haut commissariat aux réfugiés) , par le biais de l’ONG ADES. Reçus au Sud-Kivu depuis 1994, ces réfugiés ont jugé bon de rentrer volontairement dans leur pays d’origine   où la sécurité leur sera assurée par le régime en place. De leur coté, 488 réfugiés congolais ont regagné le bercail par Mushimbakie à Baraka, en présence des épouses des diplomates de passage dans le territoire de Fizi.

250 combattants aux abois

Bukavu, 24/04 (ACP).– 250 ex - combattants et leurs 490 dépendants ne savent plus à quel saint se vouer car depuis six mois, ils sont soumis à des acrobaties inimaginables pour survivre. Selon eux, ils ont été chassés dans le camp où ils étaient internés pour attendre leur évacuation vers leurs provinces d’origine et  se voient marginalisés après avoir opté pour la vie civile. Leur problème a été soumis à la CONADER qui le juge fondé mais leurs filets de sécurité sont déjà à terme. La solution ne doit provenir que de la Banque Mondiale avec laquelle la CONADER est en pourparlers.

L’autorité provinciale est au courant de la situation qu’elle qualifie d’épineuse, et fera de son mieux pour alléger tant soit peu la souffrance de ces compatriotes qui doivent rejoindre leurs provinces respectives de l’Equateur et du Nord -Kivu.

     

 
 

Ouverture du forum économique FEC-SADC

Kinshasa, 24/04 (ACP). – La Fédération des entreprises du Congo (FEC) en collaboration avec la SADC organise du 23 au 25 mai, au Grand hôtel Kinshasa (GHK), un forum économique avec les pays membres de la SADC, en vue de réduire la pauvreté en République Démocratique du Congo. Ce forum consiste à traiter les questions concernant les Petites, micro et moyennes entreprises (PMME) et les sociétés appliquant la politique de Black Economic Empowerment (BEE). Concernant les PMME, ils contribuent à hauteur de 50% au Produit national brut (PNB) de l’Afrique du Sud et que les PMME possèdent également une plus grande capacité de création d’emplois et, par conséquent, contribuent à la réduction de la pauvreté, ce qui entraîne une réduction du crime et aide à augmenter le niveau de formation. Les défis et les contraintes des PMME dans la région sur le continent et au plan mondial sont les mêmes et comprennent entre autres, l’accès aux finances, l’accès aux mar-chés, les infrastructures, les plates-formes technologiques, un environnement réglementaire convivial et l’accès aux décideurs. Pour le président Yuma de la FEC, son organisation est disposée à accompagner les efforts du gouvernement à la réalisation de cinq chantiers du Chef de l’Etat. Et elle doit assister et accompagner les opérateurs éco-nomiques à développer l’écono-mie de la RDC. Le ministre d’Etat chargé de l’Agriculture, Mobutu Nzanga a, pour sa part, évoqué que la SADC reste un atout important, une perspective intéressante pour le dévelop-pement de la RDC. Car, le Congo est doté d’immenses potentialités physiques, économiques, idéolo-giques et géologiques. Il a, par ailleurs, souligné que moderniser le Congo suppose une série de réformes osées mais aussi des actions visibles et à impacts directs sur les populations.

Ces réformes concernent d’abord le cadre général de l’activité économique, autour d’une stratégie de base centrée sur le libéralisme économique concerté.

Il a en outre précisé que l’amélioration du cadre économique passe aussi par une simplification des procédures, d’une part, internes liées à la production, à la distribution des biens et services et, d’autres part externes liées aux importations et aux exportations. Le ministre du Plan, Olivier Kamitatu a remercié pour sa part la FEC pour l’initiative. Mme Jeanine Mabunda, ministre du Portefeuille, a émis le vœux de voir les opérateurs économiques investir en RDC.

La nationale numéro un menacée de coupure

Kinshasa, 24/04 (ACP). – La route nationale n°1, en son axe Kinshasa-Matadi, est menacée de coupure par des érosions au niveau de Matadi-Kibala, a révélé Georges Lufudu-Olenga, directeur provincial de l’Office des routes/Kinshasa  (OR/Kinshasa) au cours d’un entretien le week-end avec l’ACP. Les érosions, a-t-il indiqué, sont apparues de suite des dernières pluies diluviennes qui se sont abattues sur Kinshasa.

   

Renforcement des capacités professionnelles sur la réanimation néonatale au CEFA

Kinshasa, 24/04 (ACP). –  Un cour post-universitaire sur la réanimation néonatale s’est déroulé du 16 au 20 avril au Centre de formation et d’appui sanitaire (CEFA), dans la commune de Mont-Ngafula, sous l’animation des Drs Letizia Caccamo et Rossano Rezzonico de l’hôpital Sainte Anne de Como en Italie, a constaté l’ACP sur place. Ce cours a connu la participation de plus de soixante membres du personnel soignant venus de Kinshasa, du Bas-Congo et du Kasaï Occidental.

Il s’agit plus précisément d’une formation officielle de l’American Academy of Pediatrics, programmée pour n’importe quel contexte, là où peut se dérouler un accouchement soit  dans le plus sophistiqué hôpital américain, soit dans la jungle tropicale, indique le CEFA. Selon le CEFA, les participants à ce cours sont choisis parmi le personnel soignant délégué par n’importe quelle formation professionnelle ; les médecins, les pédiatres, les néonatologues, les anesthésistes, les obstétriciens ou même des infirmiers de n’importe quel niveau obstétrical qui assistent à un accouchement.

La spécificité de cette rencontre, a-t-on précisé, est qu’elle comprenait deux parties, à savoir : la partie théorique alternant avec la partie pratique. A une question lors de la séance de clôture qui a eu lieu le week-end dernier, le Dr. Letizia a mis l’accent sur l’importance du cours qui a permis aux participants de renforcer leurs connaissances sur les nouvelles méthodes appliquées à travers le monde afin de redonner la vie à un nouveau-né, notamment par la réanimation cardiaque, la ventilation et les matériels indispensables à utiliser pour réanimer un nouveau-né aux premiers moments de la vie. Elle a indiqué qu’une asphyxie de l’enfant à la naissance peut avoir des conséquences pouvant durer toute la vie.

La cérémonie de clôture présidée par le Dr. Léon Tshilolo, coordonnateur du CEFA, a été marquée par la remise de certificats aux participants. Léon Tshilolo a recommandé aux participants de restituer aux autres les connaissances acquises pour ne pas séquestrer les connaissances sur les nouvelles technologies transférées au Sud par le Nord. Quant au Dr Rossano, il s’est déclaré satisfait de l’expérience qu’il vient de vivre pour la première fois en RDC en apportant sa contribution scientifique au personnel soignant de ce pays.   

Clôture des journées de réflexion « Mukanya kana ka ngandu » sur les états généraux de l’environnement au Kasaï Oriental

Mbuji-Mayi, 24/04 (ACP). – Les rideaux sont tombés le week-end dernier sur les journées de réflexion intitulées « Mukanya kana ka ngandu » organisées par l’ONG « Environnement propice jardin d’Eden » sous le thème « Etats généraux de l’environnement au Kasaï Oriental.

Le cadre choisi était la salle de réunion de l’ONG CARITAS à Mbuji-Mayi. Ces journées ont permis aux 150 participants, venus de quatre coins de la ville de Mbuji-Mayi, d’avoir une idée sur la situation générale de l’environnement au Kasaï Oriental. Dans son adresse, le président de l’ONG « Environnement propice jardin d’Eden », M. Hilert Kabuya a remercié les participants pour leur assiduité à cette activité dont l’objectif était de faire comprendre à chacun l’importance de protéger son environnement, source du développement de la population du Kasaï Oriental compte tenu des richesses naturelles qu’elle renferme.

Il a également précisé que pour que le développement soit intégral, il serait mieux que toutes les couches travaillent en synergie en vue d’atteindre des résultats escomptés qui seront profitables à tous.

Il sied de signaler que ces journées de réflexion sur l’environnement ont été intitulées « Mukanya kana ka ngandu » en vue de rendre hommage au feu ancien directeur provincial de l’OCC/Kasaï Oriental décédé dernièrement à Lubumbashi, alors qu’il faisait partie de la délégation du gouverneur de province Alphonse Ngoyi qui participait à la conférence bipartite de deux provinces- sœurs, a précisé le président provincial de l’ONG « Environnement propice ». 

   

 

 

Jean-Claude Bashige inhumé dimanche au cimetière de la Gombe

Kinshasa, 24/04 (ACP). – M. Jean-Claude Chikyoka Bashige, secrétaire général de la FECOFA (Fédération congolaise de football association) décédé mercredi à 22h45’ à la Clinique de Ngaliema de Kinshasa, a été inhumé dimanche 22 avril dernier au cimetière de la Gombe. le 10 juillet 1952 à Bukavu dans la province du Sud-Kivu, il a commencé sa carrière sportive en 1978 comme secrétaire du FC Cimbunda Sport affilié à l’Association de football de Bukavu, avant de devenir ensuite président de ce club. Il sera élu président de la Ligue de football du Sud-Kivu en 1998. En 1994, il intégrera la Fédération comme membre du comité directeur, trésorier général, secrétaire général adjoint et secrétaire général jusqu’à sa mort le mercredi 18 avril 2007. Fin technicien, il sera nommé dès 1996 commissaire au match par la Confédération africaine de football. Et depuis juillet 2004, il était membre de la commission des affaires juridiques et du statut des joueurs de la CAF.

Le président de la Fédération internationale de football association, M. Joseph Blatter a adressé un message de condoléance au président de la FECOFA, M. Constant Omari Selemani. Ce message est ainsi libellé :

« Monsieur le président, C’est avec beaucoup de tristesse que j’ai appris le décès de Bashige Chihyoka, secrétaire général de la Fédération congolaise de football association. Le défunt a joué un rôle important dans le développement et l’essor du football de votre pays. Il était ce qu’on appelle « une très bonne personne », une appréciation qui n’est pas facilement obtenue mais qui se crée tout au long d’une carrière empreinte de savoir-faire professionnel et alliée au sens commun de chacun et de cordialité.

Permettez-moi, au nom de la grande famille du football international et en mon nom propre, de vous adresser, ainsi qu’à la Fédération congolaise de football association, mes condoléances les plus sincères. Je vous serais également obligé de bien vouloir transmettre à la famille et aux proches de Bashige Chihyoka toute ma sympathie et mon soutien en ces moments cruels. Veuillez agréer, Monsieur le président, l’expression de ma considération émue ».

Sé/Joseph S. Blatter. 

Style et Tornado se neutralisent (2-2) à l’EPFKIN

Kinshasa, 24/04 (ACP). – Le CS Style du Congo et le FC Tornado se sont neutralisés sur le score de 2-2, lundi au stade Tata Raphaël, en match comptant pour la 15ème journée du championnat de l’EPFKIN (Entente provinciale de football de Kinshasa).

Le FC Tornado a ouvert la marque dès la 4ème minute par Luminuku de la tête sur une balle arrêtée, avant que Mukengeshay Tumba n’égalise pour le CS Style du Congo à la 73ème minute de la même manière que le buteur de Tornado. Le même Mukengeshay va doubler la mise à la 80ème minute sur centre de Matadi. Mbemba du FC Tornado va égaliser de nouveau à la 86ème minute sur passse de Mambota. Par ce match nul, le CS Style du Congo compte 16 points pour 14 matches livrés tandis que son adversaire a 12 points pour 13 matches joués.

En premier match, l’AC Saint Herman a battu le FC Kilimadjaro par 1-0, grâce à un but de Mbalingwe à la 12ème minute.

 
 
 
 
 
 

 

Evaluation par le PNUD du processus de démocratisation en RDC

Le président de l’Assemblée nationale a, enfin, reçu un secrétaire général adjoint de l’ONU et administrateur associé du PNUD, AD Melkert, venu évaluer avec les autorités congolaises, le processus de démocratisation en République Démocratique du Congo. Il a échangé avec le président de l’Assemblée nationale l’intensification de l’aide du PNUD à la chambre basse, notamment en matière de l’élaboration des lois.

Le PNUD a énormément contribué à la réussite du processus démocratique en RDC, notamment par le financement de plusieurs équipements.

Une délégation de VODACOM reçue au ministère de l’Information, presse et communication nationale

Kinshasa, 24/04(ACP).- Le ministre de l’Information, presse et communication nationale, Tshilombo Send Toussaint, a reçu, lundi, au nom de son collègue des Postes, téléphones et télécommunications (PTT) en mission, une délégation de VODACOM, conduite par M. Themba Kirro Kinana, chargé des relations avec le gouvernement. Dans son mot de bienvenue, le ministre Tshilombo a souhaité un fructueux séjour en République Démocratique du Congo à la délégation de cette entreprise avant de remercier la République sud-africaine d’avoir accompagné la RDC dans la construction de sa jeune démocratie. A l’issue de cette audience, M. Bazika Lusinga, directeur de cabinet aux PTT, a indiqué à la presse que cette délégation a profité de sa visite de courtoisie pour faire au ministre de tutelle le rapport des activités de VODACOM en RDC. L’entreprise VODACOM/RDC, a-t-il dit, est un grand acteur du secteur des télécommunications en République Démocratique du Congo.

Les travailleurs de la MIBA en grève

Mbuji-Mayi, 24/04(ACP).- Les agents et travailleurs de la Société Minière de Bakwanga ( MIBA), ont débuté lundi 23 avril 2007 un mouvement de grève initiée par le comité syndical dans tous les secteurs qui composent cette entreprise minière, a constaté l'ACP au département du personnel où ils étaient rassemblés conformément au mot d'ordre lancé par le comité syndical depuis deux semaines. Les travailleurs de la MIBA revendiquent le payement des arriérés des salaires de plus de huit mois, l'approvisionnement en vivres et le payement des décomptes finals des retraités et licenciés avec préavis. Le gouverneur de province qui a rencontré les mineurs rassemblés au département   du personnel, en présence de quelques membres du conseil provincial de sécurité, a exhorté ses interlocuteurs à reprendre le travail en attendant la solution éventuelle qui proviendrait du gouvernement central, au retour de la délégation syndicale actuellement en mission à Kinshasa pour la circonstance. 

En réaction au message du gouverneur, la majorité des travailleurs a rejeté cet appel qu'elle a qualifié de très tardif par rapport à leur longue attente. Un service minimum est cependant observé dans les institutions médicales de la société, à la Centrale hydroélectrique de Tshiala et à la garde minière appuyée par les éléments de la PNC.  Aucun incident n'a été déploré malgré le déploiement des éléments des forces de l'ordre. L'autorité provinciale a convoqué dans la journée une réunion de sécurité pour statuer sur le cas.

Le gouverneur du Kasaï Oriental demande aux travailleurs de la MIBA de surseoir à leur mouvement de grève

Le gouverneur du Kasaï Oriental, Alphonse Ngoyi Kasanji a demandé aux travailleurs de la MIBA de surseoir à leur mouvement de grève décrété lundi. L'autorité provinciale a exprimé ce voeu à l'issue de la réunion de sécurité qu'il a présidée peu après son retour de Kinshasa, où il séjournait en mission de travail de quelques jours. Après avoir stigmatisé les conséquences néfastes qui découleront de cet arrêt de travail, notamment le manque d'eau et d'électricité, le gouverneur qui fait appel au patriotisme des travailleurs, a souligné que cette demande n'annulait aucunement leurs revendications qui sont du reste fondées et légitimes, ajoutant que les négociations sont en cours pour des solutions adéquates et durables.

Répondant aussi aux préoccupations des journalistes sur la violation par le ministre de l'Intérieur en ce qui concerne la rétrocession des 40o/o à la province sur les recettes de l'Etat, le numéro un du Kasaï Oriental a précisé que la loi organique devant fixer la matière à ce sujet n'étant pas encore votée par l'Assemblée nationale, le budget 2006 est reconduit avec certaines dispositions transitoires. Toutefois, il a reconnu que le budget provincial sera défendu devant les membres de l'Assemblée provinciale conformément à la loi. En ce qui concerne la criminalité toujours grandissante dans la ville de Mbuji - Mayi, le gouverneur du Kasaï Oriental qui a rassuré que les dispositions ainsi que des mesures pratiques sont déjà prises pour lutter contre ce fléau, a demandé à la population de s'impliquer afin que cette action récolte des bons fruits.

L’ONG « Zoe la vie » distribue des poubelles et des chaises à certaines écoles de Masina

Kinshasa, 24/04(ACP).- L’ONG « Zoe la vie », basée dans la commune de Masina, à Kinshasa a distribué 40 chaises et une cinquantaine de poubelles en plastique, don de Plastica, l’école primaire Lokali et aux instituts I et V Kibuka de Masina. Selon le coordonnateur de cette ONG, Alain Way Way qui a livré cette information lundi à l’ACP, son geste se justifie par la crasse qui caractérise les cours des établissements scolaires jonchées des sachets et autres morceaux de papiers jetés çà et là par les élèves.

« Notre action a été fort appréciée par les responsables scolaires des écoles bénéficiaires de ce don qui permettra aux enfants d’acquérir désormais la bonne habitude de jeter les papiers dans les poubelles », a indiqué Alain Way Way qui compte faire de la réhabilitation des installations hygiéniques dans des écoles de Masina, le deuxième volet des interventions de son ONG  « Zoe la vie » compte également encadrer dans les tout prochains jours les filles – mères qui seront initiées à la couture. Un accent particulier sera mis  sur l’éthique afin qu’elles changent de mentalité, s’adonnent à leur travail, s’abstenant à faire le trottoir qui ne leur assure aucune garantie. M. Alain Way Way projette étendre cette expérience à Maluku, a-t-il dit, afin de rendre ces filles-mères utiles à elles-mêmes, à leurs familles ainsi qu’à la nation.

La RDC a besoin d’au moins 2000 inspecteurs judiciaires des parquets

Kinshasa, 24/04(ACP).- La République Démocratique du Congo a besoin d’au moins 2.000 (deux mille) inspecteurs judiciaires des parquets contre quelques 350 unités actuellement. Ce nombre est insuffisant, pour un pays à la dimension d’un continent, a-t-on appris lundi, à l’inspectorat général des parquets, où l’on indique qu’avec des moyens suffisants ce nombre peut être revu à la hausse. Dans les milieux de la direction de la police judiciaire des parquets à Kinshasa, l’on plaide pour l’ouverture d’une école de formation judiciaire et l’avancement   en grade des agents et cadres dont beaucoup d’entre eux seraient au-delà de 20 ans de carrière, sans promotion.

Le vieillissement du personnel, l’absence des bâtiments adéquats pour le travail ainsi que la carence des frais de fonctionnement et des fournitures de bureau, constituent d’autres problèmes majeurs qui handicapent la bonne marche des parquets de la République.

La semaine dernière, le ministre de la  Justice et garde des sceaux, Georges Minsay s’était rendu à la direction de la police judiciaire des parquets dans la commune de la Gombe pour se rendre compte de visu de la bonne marche de cette institution.

Il a déploré les conditions dans lesquelles travaillent les agents judiciaires.

Plus de dix mille dollars US pour achever les travaux de construction de l’Eglise Saint Jean Apôtre

Kinshasa, 24/04(ACP).- La paroisse Saint Jean Apôtre située à la Cité Mama Mobutu, dans la commune de Mont-Ngafula, est à la recherche d’une somme de 10.418 dollars américains pour achever les travaux de construction de son église. C’est ce qu’a révélé dimanche M. Etienne Tshibangu, membre du conseil paroissial, au cours d’une messe solennelle célébrée par Mgr Fidèle Nsielele, évêque de Kisantu en visite pastorale dans cette paroisse.

L’orateur a saisi l’occasion pour communiquer aux fidèles d’autres montants provenant des cotisations des paroissiens, soit plus de 25.000 USD qui ont permis d’effectuer à ce jour, un tiers des travaux. Il a sollicité auprès de l’évêque une intervention dans la mesure de ses possibilités. Mgr Nsielele a encouragé pour sa part la communauté paroissiale à s’engager réellement pour la construction de l’église de cette paroisse,     soulignant   qu’il s’agit   de   l’église   matérielle et également   de   l’église spirituelle. La paroisse Saint Jean Apôtre est dirigée par le curé Antoine Nkasa assisté de deux vicaires. Le curé qui vit en parfaite harmonie avec ses fidèles est déterminé à achever les travaux de l’église qui se trouve en chantier et qui a besoin de l’assistance financière des personnes morales ou physiques afin de terminer les travaux avant Noël 2007.

A titre de rappel, le diocèse de Kisantu dirige quelques paroisses sous sa juridiction ecclésiastique qui se trouvent sous la dépendance administrative de la ville de Kinshasa, notamment Kimwenza, Sainte Rita de Pumbu Cité et Saint Jean Apôtre de la cité Mama Mobutu, dans la commune de Mont-Ngafula.

Le verdict du procès de Me Nlandu sera connu le 30 avril prochain

Kinshasa, 24/04(ACP).- Le tribunal militaire de garnison de Kinshasa/Gombe, rendra le verdict du procès de Me Marie-Thérèse Nlandu le 30 avril, a indiqué le président de cette instance judiciaire, à l’issue de l’audition des plaidoiries.

Cette séance a permis au collectif des avocats de la prévenue de terminer leurs plaidoiries. Dans sa réplique, le ministère   public  a exigé 20 ans de   prison    ferme    à l’encontre de Me Nlandu et  consorts à l’exception de son attaché de presse.

Réagissant au réquisitoire   du ministère public, la partie défenderesse s’en est remise à la sagesse du tribunal afin de dire le droit. Ayant pris la parole, Me Nlandu a clamé son innocence et  a demandé son acquittement. « Mon calvaire est le fruit de la défense des opprimés et des pauvres », a-t-elle estimé, avant d’inviter le tribunal militaire à lire le passage biblique de Daniel 13, relatif au procès de Suzanne pour prononcer son acquittement.

 
 
 
 
 
 
 

Un jeune homme se pend à Kikwit

Kikwit, 24/04 (ACP).-  M. Jules Kalamba, âgé de 30 ans, vivant avec sa mère sur la rue Kitega dans la commune de Lukemi à Kikwit dans le Bandundu, s’est pendu dimanche soir dans la maison familiale, a annoncé la radio Tomisa. Selon les déclarations de la mère du défunt, l’incident s’est produit au moment où elle était en train de préparer la nourriture.

Aussi a-t-elle été surprise lorsqu’elle a apporté à manger, elle a trouvé son fils pendu à la charpente de la maison. Certains voisins interrogés, ont souligné que le jeune homme vivait dans la solitude après son échec dans les affaires en Angola.

Les cas de pendaison s’intensifient ces derniers temps dans la ville de Kikwit et la plupart de motifs évoqués par les défunts dans leurs testaments ou les témoignages des autres personnes signalent que ces derniers se tuent parfois pour des futilités.

Un journaliste menacé de mort par des policiers à Dibungi au Kasaï Oriental

Mbuji-Mayi, 24/04 (ACP).-  M. Joseph Mundele, chef d’agence à Miabi du journal la cloche paraissant au Kasaï Oriental, également chef d’antenne d’une ONG de défense des droits de l’homme dans la même entité, a été victime la semaine dernière des menaces de mort de la part des policiers du sous- commissariat de Dibungi, secteur de Kakangayi, territoire de Miabi au Kasaï Oriental, au moment où il tentait de vérifier à la source, une information relative, aux tortures corporelles imposées à deux creuseurs artisanaux de diamant. Informé de cette situation, le commandant Ntumba du sous-commissariat de police concerné a promis à la victime qu’une sanction sera infligée aux policiers en poste ayant proféré des menaces. Il n’a toutefois pas défini la nature de la sanction, bien que les menaces de mort soient érigées en une infraction pénale, dont la peine varie entre 1 et 5 ans de prison selon le code pénal congolais.

 
 
 

5O.OOO $US don du Président de la République à la population de Kaziba

Bukavu, 24/04 (ACP).- Le Président de la République, Joseph Kabila Kabange, a offert par l’entremise de M. Norbert Basengezi Kantitima, premier vice-président de la Commission électorale indépendante (CEI), une somme de cinquante mille dollars (50.000 $ US) à la population de la chefferie de Kaziba dans le territoire de Walungu au Sud-Kivu pour la réhabilitation du pont Mujinji , emporté par les eaux des pluies le 22 novembre 2OO6. Ce montant a été remis vendredi dernier au siège du Syndicat d’Initiative de Kaziba (SIKA) situé dans le quartier major Vangu dans la commune d’Ibanda , au vice-président de ce syndicat, David Byabene, en présence d’autres membres du syndicat et des notables locaux. La population de la chefferie de Kaziba a profité de  cette occasion pour exprimer sa gratitude à l’endroit du Chef de l’Etat pour ce geste combien louable fait en sa faveur.

Pose de la première pierre des travaux de construction d’une école primaire a Boyeka et d’un centre de santé a Widjifafe

Mbandaka, 24/04 (ACP). - Mr Jean - Claude Baende, vice-gouverneur de l’Equateur, a procédé dernièrement à Boyeka, à 17 km  de Mbandaka, à la pose de la première pierre des travaux de construction d’une école primaire, dans le cadre  de l’exécution du ‘’ Projet d’action sociale d’urgence’’ (PASU) initié par le Fonds social de la République Démocratique du Congo en faveur de la province.

Le vice-gouverneur Baende a promis à cette occasion d’aider la population bénéficiaire dans son apport au projet en guise de gage de l’appropriation du projet  par la communauté  et de  sa pérennisation après réalisation.

Il a invité la population de Boyeka à une vigilance tous azimuts pour décourager les pêcheurs en eau trouble qui tenteraient de poser des actes inciviques contraires à la reconstruction de la province de l’Equateur, avant d’annoncer des mesures sévères à l’endroit de tout contrevenant. Auparavant, M. Adolphe Nsimba, Chef d’Antenne provinciale du Fonds Social de la  République à l’Equateur, avait indiqué que  cette cérémonie s’inscrivait dans le cadre de la concrétisation de la mission  du Fonds social qui, depuis sa création compte déjà un certain nombre de réalisations, peut - être encore non visibles pour certains, étant donné l’immensité du pays et l’ampleur de la dégradation  des infrastructures socio-économiques  dans l’ensemble de la République Démocratique du Congo.

En outre, a-t-il rappelé, l’un des volets principaux de la mission assignée au Fonds Social  est l’amélioration des conditions de vie de la population congolaise et de son accès aux services sociaux, moyennant la réhabilitation et la reconstruction des infrastructures économiques et sociales communautaires.

On rappelle qu’en date  du 08 mai 2006, la coordination générale du Fonds Social de la République avait annoncé officiellement à Boyeka le financement  de cinq sous- projets pour la province  de l’Equateur, parmi lesquels figurait la construction  de l’école primaire de Boyeka. Par ailleurs, le vice-gouverneur Baende a procédé un jour après au lancement officiel des travaux de construction d’un  centre de  santé à Widjifake/ Bobala, à 45 km  de Mbandaka, projet communautaire  de petite taille retenu par le Fonds Social  de la République  pour la province  de l’Equateur  dans le cadre de l’exécution du Projet  d’action sociale d’urgence (PASU).

L’Unicef renforce les capacités de ses partenaires

Bukavu, 24/04 (ACP). – L’Unicef Sud-Kivu a offert le week-end deux véhicules Toyota land cruiser au département de nutrition de l’inspection provinciale de la Santé et la division provinciale du Plan au Sud-Kivu. La cérémonie s’est déroulée au gouvernorat de province où M. Mateo, chef de sous - bureau de l’Unicef a procédé à la remise symbolique des clés de contact de ces deux véhicules au directeur de province du Sud-Kivu, M. Alimasi Ndomba Pauni. Celui-ci les a remis à son tour aux destinataires en l’occurrence le Dr. Dieudonné Kalumuna, médecin - inspecteur provincial ad-intérim et M. Fidel Nkubiri, chef de division provincial du Plan. Ces engins sont destinés principalement à renforcer la capacité de supervision des activités de nutrition au sein de l’IPS/Sud-Kivu et autres tâches pertinentes. Le représentant de l’UNICEF a déclaré en plus que cette offre s’inscrit dans le cadre du programme de suivi du comité provincial de coopération entre l’Unicef et  la RD-Congo.

Manifestation contre les FARDC à Luberizi

La population de Luberizi a manifesté jeudi dernier contre une décision des autorités de la 8ème  brigade des FARDC relative à l’arrestation du Mwami de Sange, Kibinda, accusé d’entretenir les groupes de défense locale et autres qui détenaient des armes sans autorisation. Trois heures durant, des véhicules empruntant le tronçon Bukavu-Uvira n’ont pas pu circuler car des barricades y ont été érigées. Après concertation et équivoques levées, le Mwami a été libéré et la situation est redevenue à la normale.

Conflit de compétence entre les divisions provinciales de l’Inspection de travail et du Travail

Kinshasa, 24 /O4 (ACP).- Un conflit de compétence ouvert persiste depuis un laps de temps entre les responsables des divisions provinciales de l’Inspection de travail et du Travail, constatent les partenaires de ces deux services de l’Etat relevant du ministère du Travail et de la prévoyance sociale.

C’est depuis l’éclatement en province des services du ministère en trois divisions provinciales notamment de l’Inspection de travail, du Travail et de la Prévoyance sociale que les chefs des divisions de deux premier citées excellent dans les disputes au sujet des attributions leurs dévolues dans leurs relations avec les partenaires et appuyées des échanges des correspondances contradictoires.

Devant cette situation déplorable, les responsables d’entreprises ne savent plus à qui se vouer pour répondre à leurs obligations envers ces deux services de l’Etat et souhaitent que la hiérarchie compétente puisse urgemment les départager au risque de voir ce conflit s’éterniser au détriment des partenaires, de même, de la réputation de ces services. 

Des actions concertées pour la suppression de sauf-conduits au KasaÏ Occidental

Kananga, 24/04 (ACP).- Le gouverneur du KasaÏ Occidental, M. Trésor Kapuku Ngoyi, ne cesse de multiplier des actions concertées pour décanter, le plus rapidement possible, la situation créée pour l’imposition des sauf-conduits aux expatriés désireux de se rendre dans son entité administrative. Selon une source proche du gouvernorat de cette province, cette exigence empêche les investisseurs et autres expatriés disposés à s’installer au KasaÏ  Occidental d’y séjourner.

Cette mesure est surannée de toute évidence, a-t-on estimé à ce sujet. En outre, tout en oeuvrant pour la suppression des sauf-conduits, ajoute la même source, l’autorité du KasaÏ Occidental exhorte ses administrés au changement des mentalités à tous les mineurs et à tous moments. A ce titre, toutes les forces vives ont reçu mandat de devenir des ambassadeurs de changement des mentalités à travers des actions concrètes sur le terrain, a-t-on insisté à ce propos.

Le PPRD invité à éviter toute distraction au KasaÏ Occidental

Kananga, 24/04 (ACP).- Le Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD) devra éviter, dès à présent, toute distraction au KasaÏ Occidental aux enjeux à venir, a conseillé le vice- gouverneur de cette province Hubert Mbingho M’vule, lors de sa rencontre avec une délégation des membres fondateurs de cette formation politique. Pour lui, ce parti qui est appelé à soutenir le nouvel exécutif provincial, est condamné à s’impliquer dans la recherche des voies et moyens pour aider celui-ci aux attentes des ouest-kasaiens.  Conduite par M. Serge Bokule, secrétaire exécutif provincial du PPRD/KasaÏ Occidental, la délégation de ce parti a promis son appui, avant de présenter à son hôte, ses félicitations pour son élection à son poste. Les mêmes félicitations ont été adressées également à M. Trésor Kapuku Ngoyi, gouverneur de cette province.

 
 
 
 
 
 
 
 
 

La direction provinciale de l’Office des routes, pour sauver la route, a exécuté les travaux d’urgence en déviant les eaux, afin de stopper la progression des érosions et sauver les maisons d’habitation sur le site. Le directeur provincial Lufudu a précisé à ce sujet que le gouverneur de la ville de Kinshasa a visité le site et qu’une disposition va être prise pour que les travaux de lutte anti-érosive soient exécutés afin de protéger la route dont l’importance sur le plan national n’est plus à démontrer.    

L’exploitation des ressources naturelles : outil de production pour la relance des activités économiques au Kasaï Oriental

Mbuji-Mayi, 24/04 (ACP). – L’exploitation des ressources naturelles peut servir d’outil de production pour la relance des activités économiques dans la province du Kasaï Oriental, a déclaré M. Kalala Mayi Male, chef de division provincial de l’Environ-nement dans un entretien accordé dernièrement à la presse dans l’enceinte de l’ONG CARITAS à Mbuji-Mayi. Selon le chef de division provincial de l’Environnement, la province Est- kasaïenne regorge en elle des ressources naturelles non négligeables convoitées sur le marché mondial pendant que la population a les yeux braqués sur l’exploitation de diamant, a-t-il dit. Il convient de citer entre autre une forêt de type équatoriale couvrant 60% de son étendue au Nord réputée pour son bois de qualité, du réseau hydraulique important baigné par plus de quinze cours d’eau, quatre lacs offrant des possibilités de pêche, d’exploitation énergétique et agricole, sans oublier la faune sauvage avec certaines espèces recherchées telles que le chimpanzé à face claire et noire, le léopard, le singe doré, le perroquet gris, les éléphants loxandanta africaine ainsi que le panthera qui constituent un environnement économique puissant que la province du Kasaï Oriental peut utiliser comme une arme économique pour son développement.

Il en a, en outre, appelé à une attention particulière de l’autorité provinciale sur ce patrimoine naturelle qui peut, grâce à une bonne conservation, permettre l’exploitation de ses richesses et relever ainsi le niveau économique qui contribuera au développement socio-économique de sa population.     

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 

Rapport hebdomadaire des activités volcaniques à Goa

Goma, 24/04 (ACP). – L’observatoire volcanologique de Goma a publié récemment à l’intention des populations des villes de Goma, Gisenyi et de partout ailleurs son rapport hebdomadaire, dont les données instrumentales acquises pendant la période allant du lundi 02 avril  au dimanche 08 avril 2007 indiquent qu’en ce qui concerne le volcan Nyamulagira, les séismes à longue période (ceux liés à l’activité magmatique dans la zone volcanique), ont été localisés autour du cratère central dans une direction NW-SE. Quant aux séismes courte période (ceux liés à la cassure des roches dans la zone volcanique), ils étaient très peu nombreux. Quant aux séismes tectoniques, (ceux liés à la cassure des roches en dehors de la zone volcanique) ils sont liés à l’activité du Rift et ont été localisés à la bordure-Ouest du lac Kivu et dans la région entre les Virunga et le lac Edouard. Le volcan Nyiragongo quant à lui, a été caractérisé cette semaine par les faits suivants : cratère central du volcan mais en petit nombre, un lac de lave émettant une importante lueur nocturne, un important volume de panache de gaz, riche en poussière, orienté vers le Sud et le Sud-Ouest. Le rapport recommande aux populations de Goma, Gisenyi et des villages environnants le Nyiragongo et le Nyamulagira d’observer les règles strictes d’hygiène en lavant les légumes, en couvrant les aliments et en les gardant à l’intérieur des maisons, tout en faisant attention avec l’eau de pluie.

Actuellement, le niveau d’activité du volcan Nyiragongo ne présente aucune menace directe. Le niveau d’alerte du volcan Nyiragongo reste le « jaune » : qui signifie « vigilance ».  

Grève à l’Hôpital de référence à Goma

Goma, 24/04 (ACP). – Les agents et cadres de l’Hôpital général de référence de Goma au Nord-Kivu sont en grève depuis mardi courant, a-t-on appris des sources médicales. Selon la source, cette grève est due aux revendications de leur mémo soumis à leur hiérarchie le 27 mars dernier, réclamant leur prise en charge par l’institution en termes de transport et de soins médicaux, ont précisé MM. Evariste Buyana et Jean-Baptiste Bal Kay, respectivement délégué syndicaux principal et adjoint de cette institution. Contacté par l’ACP, Dr. Richard Kabuseba, médecin-directeur de l’Hôpital général de référence de Goma qui a reconnu les revendications, s’est dit également surpris de la prise de position des précités d’autant plus qu’il y a eu déjà une proposition consensuelle adoptée pour récolter les subventions visant à palier les préoccupations du personnel. Il y a une exagération quant à la prise en charge du personnel sur le plan médical, a-t-il souligné, ajoutant que le comble est qu’ils amènent même ceux qui ne sont pas reconnus par le statut leur régissant pour cette fin. 

Une délégation des évaluateurs du ministère de la Santé à Kisangani

Kisangani, 24/04 (ACP). – Le vice-gouverneur de la province Orientale, Joseph Bangakia Angaze a reçu en audience lundi une délégation des évaluateurs du ministère de la Santé, conduite par le Dr. Innocent Takou Gang de nationalité camerounaise et composée des médecins béninois, burundais et congolais. Selon Dr Takou, leur mission consiste à évaluer les potentialités de durabilité des projets Uélé et Tshopo dans le cadre du Programme africain de lutte contre l’onchocercose.

Il a saisi cette opportunité pour solliciter le soutien de l’autorité provinciale de l’inspection médicale pour l’effectivité du travail du projet sur terrain d’une part et dans le soutien aux relais communautaires maintenant et après le projet d’autre part.

La délégation qui séjournera pendant dix-huit (18) jours en province Orientale se rendra également à Buta dans le Bas-Uélé pour des observations analogues.

L’évaluation du projet intervient comme à l’accoutumée cinq années depuis l’existence dudit projet, rappelle-t-on.

 
 

Motema Pembe-Kintainers et V.Club-OCK mardi au stade des Martyrs

Par ailleurs, la grille des rencontres pour mardi dans les deux séries A et B se présente de la manière suivante pour le compte de la 15ème journée.

Au stade Père Raphaël :

15h45’ le FC Nzakimwena-Dragons. La rencontre qui devait opposer Bel’Or AC au FC les Stars est reportée à une date ultérieure suite à la mort du père du président Lolo Masango de Bel’Or AC et dont le corps sera levé ce mardi 24 avril 2007.

Au stade vélodrome de Kintambo :

13h45’ AS le Bleu-FC Pharmagros

15h45’ ATT Sport-SC Inter

Au stade des Martyrs :

14h30’ DC Motema Pembe-SC Kintainers

16h30’ AS V.Club-OCK.   

ACP/PM.-

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
     

   

Democratic republic of the Congo - république démocratique du congo 
866 United Nations Plaza - Suite 511 - New York, N.Y. 10017 - USA

Tel:  (212) 319-8061 - Fax: (212) 319-8232

| About Us | Government | Agence Congolaise de Presse | UN News | Mining News | Congo News | Visa | Passport | Home |