Agence Congolaise de Presse

44-48 Avenue Tombalbaye - BP 1595 - Kinshasa - République Démocratique Du Congo

  Bulletin No BQ-1319     Date: 19-04-2007
 
       
     
 

37 tonnes d’armement ramenées de Gemena à Kinshasa

Kinshasa, 19/04(ACP).- Trente-sept (37) tonnes d’armement et de munitions ayant appartenu aux troupes du Mouvement de libération du Congo (MLC), ex-mouvement rebelle de l’ancien Vice-Président Jean-Pierre Bemba, ont été ramenées lundi de Gemena à Kinshasa par les Forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC), a annoncé mercredi à Kinshasa, la Mission de l’ONU au Congo (MONUC). La MONUC qui n’a pas donné des détails sur le type d’armement, a fait savoir que le transport du dépôt de Gemena à Kinshasa s’est achevé. Après les affrontements des 22 et 23 mars derniers à Kinshasa, entre la garde rapprochée de Jean-Pierre Bemba et les soldats loyalistes des FARDC, les éléments ayant appartenu à l’ancien Vice-Président basés au chef-lieu du Sud-Ubangi avaient déposé leurs armes, conformément au mot d’ordre de l’état-major général des FARDC.

Trois localités du territoire de Rutshuru seraient aux mains des soldats de l’armée rwandaise

Kinshasa, 19/04(ACP).- Trois localités du territoire de Rutshuru, au Nord-Kivu seraient occupées par l’armée rwandaise, a-t-on appris de diverses sources médiatiques à Kinshasa. Selon le porte-parole militaire de la Mission de l’ONU en RDC, le commandant Gabriel de Brosses, la Mission onusienne, qui n’a pas de précisions concernant cette situation, a décidé l’envoi sur place d’une équipe d’observateurs militaires. Toutefois, a précisé le porte-parole de la MONUC, Kemal Saiki, la présence des forces armées étrangères en RDC qui violeraient l’intégrité territoriale de la RDC, ne relève pas de la MONUC. Il existe pour cela des mécanismes de concertations entre la RDC et le Rwanda pour résoudre ce genre de questions, ajoutant que si la réalité est établie, il faut étudier la question pour établir la violation du territoire congolais. Le territoire de Rutshuru, au Nord de Goma, connaît toujours des moments de troubles militaires, notamment avec autrefois des militaires insurgés de la 83ème brigade dirigés par Laurent Nkunda, troupes qui ont été dernièrement mixées pour former d’autres brigades.

Une nouvelle base mobile opérationnelle à Kishero

Le porte-parole militaire de la MONUC a annoncé mercredi, au cours du point de presse hebdomadaire de la mission qu’une nouvelle base mobile opérationnelle a été mise en place lundi dernier à Kishero, sur l’axe Rutshuru-Ishasa au Nord-Est de Goma. Elle est installée pour une durée indéterminée en vue de permettre des patrouilles mixtes, MONUC-FARDC, pour sécuriser la région. La MONUC a constaté, par ailleurs, un niveau élevé d’exactions perpétrées par les Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR), conduisant au déploiement de six (6) bases mobiles opérationnelles (MOB) au Nord-Kivu, notamment dans les zones de Kibumba, Mbughavinywa, Mutwanga, Nyamalima, Kishero et Kinigi. D’autre part, la section Démobilisation, désarmement, réintégration, réinstallation et rapatriement (DDRRR) de la MONUC a rapatrié vers le Rwanda 15 ex-combattants rwandais dont 4 ex-soldats des 81ème et 83ème brigades de l’ex-général Laurent Nkunda.

Conférence de presse vendredi du rapporteur spécial des Nations Unies sur l’indépendance des juges

Kinshasa, 19/04(ACP).- Le rapporteur spécial sur l’indépendance des juges et avocats du barreau des Droits de l’Homme des Nations Unies, Leandro Despouy, tiendra vendredi, au quartier général de la Mission de l’ONU en RDC (MONUC) à Kinshasa, une conférence de presse après plusieurs entretiens avec les autorités tant politiques, militaires que judiciaires congolaises, a appris l’ACP. M. Despouy qui doit se rendre en provinces notamment à Kisangani, province Orientale, et Goma, Nord-Kivu, va tirer les conclusions de son séjour en RDC. De nationalité argentine, M. Despouy a une licence en sciences économiques et sociales et est spécialiste du droit public international et expert en négociation et coopération internationale. Le rapporteur spécial sur l’indépendance des juges et avocats a pour mandat de soumettre toute allégation sérieuse qui lui serait transmise à un examen et faire part de ses conclusions à ce sujet. Il est chargé également d’identifier et recenser non seulement les atteintes portées à l’indépendance du pouvoir judiciaire, des avocats et des personnels et auxiliaires de justice, mais aussi les progrès accomplis dans la protection et le renforcement de cette indépendance.

Il peut proposer des programmes d’assistance technique et de services consultatifs, lorsque ceux-ci sont demandés par l’Etat concerné.

Son mandat est de trois ans renouvelables. Nommé en août 2003, Leandro Despouy a vu son mandat renouvelé par la décision 2006/102 du conseil des droits de l’homme.

La Chine participera à la reconstruction de la RDC, selon Wu Zexian

Kinshasa, 19/04(ACP).- La Chine va participer plus à la nouvelle phase de la reconstruction de la RDC, a déclaré mercredi, le nouvel ambassadeur chinois à Kinshasa, Wu Zenian, à l’issue d’une première visite de courtoisie rendue au Vice-ministre des Affaires étrangères, Alain Lubamba. « Le Vice-ministre, en abordant avec moi le volet ayant trait la coopération entre nos deux pays, a émis le souhait de voir la Chine participer plus à la reconstruction de la RDC », a dit le diplomate chinois, ajoutant que « les investisseurs chinois sont déterminés de commun accord avec le gouvernement chinois, à renforcer cette coopération ». Il a soutenu que la RDC étant dans une nouvelle phase de reconstruction, a le soutien des opérateurs économiques chinois qui ne ménageront aucun effort pour que le pays soit reconstruit.

Le mandat de la MONUC prorogé jusqu’au 15 mai 2007

Kinshasa, 19/04(ACP).- Le Conseil de sécurité des Nations Unies a prorogé à l’unanimité le mandat de la MONUC jusqu’au 15 mai 2007, a indiqué mercredi, Kemal Saïki, porte-parole de la MONUC, au cours d’une conférence de presse hebdomadaire. Selon le porte-parole de la MONUC, le Conseil de sécurité a réaffirmé à cette occasion son attachement au respect de la souveraineté, de l’intégrité territoriale et de l’indépendance politique de la République Démocratique du Congo et son engagement à construire, à contribuer à la consolidation de la paix et de la stabilité en RDC pendant la période suivant la transition, par le biais de la MONUC.

Le Conseil de sécurité a, par ailleurs, constaté que la situation en République Démocratique du Congo continue de faire peser une menace sur la paix et la sécurité internationales dans la région, souligne-t-on.

Participation de la division des affaires politiques de la MONUC à un atelier avec la société civile

La division des affaires politiques de la MONUC a participé la semaine dernière, à un atelier qui a réuni les différentes composantes de la société civile congolaise, a révélé le porte-parole de la MONUC. Kemal Saïki, a précisé que M. Christian Manal, directeur intérimaire des affaires politiques de la MONUC a, au cours de cet atelier, indiqué l’importance de celui-ci du fait du rôle joué par la société civile dans la consolidation de la paix et de la démocratie.

L’objectif de cet atelier était de discuter du programme du gouvernement en passant en revue les actions ciblées à mettre en œuvre dans le but d’obtenir une croissance économique et sociale apte à répondre aux nombreuses attentes des populations dans un souci d’équité.

L’atelier s’est articulé autour des thèmes de la relance économique, de la bonne gouvernance, de l’administration de la justice et de son indépendance, de la réforme de l’administration publique, de la lutte contre la corruption.

Les questions des droits humains, de la réconciliation, de la paix, de la sécurité et des demandes sociales ainsi que celles de la lutte contre la pauvreté, ont fait également l’objet d’un thème développé au cours de l’atelier, rappelle-t-on.

La Cour suprême de justice occupera provisoirement l’édifice de la Cour des comptes

Kinshasa, 19/04(ACP).- Le Président de la République, Joseph Kabila Kabange, a autorisé, dans une lettre adressée à la Cour suprême de justice (CSJ) celle-ci d’occuper l’édifice de la Cour des comptes pour son fonctionnement provisoire jusqu’à la réhabilitation complète de ses propres installations, a annoncé mardi, au ministre de la justice, le président de cette haute cour, M. Kalonda au cours d’une visite guidée des bureaux actuels et chantier de la CSJ. Le président Kalonda a expliqué au ministre Georges Minsay Booka, toutes les difficultés auxquelles est confrontée son institution, lui demandant d’accélérer tous les mécanismes afin que la CSJ puisse entrer en possession de ce bâtiment pour l’intérêt supérieur de la nation. Le bâtiment de la Cour des comptes est situé en face de la CSJ. « C’est depuis bientôt quatre mois que le Président de la République, par une lettre, nous a autorisé de prendre possession du bâtiment de la Cour des comptes mais les choses traînent », a dit le président de cette haute cour de justice.

Il a ensuite décrit à l’intention de son hôte, la cannibalisation par une bande d’inciviques, le 21 novembre 2006, du grand conteneur entreposé de la CEI, contenant tous les dossiers électoraux ainsi que les différents bureaux et la grande salle d’audience, pillés et brûlés.

« La Cour suprême de justice traverse une période critique et il nous faut un minimum de confort », a insisté le président de cette cour. Le ministre de la justice dont les visites d’inspection, sont destinées à faire l’état des lieux des infrastructures et de la logistique, d’échanger avec les magistrats et des agents   de   l’ordre   judiciaire sur leurs conditions de travail et   sur    le fonctionnement de la justice et de les   sensibiliser  sur la lutte contre la   corruption et l’impunité, a visité après la CSJ, le Parquet général de la République, la commission permanente de la réforme du Droit congolais, la Cour d’appel de Kinshasa / Gombe ainsi que le Parquet général de la même juridiction.

Aux doléances des uns et des autres, le ministre Minsay qui s’est dit fils de la maison, a promis d’étudier toutes les questions et d’incruster dans le budget actuel « le dossier cours et tribunaux », appelant tout le monde à la patience.

Une stratégie pour sécuriser les populations au Sud-Kivu

Kinshasa, 19/04(ACP).- La section des affaires civiles de la MONUC développe une stratégie de protection des populations du Sud-Kivu, associant les acteurs humanitaires et de la société civile de cette province dont les représentants ont mené la semaine dernière, une mission d’évaluation à Walungu. Cette stratégie, a souligné le porte-parole de la MONUC, repose sur trois points clés à savoir, le déploiement de bases mobiles, l’appui à la société civile pour l’organisation de comités de vigilance, et la communication entre la MONUC, les humanitaires, les FARDC et les populations locales. Au Sud-Kivu, et précisément dans les environs de Walungu, les acteurs humanitaires ont préparé un plan de contingence en réponse aux opérations lancées par les FARDC contre les FDLR et le groupe « Rasta », dont les premiers bilans ont fait 12 morts parmi lesquels 3 civils et 23 autres civils ont été arrêtés, accusés de complicité avec les groupes rebelles.

L’éventualité de représailles des FDLR/Rasta sur les populations civiles est au cœur des préoccupations exprimées par les humanitaires. Pour des raisons de sécurité, le gouverneur du Sud-Kivu a décidé d’interdire temporairement la zone au-delà de Walungu. Un autre problème est le sort de 300 enfants malnutris à l’hôpital d’Ihembe encore en jeu. Une réunion de concertation est prévue pour trouver une solution à cette contravention aux principes humanitaires.

A propos de la protection des civils, en Ituri, les humanitaires ont approché la MONUC du sort des 12.000 déplacés rassemblés dans la localité de Waza, dans le territoire de Njugu, qui sont hors d’atteinte de toute assistance pour des raisons de sécurité. Ces personnes ont fui leurs foyers suite aux opérations militaires des mois de janvier et février derniers.

La sécurisation de la zone a été demandée par les humanitaires, tache que la section des affaires civiles va faciliter avec la composante militaire de la mission, rappelle-t-on.

La Grande-Bretagne pour l’assurance de ses investisseurs en RDC

Kinshasa, 19/04(ACP).- La Grande-Bretagne qui est un pays à groupe financier important du monde, veut se rassurer de la sécurité et de la stabilité pour ses investisseurs qui veulent venir participer à la reconstruction de la RDC. L’ambassadeur britannique à Kinshasa, Andy Speakers, a fait mercredi cette déclaration, à l’issue de son entretien avec le Vice-ministre des Affaires étrangères, Alain Lubamba, tenant à préciser que les investisseurs de son pays exigent de la RDC le changement de mentalité de son peuple et à la cessation de l’impunité. « La justice doit faire son travail pour tous ceux qui croient pouvoir se comporter sans se conformer à la Constitution et aux lois du pays sans être punis », a dit le diplomate britannique, révélant que « le Groupe UNILEVER » souhaite revenir en RDC si toutes ces conditions sont respectées.

Le rapport du groupe de contact sur la RDC remis au vice-ministre Alain Lubamba

Kinshasa, 19/04(ACP).- L’envoyé spécial du Président sud-africain Thabo Mbeki, a remis mercredi au Vice-ministre des Affaires étrangères, Alain Lubamba, le rapport du groupe de contact sur la réforme des serviteurs de sécurité de la République Démocratique du Congo. L’envoyé spécial sud-africain, Mamabolo Kingsley, qui s’est confié à la presse, a indiqué que ce rapport établi par les membres de ce groupe composé de la Belgique, la France, la Grande Bretagne et son pays, concerne la réforme de la police, de l’armée et les services judiciaires. Il a précisé avoir discuté avec Alain Lubamba du soutien de son pays à cette réforme et de l’entrée de la RDC au sein de ce groupe, conformément à la décision prise par les pays membres lors de leur réunion tenue en Afrique du Sud, il y a trois semaines.

       
 

Deux personnes condamnées à 15 ans de SPP pour viol à Kalemie        

Kalemie, 19/04 (ACP).- Deux personnes ont été condamnées mardi à Kalemie dans la province du Katanga à 15 ans de Servitude pénale principale (SPP) par le Tribunal de Grande  instance de cette ville. Il s’agit de M. Kabela, 56 ans et domicilié à Moba, chef-lieu du territoire du même nom  pour viol avec violence « Répétée  de sa fille, Katato Kabela âgée de 14 ans qu’il a engrossée depuis décembre 2006. Le second condamné, Tweebo Mukwenya, âgé de 19 ans, a violé une mineure nommée Mireille B. Les deux inciviques ont également été condamné au paiement de dommages et intérêts à leurs victimes.

Ces deux jugements ont été salués par la population de Kalemie qui souhaite ainsi la fin de l’impunité des violences faites aux femmes, une infraction fréquente dans cette cité.

Les femmes du Haut-Uélé plaident pour l’application de la loi sur les violences sexuelles

Isiro, 19/04 (ACP).- Les femmes de district du Haut-Uélé dans la province Orientale évaluées à 250 personnes, ont effectué mardi devant le dispensaire Mayogo à Mendambo, une marche de soutien en faveur de la loi sur  les violences sexuelles. Elles ont plaidé  pour une application effective et rigoureuse de cette loi, à l’endroit de violeurs. « La promulgation d’une loi est une chose et son application en est une autre », ont déclaré la plupart des participantes à cette marche organisée dans le cadre du mois de la femme. Elles ont insisté, pour l’implication de tout un chacun à ce combat, en vue d’une sensibilisation et vulgarisation de cette loi pour que désormais, personne ne puisse se permettre de poser des actes ignobles en l’endroit de la femme. A travers les calicots déployés au cours de cette marche,  on pouvait lire : « finie la blague, plus jamais les violences sexuelles dans le district du Haut-Uélé... Les violeurs doivent être punis très sévèrement... Trop c’est trop ».

Trois morts dans le naufrage d’une embarcation à Uvira

Uvira, 19/04 (ACP).- Trois personnes sont mortes le week-end dernier dans le naufrage d’une embarcation à destination de Wimbi non loin du port de Kalundu suite à un mauvais temps observé sur le lac Tanganyika. Outre les personnes tuées, les vingt sept autres blessées grièvement ont été acheminées à l’hôpital général de référence d’Uvira pour des soins appropriés. Sur le manifeste des passagers, figuraient vingt six personnes alors que les victimes ont parlé d’une cinquantaine à bord de cette embarcation. Presque tous les biens des valeurs noyés n’ont pas été récupérés. Mais le lendemain de cette catastrophe, quelques plongeurs ont tenté de récupérer quelques effets. Les observateurs attribuent cet accident à l’imprudence du capitaine du bateau qui avait engagé l’embarcation alors que les conditions météorologiques n’étaient pas bonnes dès les premières heures du matin. L’autorité locale s’est rendue sur le lieu pour s’enquérir de la situation.

Un escroc perçoit 100 dollars US pour un faux diamant à Bukavu

Bukavu, 19/04 (ACP).- Un élève non identifié s’est fait escroquer la semaine dernière en troquant ses 100 dollars US et un téléphone portable contre un faux diamant à Bukavu, chef-lieu de la province du Sud-Kivu. Cet élève s’est vu interpeller par un homme, apparemment  sérieux, qui l’a convaincu de prendre le diamant qu’il pourra revendre dix fois plus cher en échange d’une somme de 100 dollars US. Voulant devenir riche en peu de temps, l’élève accepta l’offre sans vérifier la marchandise sur le champ. Se retirant dans son coin, en bon enfant, il ouvrira le colis pour s’apercevoir que c’était un morceau de bougie. Fou de colère, il s’est mis à raconter sa mésaventure à tout passant. Ce cas n’est pas le premier, indique-t-on dans le chef-lieu du Sud-Kivu. Du sable à la place de l’or, de la poudre de scierie aux commerçants par des escrocs.

 Un «  taximan moto » étranglé à Goma 

Goma, 19/04 (ACP).- Un « taximan moto », M. Rafiki est mort étranglé, le week-end dernier par des personnes non encore identifiées au quartier Ndosho, à Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu. Ce forfait a été commis précisément à la bifurcation de l’entrée de la paroisse catholique Saint François Xavier et la rue Cafed. On a retrouvé à côté de la victime quelques billets de banque, un téléphone portable et la moto. Selon une opinion répandue, cette mort serait planifiée par les proches du défunt qui laisse une veuve et trois orphelins.

Brouille autour d’une résidence familiale transformée en un lieu de tolérance à Kisangani

Kisangani, 19/04 (ACP).- Une bagarre rangée a été évitée de justesse en début de semaine entre les membres d’une famille au quartier plateau Boyoma, dans la commune de Makiso à Kisangani, dont la résidence a été transformée en une maison de tolérance par l’un d’eux, a constaté l’ACP. Le scandale a éclaté lorsque le propriétaire de la maison s’est déshabillé en public pour n’avoir pas eu accès à sa chambre occupée par un visiteur occasionnel, un agent de la Mission de l’ONU au Congo (MONUC) qui entretient des relations avec une de ses soeurs. Même les autres chambres de la maison étaient au même  moment occupées par d’autres casques bleus qui s’étaient enfermés avec des filles de plaisir. Certains témoins ont raconté que tout a commencé par une prise de bec entre l’amante d’un casque bleu uruguayen et sa sœur aînée qui s’était insurgée contre  la transformation de la maison en un lieu de tolérance. L’intervention énergétique d’un avocat du barreau et d’un agent de l’Institut national de sécurité social (INSS) de passage par là ont pu calmer les esprits.

     

 

Remerciements du ministre Jean-Claude Muyambo Kyassa à sa base politique de Lubumbashi

Lubumbashi, 19/04(ACP).- M. Jean-Claude Muyambo Kyassa, ministre des Affaires humanitaires, a vivement remercié sa base politique de Lubumbashi qui l’a élu député national de la circonscription de cette ville en juillet 2006. C’était au cours d’une rencontre entre le ministre et les membres de la CODECO et ceux de l’ONG Solidarité Katangaise, organisée jeudi à l’hôtel Karavia. M. Jean- Claude Muyambo Kyassa a reconnu le soutien dont il a bénéficié de sa base politique, grâce auquel il est aujourd’hui membre du premier gouvernement de la Troisième République.

Il a invité la population du Katanga à apporter son soutien au Président de la République, au gouvernement de la Troisième République et au gouverneur de cette province qui ont accédé au pouvoir par la volonté du peuple à travers les élections libres, transparentes et démocratiques. Le gouvernement de la Troisième République, a-t-il dit, a hérité d’une situation catastrophique à cause de la mauvaise foi des ministres sortants qui ont tout emporté à leur départ, même les signataires, les ampoules, laissant les caisses vides.

Pour cette raison, le gouvernement issu des élections a besoin d’un peu de temps pour se réorganiser en vue de s’atteler à l’œuvre de la reconstruction nationale, a-t-il ajouté.

Il a loué les efforts du gouverneur du Katanga dans le cadre de la lutte contre l’exportation anarchique des produits miniers bruts, avant d’inviter la population à soutenir l’autorité provinciale dans son action visant le bien-être des Katangaises et Katangais.

Pour être concret, il a recommandé à la population le changement des mentalités pour accompagner le gouverneur du Katanga dans ses initiatives de développement.

M. Jean-Claude Muyambo Kyassa a tenu des propos durs à l’égard de ceux qui ont dirigé la province du Katanga avant l’actuel gouverneur, qu’il accuse d’avoir détourné les fonds générés par le péage et autres ressources financières sans aucune réalisation d’envergure. Avocat près la Cour d’appel de Lubumbashi à laquelle il a légué la maison du barreau, Me Jean- Claude Muyambo Kyassa, ancien président de la communauté SEMPYA, regroupant les ressortissants du Haut-Katanga et président de la Solidarité Katangaise,  une ONG qui prône la cohabitation pacifique de toutes les communautés nationales et étrangères installées au Katanga, est une figure bien connue dans tous les milieux de cette province.

La ministre Philomène Omatuku clôture les activités du mois de la femme à Lubumbashi

Lubumbashi, 19/04(ACP).- Mme Philomène Omatuku, ministre de la Condition féminine et famille, a procédé, samedi dernier au bâtiment du 30 juin à Lubumbashi, à la clôture des activités du mois de la femme en présence de Mme Liliane Mpande, ministre des Affaires foncières et de M. Gilbert-Paul Yav Tshibal, vice-gouverneur du Katanga.  Le mois de la femme 2007 avait comme thème : « Mettre fin à l’impunité des violences faites à la femme, exiger une application  effective de la loi ». Dans son mot de clôture, Mme Philomène Omatuku a expliqué pourquoi le choix de Lubumbashi pour clôturer le mois de la femme, indiquant que cette ville était la première à vivre l’effectivité de la promotion féminine avec la présence d’une femme à la tête du bureau de l’Assemblée nationale (ACL-PT) sous le règne de feu Mzee Laurent-Désiré Kabila. Elle a invité tout le monde à s’impliquer dans la lutte contre les violences faites à la femme, dans la promotion de la classe féminine, à combattre le SIDA et la pauvreté. La ministre de la Condition féminine et famille a remercié tous les partenaires dans la lutte contre les violences, notamment Mme Olive Lembe Kabila, épouse du Chef de l’Etat, pour son engagement  et de M. Moïse Katumbi Chapwe pour son implication totale. M. Gilbert-Paul Yav Tshibal a confirmé la ferme détermination du gouvernorat de province dans la lutte contre les violences faites à la femme et son appui total.

Pour leur part, le chef de division provinciale de la Condition féminine et famille et le représentant de l’UNICEF, ont émis le vœu de voir cette lutte continuer de manière permanente pour éradiquer ce fléau que sont les violences faites à la femme.

Clôture des travaux de la promotion scolaire 2007-2008 pour la sous-division de l’EPSP I, II et III

Les travaux de la promotion scolaire édition 2007-2008 pour la sous - division de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel Lubumbashi I, II et III, dirigés respectivement  par David Longwa Muba, Robert Ilunga Mwilambwe et Edgard Mwandwe Mwape, ont été clôturés le week-end par M . Banze Kalala, chef de division urbaine.

Celui-ci a, à cette occasion, félicité les participants pour la qualité du travail abattu, avant de préciser que les résolutions de ces assises retiendront l’attention des autorités.

Il a surtout  remercié les participants pour avoir mis lors de ces assises un accent particulier sur les matériels didactiques dont doit disposer les écoles ainsi que l’obligation pour les écoles d’avoir une bibliothèque.

Pour leur part, les trois chefs de sous-divisions  précitées   ont loué   la  qualité   du travail abattu par   les participants, avant de rassurer l’autorité urbaine de leur engagement d’oeuvrer pour l’application des résolutions et recommandations issues de ces assises pour la promotion scolaire. Pendant trois jours, les participants à ces travaux ont procédé à un recensement scolaire avec données statistiques complètes, à l’analyse des indicateurs de performance avec synthèse, à l’évaluation de la qualification du personnel enseignant, à l’élaboration des prévisions budgétaires à proposer à l’autorité et de micro plan pour chaque sous-division.

Ils ont, par ailleurs, proposé des solutions pour régler les litiges existant et procédé  à un inventaire  des écoles fonctionnant sans arrêté d’agrément et/ou sans l’autorisation provisoire d’ouverture et de fonctionnement.

Bientôt le démarrage de l’enquête ED-S pool de Kisangani, Isiro et Bunia en province Orientale

Kisangani, 19/04(ACP).- Le gouverneur intérimaire, Joseph Bangakia a été informé vendredi du démarrage de l’enquête ED-S dans cette province, au cours de l’audience qu’il a accordée au chef de division du Plan, Dr Mosunga Norbert, qui a présenté à cette même occasion à l’autorité provinciale Mme Guy Dile Nkunku, superviseur de l’enquête ED-S pool de Kisangani. Les travaux de cette enquête seront basés notamment sur les aspects santé et démographique, les conditions sociales de la population et son dénombrement. Les résultats sur la récolte des données démographiques, sur le taux de mortalité maternelle et infantile, sur le test d’anémie, a-t-il dit,  seront communiqués sur place tandis que ceux sur  le test du VIH  le seront dans l’anonymat, a indiqué le Dr Mosunga. 

Selon lui, cette base des données permettra d’avoir les indicateurs susceptibles de promouvoir  le développement de la province. Le processus de concrétisation  de ces travaux sera effectué par les affiches de recrutement de 45 unités, qui seront ensuite soumises au test pour n’en retenir que 30 agents. Seuls les retenus subiront une formation de 24 jours avant leur déploiement sur le terrain. S’agissant de ce test, les aspects âge et niveau d’étude joueront un rôle prépondérant, a indiqué le Dr Norbert Mosunga. Le gouverneur de province intérimaire s’est, pour sa part, dit intéressé par ce projet, lequel, a-il dit,  permettra à tous de s’impliquer afin de dégager les indicateurs négatifs.

Bras de fer entre l’Assemblée provinciale au ministère de l’Intérieur en province Orientale

Kisangani, 19/04(ACP).- Un bras de fer oppose ce jour l’Assemblée provinciale au ministère de l’Intérieur au sujet de l’arrêté ministériel n° 039 du 21 février dernier, portant affectation de M. Michel Roger Kombozi Masua Bodjoko, en qualité de directeur de l’Assemblée provinciale, pour la province Orientale, a déclaré ce dernier à un journaliste de l’Agence congolaise de presse. En effet, se référant à l’article 100 de l’actuelle constitution de la République Démocratique du Congo, qui confère une autonomie administrative et financière aux organes délibérants dont l’Assemblée provinciale, M. Léon Déon Basango, président de l’Assemblée provinciale se refuse d’accepter le personnel administratif nommé et affecté  par le ministère de l’Intérieur auprès des organes délibérants. Pour le président de l’Assemblée de la province Orientale, c’est son organe qui doit organiser un concours de recrutement pour tous les postes vacants.

Aussi, renvoie–t–il aux calendes grecques, les cadres administratifs nommés par le ministère de l’Intérieur conformément à l’arrêté ministériel n° 039 du 21 février 2007, dont le directeur administratif, Kombozi Masua Bodjoko.

Un député provincial fustige la recherche des postes ministériels par ses collègues

Matadi, 19/04(ACP)-. L’honorable Léonard Tsimba, député provincial de la circonscription de Muanda dans le Bas-Fleuve, a fustigé le comportement de certains de ses collègues qui  s’évertuent à décrocher un poste ministériel au sein du prochain gouvernement provincial du Bas-Congo en gestation. Pour l’honorable Tsimba qui se confiait à l’ACP, il s’agit là d’une trahison vis-à-vis du peuple, le souverain primaire, qui leur a accordé ce mandat. Ce comportement, a-t-il poursuivi, dénote clairement que ces élus s’intéressent plus à la gestion des deniers publics plutôt qu’à la défense des intérêts des électeurs.

 « Le parlement provincial doit demeurer fort en tant qu’organe délibérant et non servir de tremplin aux chasseurs des postes juteux  au sein de l’Exécutif provincial », a notamment martelé  l’honorable Tsimba.

     

 
 

Des pistes de solution pour l’amélioration du transport urbain à Kinshasa

Kinshasa, 19/04 (ACP).- La construction des routes périphériques et sémi-périphériques, la réparation de la voirie existante, ainsi que l’assainissement des cités de la ville de Kinshasa, constituent les défis majeurs à relever pour désengorger le trafic et dégager le centre ville des embouteillages constatés ces derniers temps à travers les artères principales de la capitale. Le secrétaire général à l’Urbanisme et à l’Habitat, Gustave Tshiswaka Mwimba Katanku qui a énuméré ces défis lundi à l’ACP, a indiqué que les infrastructures existantes, notamment la voirie et les ouvrages d’assainissement ont été construits à l’époque pour satisfaire les besoins de 400.000 habitants de la ville de Kinshasa sur les 14.000.000 que comptait la RDC. A l’heure actuelle, a-t-il dit, Kinshasa compte plus de six millions d’habitants, soit 13 fois plus que la population de la ville en 1960. Il s’avère nécessaire d’ajouter d’autres infrastructures en vue de répondre à l’évolution démographique et à la modernisation des engins qui roulent sur la voirie de la capitale.

Pour le respect du plan de la ville

Le secrétaire général Tshiswaka Mwimba préconise à cet effet le respect du plan de la ville qui était adopté en janvier 1968. D’après ce plan, la construction des artères citées ci-dessous s’avère indispensable. Il s’agit notamment des projets de construction de la route qui partirait de l’Echangeur de Limete jusqu’à Kintambo en passant par les communes de Makala, Bumbu et Bandalungwa ; de la route Mokali-Kimwenza-Mpasa ; de la route Nguza (Ngiri-Ngiri) jusqu’à Bay-pass (Route Matadi) ; de la route de Ngaliema à Kinsuka dans la même commune et de la route qui relierait Masina Petro Congo à Kingabwa dans la commun de Limete.

Le désenclavement du trafic dépend également du déplacement des marchés de Matadi Kibala vers la province du Bas-Congo et celui du Rond point Ngaba, avant de réhabiliter la voirie existante par des points à temps. Dans l’avenir, le secrétaire général Tshiswaka propose la révision des attributions du ministère des Affaires foncières, lequel a été identifié comme géniteur des constructions anarchiques à travers la ville.

   

Des vaches pour produire de l’insuline contre le diabète en Argentine

Kinshasa, 19/04 (ACP).- Quatre vaches transgéniques capables de produire du lait contenant de l’insuline utilisée dans le traitement du diabète, sont nées en Argentine, ont rapporté des radios périphériques captées mercredi à Kinshasa. Cet exploit scientifique est le résultat des recherches de la firme argentine BIOSIDUS spécialisée en bio- techniques, précisent les mêmes sources.

Deux chimpanzés transférés au jardin zoologique de Lubumbashi

Mbuji-Mayi, 19/04(ACP).- Deux chimpanzés dont l’une femelle âgée de 24 mois, appartenant à M. Mutombo résidant du quartier SNEL, dans la commune de Dibindi à Mbuji- Mayi et l’autre mâle âgé de 36 mois appartenant à M. Baabu Ntambue, domicilié au n° 41, quartier Kansengulu, commune de Diulu à Mbuji- Mayi ont été transférés récemment au jardin zoologique de Lubumbashi, a annoncé dernièrement, M. Kalala Mayi Male, coordonnateur provincial de l’Environnement au cours d’un entretien avec un journaliste de l’ACP. Pour le coordonnateur provincial de l’Environnement, la détention de ces bêtes était illégale et les propriétaires n’étaient pas en possession d’un permis de détention livré par le service de tutelle. Outre les chimpanzés saisis dans la ville de Mbuji- Mayi, un autre dénommé « Bonso », chimpanzé à face noire, est détenu à Muene-Ditu par un inconnu dont les recherches sont en cours, a-t-il fait savoir.

SAD pour la collecte et la distribution des produits pharmaceutiques aux personnes démunies

Kinshasa, 19/04 (ACP).- L’ONG SAD (Santé d’Abord) œuvre pour la collecte et la distribution des produits pharmaceutiques aux personnes démunies, a rapporté mercredi à l’ACP le coordonnateur de ladite organisation, Floribert Sabana Kimosi. M. Sabana a, à cette occasion indiqué que la lutte contre la malnutrition, les soins des maladies déclarées, les soins aux vieillards, aux indigents et handicapés physiques entrent dans les objectifs poursuivis par son ONG ainsi que  l’aide aux orphelins, déplacés de guerre et toute activité tendant à la réduction de la pauvreté. Disposant d’un centre de santé à son siège à Mombele, toute cette catégorie des personnes y accède aux soins de qualité à un prix réduit, et même gratuit, a-t-il fait remarquer. Compte tenu de coût de produits gratuits et les examens pourtant les réactifs et produits coûteux, et que les moyens de l’ONG sont limités, M. Sabana  sollicite le soutien financier des organisations tant nationales qu’internationales pour y faire face. L’ONG SAD dispose aussi de projet de lutte contre  le paludisme et le VIH/SIDA dans ce milieu enclavé de Mombele.

Trois journées scientifiques primes au CEFA dès le 21 avril prochain

Kinshasa, 19/04 (ACP).- Le Centre de Formation d’Appui Sanitaire (CEFA) organisera, en collaboration avec le centre hospitalier Monkole, un séminaire axé sur la prise en charge de l’insuffisance rénale aiguë à l’intention des médecins stagiaires à l’amphithéâtre du CEFA, signale un communiqué parvenu à l’ACP.  Selon la source, le thème retenu sera exposé par le Dr. Mokoli, des cliniques Universitaire de Kinshasa. Dans le même cadre, un autre séminaire articulé sur le thème « mieux connaître la drépanocytose » est prévu le 24 avril au même centre avec comme orateur le Dr. Léon Tshilombo du centre des médecins praticiens.

Les sous- thèmes ci- après : l’épidémiologie, la génétique, la physiopathologie, clinique et complication et la prise en charge, seront également exploités.

   

 

 
 

Motema Pembe bat (1-0) ATT Sport à l’EPFKIN

Kinshasa, 19/04 (ACP).- Le DC Motema Pembe a battu ATT Sport sur le score étriqué de 1-0, mercredi au stade des Martyrs, en match comptant pour la 14ème journée du championnat de l’Entente provinciale de football de Kinshasa (EPFKIN) série A. L’unique réalisation de la partie a été l’œuvre de Eale à la 76ème minute sur centre de Kalobo. Par cette victoire, le DC Motema Pembe consolide sa position de leader avec 29 points pour 14 matches joués en série A. En premier match, comptant pour la même journée, l’AC Police et l’AC St herman se sont neutralisés sur la marque de 1-1, grâce aux buts de Mbalingwe dès la 2ème minute pour l’AC St Herman tandis que celui de l’AC Police a été l’œuvre de Ngoy Mukendi à la 18ème minute.

L’entraîneur Muntubile Santos optimiste quant à l’issue du match FAR-Mazembe de la Ligue des champions de la CAF

Kinshasa, 19/04 (ACP).- Muntubile Santos, entraîneur du TP Mazembe Englebert de Lubumbashi, s’est déclaré optimiste quant à l’issue du match de huitième de finale retour de la 11ème Ligue des champions de la Confédération africaine de football (CAF) que jouera son équipe contre l’AS FAR du Maroc le samedi prochain à Rabat. Santos Muntubile qui s’exprimait mardi sur une chaîne de radio locale, a promis la qualification aux sportifs congolais en soutenant que ses poulains ne manqueront pas d’inscrire ne fut-ce qu’un but comme ils en ont déjà donné la preuve lors des premier et deuxième tours de ces éliminatoires. Il a rassuré en indiquant qu’il est conscient de sa délicate mission. Mazembe a quitté Kinshasa mardi soir pour le Royaume Shérifien via Paris.

Le Congolais Lipopo Lokula nouvel agent de joueurs professionnels de football

Kinshasa, 19/04 (ACP).- Le Congolais Lipopo Lokula « Guigot » est devenu officiellement agent de joueurs professionnels de football, à l’issue d’un concours réussi en mars dernier à Toulouse, en France.

Il est désormais détenteur d’une carte délivrée par la Fédération française de football (FFF) qui l’autorise à s’occuper des intérêts des footballeurs professionnels dont il doit assurer la promotion dans les clubs européens et d’ailleurs. Lipopo Lokula est un ancien stopper de l’AS V. Club de Kinshasa et de l’équipe nationale, les « Léopards », dans le années 80.

 
 
 
 

 

Le 2ème congrès ordinaire de SYECO pour l’application sans faille du contrat de Mbudi

Kinshasa, 19/04(ACP).- Les participants au deuxième congrès ordinaire de SYECO (Syndicat des enseignants du Congo) tenu du 16 au 17 avril, au centre Bondeko, à Kinshasa, ont recommandé au gouvernement congolais   l’application  sans faille du contrat d’innovation de Mbudi et de supprimer sans condition la prise en charge   des enseignants par les parents   des élèves et de rendre l’enseignement primaire gratuit et obligatoire suivant l’article 43 de la Constitution. Les cent seize syndicaux venus de toutes les provinces de la République Démocratique du Congo ont formulé trente résolutions en direction du gouvernement, visant également de retraite honorable des enseignants et du personnel de l’éducation, l’implication des syndicats à l’élaboration du budget en amont et non en aval, l’allocation à l’éducation d’un budget réaliste de 30% afin de faire du secteur la priorité des priorités pendant cette législature. Au parlement congolais, les participants ont demandé le vote d’une loi sur la politique scolaire tenant compte des besoins réels des enseignants, du personnel éducatif et des agents et fonctionnaires de l’Etat.

D’autres recommandations ont été formulées en direction de la société civile, de l’UNESCO, de l’UNICEF, des parents, des promoteurs des écoles, de l’internationale de l’éducation (IE) et des mouvements syndicaux en vue de contribuer au renforcement des capacités du système éducatif congolais.

Signature d’un plan d’opération du projet de formation des inspecteurs de l’ESPS entre le Gouvernement et l’UNESCO

Kinshasa, 19/04(ACP).- Le ministre d’Etat chargé de l’Enseignement supérieur et universitaire (ESU), Sylvain Ngabu Chumba procède jeudi au salon Rouge du ministère des Affaires étrangères, avec l’UNESCO, à la signature du plan d’opération du projet formation des inspecteurs de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel (EPSP), annonce un communiqué de l’UNESCO remis mercredi à l’ACP. Ce projet, qui sera mis en œuvre grâce à une seconde contribution de la coopération japonaise d’environ 200.000 USD (deux cent mille dollars américains), est le fruit d’une deuxième phase de collaboration entre l’UNESCO et le Japon, la première phase ayant formé 500 (cinq cent) inspecteurs l’année dernière. Le système éducatif congolais connaît une crise aiguë dont une des manifestations demeure la baisse de la qualité de l’enseignement dispensé, indique l’UNESCO. Les performances des élèves dans des matières aussi essentielles que les langues et le calcul sont très faibles, avec des taux moyens de réussite qui ne dépassent guère 30%. Cette baisse de la qualité de l’éducation est due d’une part à un faible niveau d’encadrement pédagogique, d’autre part, à des inadéquations réelles persistantes et qui aboutissent à dégrader la qualité de l’éducation en République Démocratique du Congo.

Le présent projet a pour objectif de contribuer aux efforts du gouvernement pour assurer une éducation de qualité aux enfants congolais, grâce à la formation de 400 inspecteurs en techniques de supervision et d’appuis pédagogiques. Les formations se feront lors d’ateliers participatifs animés par les experts nationaux du groupe de travail de l’Université pédagogique nationale (UPN). L’inspection générale de l’EPSP totalise actuellement 5.000 inspecteurs, alors qu’il en faut 10.000 pour couvrir les besoins du pays. Sur ces 5000 inspecteurs, seuls 2.700 sont effectivement en activité dont seulement 469, soit 17%, qui ont bénéficié d’une formation adéquate assurée par le groupe de travail de l’UPN, grâce notamment à la première phase du projet financé toujours par la coopération japonaise. Il reste environ 2.231 nouveaux inspecteurs à former, sur les 2.700, soit 83%. Suivant les standards de qualité, il est recommandé qu’un inspecteur du primaire encadre 150 enseignants.

Le projet se fixe comme objectif de former 300 nouveaux inspecteurs (100 pour le primaire et 200 pour le secondaire).

Avec les 300 nouveaux inspecteurs qui devront être formés lors de cette deuxième phase, on estime à environ 4.500 enseignants qui bénéficieront d’un meilleur encadrement.

Le gouverneur Kimbuta visite les travaux de réhabilitation de deux établissements scolaires

Kinshasa, 19/04(ACP).- Le gouverneur de la ville de Kinshasa, André Kimbuta s’est rendu mercredi à l’Institut technique commercial de Ngaliema (ITC/Ngaliema) pour vérifier la véracité du démarrage des travaux de réhabilitation de la toiture de l’un de ses bâtiments, exécutés par le Groupe Mike promotion (GMP) sur auto-préfinancement.

Le Groupe Mike promotion doit réhabiliter un bâtiment de six locaux en attendant le geste de l’Hôtel de ville. Ce contrat signé prévoit aussi la construction des salles devant servir de laboratoire ainsi que des latrines, au bénéfice de l’ITC/ Ngaliema.

Satisfait du geste de l’Hôtel de ville, les élèves de cette école ont, en outre, réclamé des bancs, qui leur ont été promis pour le samedi prochain. Après l’ITC/Ngaliema, André Kimbuta s’est  également   rendu à l’institut Buanya, dans la commune de Kasa-Vubu dans la même optique de palper du doigt le travail accompli par la même entreprise. En signe de reconnaissance au premier citoyen de la ville, les responsables de l’institut Buanya, qui ont affirmé que leur école n’avait reçu un seul coup de peinture depuis 1956, date de sa construction, ont exprimé leur souhait de donner à leur institut le nom d’André Kimbuta.

Par ailleurs, le gouverneur a annoncé le début des travaux de réhabilitation de la voirie urbaine pour le 15 mai prochain.

Un émissaire du Président Amani Toumani Touré auprès de la communauté malienne de la RDC

Kinshasa, 19/04(ACP).- M. Amadou Soulale, haut fonctionnaire malien, séjourne depuis mardi à Kinshasa où il est chargé de transmettre un message du Président Amani Toumani Touré à la communauté malienne de la République Démocratique du Congo. Se confiant à la presse à son arrivée au beach Ngobila, l’émissaire du Président malien a fait savoir qu’il est porteur d’un message du Président Amani Toumani Touré à son électorat de l’Afrique centrale.

M. Soulale a réservé la primeur de ce message  à ses compatriotes avant de signaler que la RDC est le 3ème pays qu’il visite après le Gabon et le Congo/Brazzaville où il s’était également rendu pour la même mission.

L’émissaire du Président malien s’est gardé de faire des commentaires sur ses contacts éventuels avec certaines autorités congolaises, relevant toutefois que la campagne pour les présidentielles au Mali prend fin le 27 avril 2007 et les élections se dérouleront le 29 avril 2007.

M. Jean-Pierre Kimbuya réélu secrétaire général du SYECO

Kinshasa, 19/04(ACP).- M. Jean-Pierre Kimbuya a été réélu mardi, au poste du secrétaire général du SYECO (Syndicat des enseignants du Congo) lors des élections syndicales organisées en marge du congrès ordinaire tenu du 16 au 17 avril 2007 au centre Bondeko à Kinshasa. A cette même occasion, MM. Laurent Monza Mboka, Séraphin Manda et Mme Christine Keta ont été élus aux postes de secrétaire général adjoint chargé d’administration, secrétaire général adjoint chargé d’implantation et secrétaire générale adjointe chargée des relations extérieures.

D’autres personnes ont été pourvues aux postes des secrétaires nationaux, exécutifs, trésoriers, agents exécutifs et dirigeants des provinces. Dans son mot, M. Kimbuya a rassuré au gouvernement le rôle social important qu’il jouera au cours de la législature en cours dans sa lutte pour la justice sociale et la qualité de l’éducation en République Démocratique du Congo.

« Soucieux d’œuvrer dans l’unité d’action, une synergie est projetée avec tous les partenaires du  système éducatif ainsi que tous les gestionnaires des écoles tant officielles que conventionnées qui croient à la lutte que le SYECO mène contre la pauvreté en faveur de l’amélioration de l’éducation en RDC », a-t-il dit. En outre, a-t-il poursuivi, la méritocratie, le réalisme, le militantisme et la disponibilité, loin de toutes considérations tribales, ethniques ou linguistiques demeureront les seuls facteurs devant orienter leurs futures actions syndicales. Le secrétaire général honoraire, le député Benjamin Mukulungu qui a dirigé le SYECO de 1990 à 2001, a salué la tenue du congrès invitant les participants à ne jamais se détourner de la vérité pour le triomphe de l’action syndicale. D’autres mouvements syndicaux notamment la Solidarité, la centrale des syndicats ont pris la parole dans le sens d’encourager la lutte jusqu’à l’amélioration des conditions de vie des enseignements et fonctionnaires de l’Etat.

Ces assises tenues avec l’appui des partenaires extérieures dont la Centrale des syndicats de Québec (CSQ) et le Syndicat national des enseignants du second degré (SNES) de France, ont été clôturées par le représentant du ministre de l’ESPS (l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel).

Agrément de la Ligue pour la défense des intérêts des consommateurs d’eau et de l’énergie électrique (LIDICEEC)

Kinshasa, 19/04(ACP).- Le ministère de la Justice vient d’agréer par sa décision F92/10189 du 28 mars 2007, le fonctionnement d’une ASBL dénommée « Ligue pour la défense des intérêts des consommateurs   d’eau et de l’énergie   électrique   (LIDICEEC).

Selon son président, Kalala Sambuka abordé mardi par l’ACP, cette ONG s’assigne comme mission, la défense des droits et intérêts des consommateurs de l’eau et de l’énergie électrique, la lutte pour l’accessibilité de tout le monde à l’eau potable, tant en milieu urbain que rural et la réhabilitation du service de l’hygiène dans le contrôle de l’eau.

Du côté de l’énergie électrique, la LIDICEEC s’emploie à combattre le délestage, les coupures intempestives de l’électricité et à promouvoir l’éducation de la population pour une gestion responsable de l’eau et de l’énergie électrique.

Il a précisé que l’Hôtel de ville de Kinshasa a déjà entériné la décision du fonctionnement de cette ligue dont les autres responsables sont : premier vice-président : Me Rigobert Kalonji, deuxième vice-président : Me Kiese Diambu, secrétaire général : Ngwala Diwantese Michel, Trésorier général : Christine Ndambu et adjoint : Faustin Dinganga Ding.

Une célébration eucharistique en RDC à l’occasion du 2ème anniversaire du pontificat de Benoît XVI

Kinshasa, 19/04(ACP).- La nonciature apostolique organise une grande messe jeudi, à la paroisse Saint Alphonse, dans la commune de Matete, à l’occasion du 2ème anniversaire du pontificat de Benoît XVI, le 19 avril à la tête de l’Eglise catholique romaine. Cette célébration eucharistique est placée sous le thème central « Benoît XVI sous le signe de la popularité ».

Selon le vicaire paroissial de Saint Alphonse, le Souverain pontife s’approche de la popularité, de la classe la plus basse du peuple pour   exhorter le peuple congolais ainsi que les fidèles catholiques à se comporter dans la crainte de   Dieu et dans l’amour du prochain pour réaliser la bonne prospérité de la République Démocratique du Congo. S’appuyant sur les écritures saintes, le nonce apostolique Giovanne Dannello, le célébrant, invite tous les chrétiens à ladite messe au cours de laquelle sera lu un message du Pape Benoît XVI, adressé aux Congolais.

Rappelons que le Pape a été élu le 19 avril 2005 dans la chapelle Sixtine de la cité du Vatican, à Rome, en Italie, après 5 tours du scrutin.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une jeune femme meurt victime d’un charlatan à Nkondo

Nkondo(Lukala), 19/04 (ACP).- Une jeune femme, la quarantaine révolue, non autrement identifiée, est décédée trois jours après une séance d’exorcisme opérée par un guérisseur de trente ans, censé lui rendre la santé, au village Nkondo, à 75 Km de la cité de Lukula, dans le district du Bas-Fleuve province du Bas-Congo. La scène qui réunissait les membres de famille de la victime, décidés de connaître l’auteur de la maladie dont souffrait leur fille, s’était déroulée en plein jour, devant le domicile de la malade. Pour les besoins de la cause, le guérisseur s’était déshabillé complètement, avant de se livrer à cette séance d’exorcisme d’un type particulier.

Après forces gesticulations, contorsions et autres incantations, l’exorciste s’est précipité dans la maison pour soi-disant extraire un paquet de gris-gris contenant des mille-pattes, des escargots, des ongles et une touffe de cheveux, du corps de sa patiente.

« Voilà la cause de la maladie qui tourmente votre fille », s’adressant à l’assistance. Pour cela, le charlatan a exigé une chèvre, une forte somme d’argent ainsi que d’autres biens, qui lui ont été remis avant de disparaître dans la nature. Trois  jours après cette séance, la malade est décédée, au grand dam des membres de famille.

Les habitants de Lukula s’opposent au transfert d’un transformateur par la SNEL

Matadi, 19/04 (ACP).- Un gros véhicule de la Société nationale d’électricité (SNEL)/Bas-Congo, doté d’une grue, a failli être incendié le week-end dernier par les habitants de la cité de Lukula, territoire du même nom, dans le Bas-fleuve, qui protestaient ainsi contre le transfert à Kisantu, dans le district de la Lukaya, d’un transformateur de 315 KVA, a-t-on appris du secrétariat de la direction provinciale de cette entreprise d’Etat. Selon la source, ce transformateur, initialement affecté à Lukula, avait été remplacé par un autre plus performant de 630 KVA pour le lancement, il y a quelques jours, du courant électrique dans cette cité, en attendant l’envoi d’un deuxième transformateur. Cependant, alors que le véhicule de la SNEL chargé de ce transfert s’apprêtait à embarquer le transformateur de 315 KVA, la population, alertée, a vite encerclé l’engin, avant de passer le chauffeur à tabac et de placer ce transformateur à l’abri dans une église locale. Les éléments de la PNC (Police nationale congolaise) dépêchés sur les lieux, ont dispersé la foule, l’empêchant ainsi de mettre le feu au véhicule de la SNEL.

Installation des comités « Forum citoyen » dans la commune de N’Sele

Kinshasa, 19/04(ACP).- Le coordonnateur de l’ONGD « Groupe d’encadrement pour le développement intégral » (GEDI), M. Jean-Marie Nkanda a installé le week-end dernier à la paroisse Saint Matthieu de Mikonga, dans la commune de la N’sele, les comités du « Forum citoyen » et le comité communal de cette ONGD, a appris mardi l’ACP.

A cette occasion, M. Nkanda a animé une conférence portant notamment sur la décentralisation et le Forum citoyen, une structure d’appui à la gestion participative dans les entités décentralisées.

Cette structure, a-t-il expliqué, regroupe les organisations syndicales et patronales ainsi que les ONG et les organisations professionnelles de base qui impliquent les citoyens dans la vie locale et municipale.

Le Forum citoyen, a souligné l’orateur, est une instance de consultation ou associée à la fois partie prenante dans les processus décisionnels ouverte à l’ensemble des organisations de la société civile, à l’écoute des préoccupations et des suggestions de la population ou des associés. Il veille à l’articulation des différents quartiers pour œuvrer au rapprochement du citoyen de la décision. Quant à la décentralisation, elle se définit comme une technique d’organisation du pouvoir qui consiste à transférer à un niveau local, les compétences du pouvoir central, a dit le conférencier.

Créée en 1994 par un groupe d’intellectuels de la commune de Masina à l’initiative d’un étudiant des Facultés catholiques, l’ONGD/GEDI est au service de la bonne gouvernance, notamment la montée d’une citoyenneté active, permanente et collective au sein de la population.

 
 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 

Le gouverneur du Bas-Congo satisfait de son séjour de travail à Kinshasa  

Matadi, 19/04(ACP).- Le gouverneur du Bas-Congo, Simon Mbatshi Batshia,  s’est dit satisfait, au nom de ses administrés, des contacts qu’il a eus à Kinshasa avec les différents ministères du gouvernement central sous l’impulsion du 1er Président de la République Démocratique du Congo élu démocratiquement, Joseph Kabila Kabange, dans le cadre du développement du Bas-Congo. Le chef de l’Exécutif provincial qui est  rentré lundi à Matadi au terme d’une mission de travail de plus de dix jours à Kinshasa, a balayé d’un revers de la main les rumeurs faisant état du non respect de la Constitution sur l’élaboration du budget provincial.

Il s’est agi, a-t-il expliqué, d’une rencontre de concertation avec notamment le ministère de l’Intérieur, axée sur une nouvelle approche de l’élaboration du budget d’investissement conformément aux exigences de la Banque Mondiale.

En réponse à une question, le gouverneur du Bas-Congo a souligné qu’il a mis à profit son séjour kinois pour s’entretenir  avec différents milieux politiques et d’affaires, en vue d’attirer d’éventuels investisseurs en leur présentant la carte postale de la province avec ses potentialités naturelles énormes.

Un regroupement d’entreprises pour l’accélération du programme d’électrification rurale en RDC

Lukula, 19/04(ACP)-. Le regroupement des entreprises GCM/LATRECA, UNISCOM/L’SHI et FINA-Congo via SEP Congo vient de permettre à la SNEL d’assurer l’accélération de son programme d’électrification rurale sur l’ensemble du territoire de la République Démocratique du Congo. L’administrateur - délégué général (ADG) de la SNEL, Vika-di-Panzu, qui l’a récemment annoncé à Lukula, a souligné que ce regroupement représente, selon lui, « un symbole de l’intégration économique de notre pays »  pour la fourniture rapide des  conducteurs en cuivre nu et des poteaux métalliques en pipeline implantés notamment sur le tracé de la ligne 30KV Patu-Lukula.

Ce  programme, a indiqué l’ADG Vika, a commencé à  Goma au Nord - Kivu avant de s’étendre à Gbadolite à l’Equateur ainsi qu’à Lemba et à Lukula au Bas-Fleuve.

Il se poursuivra ensuite pour  atteindre tous les centres ruraux du pays qui devront ainsi passer de  l’énergie d’origine thermique à celle d’origine hydraulique dans le but  de privilégier l’utilisation de l’énergie propre et de réduire autant que faire se peut, l’émission des gaz nocifs pour la santé et l’environnement, a conclu l’ADG de la SNEL.

La situation générale du territoire de Moba évoquée au gouvernorat du Katanga 

Lubumbashi, 19/04(ACP).- La situation générale du territoire de Moba dans le district du Tanganyika était le week-end dernier au centre de l’audience que M. Guibert - Paul Yav Tshibal, vice - gouverneur du Katanga a accordée à Mme Julie Mateso, chef coutumier de cette juridiction. A cette occasion, Mme Julie Mateso a présenté la situation politique, sécuritaire, sociale et économique du territoire de Moba où un flux de retour des réfugiés congolais de Tanzanie, Burundi et de la Zambie est signalé.

Aussitôt après, le vice- gouverneur s’est entretenu avec la délégation mixte FPI et OFIDA, conduite par M. Thomas Mate, administrateur-directeur financier du Fonds de promotion et de l’industrie (FPI), en mission d’inspection et d’évaluation des entreprises bénéficiaires du financement du FPI.

Un nouveau procureur de la République pour le parquet de Grande instance de Lubumbashi

Le parquet près le Tribunal de Grande instance de Lubumbashi a un nouveau procureur de la République en la personne de M. Dieudonné Kanyama Bajabo. Il remplace à ce poste le procureur de la République Médard Luyaba Kalemba rappelé à exercer les mêmes fonctions à Kikwit dans la province du Bandundu.

Le nouveau procureur de la République a rendu vendredi une visite de courtoisie à M. Paul Kyungu Chamwange, maire intérimaire   de    Lubumbashi, à   qui   il a présenté ses civilités avant son entrée en fonction.

A l’issue de l’audience, l’hôte du maire intérimaire de Lubumbashi a promis de travailler en collaboration avec la mairie de Lubumbashi.

Après cette audience auprès de l’autorité urbaine, le nouveau procureur de la République a renouvelé son serment de magistrat devant le président du Tribunal de grande instance de Lubumbashi.

Journées d’information des députés de l’Assemblée provinciale du Bas-Congo et des fonctionnaires de l’administration provinciale

Matadi, 19/04(ACP).- Le projet « Appui aux institutions de la transition » (AIT) du  PNUD (Programme des Nations Unies pour le développement), en collaboration avec plusieurs partenaires internationaux, vient d’organiser à Matadi des journées d’information et de formation à l’intention des députés de l’Assemblée provinciale du Bas-Congo ainsi que des fonctionnaires chargés de l’administration provinciale.  Au cours de ces travaux qui se sont déroulés pendant trois jours, en présence du vice – président de l’Assemblée provinciale, l’honorable Kisombe Kiaku Muisi, le représentant du PNUD en RDC, Daniel  Stroux , a fait savoir, dans son discours d’orientation, que ces journées avaient pour objectif de contribuer à jeter  et à consolider les bases du nouveau  système politique de la RDC issu des élections aux niveaux national et provincial, de manière à permettre un bon fonctionnement des institutions démocratiques et d’assurer une bonne compréhension de la répartition des tâches et des responsabilités entre les différentes institutions.  Pendant cette formation dispensée par des experts nationaux et internationaux, les participants ont approfondi leurs connaissances sur les grandes lignes de la constitution et examiné les questions liées au régime politique, à la structure de l’Etat, à l’organisation judiciaire, aux rapports entre les pouvoirs établis, aux relations entre le pouvoir central, les provinces et les entités décentralisées.  Les participants se sont également  penchés sur le statut du parlementaire et ont passé en revue les droits et obligations du parlementaire, les immunités liées à sa fonction, sa rémunération et ses autres avantages, avant d’évoquer  l’autonomie administrative et financière du parlement, le travail du député dans  sa triple fonction de législateur,  de contrôleur et de représentant du peuple. Les questions liées au budget  de l’Etat ainsi qu’aux droits de l’homme et au genre ont également été abordées. Dans son mot de clôture, le président de l’Assemblée provinciale du Bas-Congo, Kimasi Basaula, a remercié le PNUD ainsi que les autres partenaires pour avoir initié cette formation qui permet aux députés de s’imprégner de leur rôle et de leurs obligations vis-à-vis de la communauté. C’est dans ce contexte qu’il  a exhorté ces derniers au sens de responsabilité, en mettant en pratique les enseignements reçus.

Le ministère de l’Intérieur se préoccupe de la situation sécuritaire en province Orientale

Kisangani, 19/04(ACP).- Le ministre de l’Intérieur, sécurité et décentralisation, le général Dénis Kalume Numbi est arrivé à Kisangani  mardi en fin d’après midi  en provenance de Kinshasa, à la tête d’une forte délégation. Il a été accueilli au bas de la passerelle à l’aéroport international de Bangboka, par le gouverneur de la province Orientale, Médard Autsai Asenga qui avait à ses côtés les membres du comité provincial de sécurité.  Le ministre de l’Intérieur se rendra mercredi dans le district du Bas – Uélé, plus précisément dans le territoire  d’Ango en vue de faire l’état des lieux de la situation sécuritaire de cette entité où les éleveurs Mbororo fortement armés sont en train de déplacer les populations et de détruire les pâturages. Le ministre de l’Intérieur se rendra ensuite à Dungu dans le district du Haut Uélé, avant de poursuivre la même mission dans les provinces - sœurs du Nord et du Sud - Kivu.

Suspension du vice-doyen de la faculté de l’éducation permanente de l’Université ouverte du Kasaï Occidental

Kananga, 19/04(ACP).- Le vice-doyen de la faculté de l’éducation permanente de l’Université ouverte du Kasaï Occidental, Donatien Ngalamulume Mubengayi, est suspendu de ses fonctions, sur décision du conseil facultaire pour deux mois. Selon le doyen de faculté, le Pr. Samuel Tshijuke Kabongo, qui a signé la décision, il lui est reproché la mégestion académique, administrative et financière par le conseil facultaire du Kasaï Occidental. Aux termes de cette décision, plusieurs faits sont retenus à charge du vice- doyen notamment le détournement des salaires de certains enseignants, la falsification des listes de paie, la demande des corruptions à certains enseignants pour l’avancement en grade, l’utilisation illégale d’une personne sans acte d’engagement, ni l’avis du conseil facultaire. Par ailleurs, le conseil facultaire de l’Université ouverte du Kasaï Occidental a décidé également l’annulation de toute la session 2006-2007 d’examens de dix étudiants fraudeurs. La décision a été prise sur base d’un procès verbal de fraude établi par le bureau de jury lors du déroulement de l’épreuve. Pour le doyen de la faculté, ces mesures légales sont nécessaires en vue d’assainir l’espace académique, scientifique et administratif de l’Université ouverte du Kasaï Occidental.

 

La culture du cacao peut améliorer les revenus des paysans de la RDC

Kinshasa, 19/04 (ACP).- La culture du cacao est la meilleure activité pour promouvoir et améliorer les revenus des paysans en RDC, indique une étude récente de la Banque mondiale sur les cultures de rente dans ce pays. L’étude démontre que cette culture peut se pratiquer avantageusement dans la moitié des futures 26 provinces de la RDC qui est six fois plus grande que la Côte d’Ivoire. Ce dernier pays fournit près de 45% de la production cacaoyère mondiale.

La RDC dispose des plus grandes réserves de terre propice à cette culture. La demande en cacao sur le marché mondial, croit de 2,5% par an, souligne-t-on. Par ailleurs, la production moyenne se situe à 300 Kg par hectare de cacao de faible qualité à 1.000 Kg / hectare du cacao de bonne qualité.

Mission de prospection de la campagne agricole congolaise à Ubundu

Kisangani, 19/04 (ACP).- Le vice-gouverneur de la province Orientale, Joseph Bangakya, a été informé dernièrement de l’arrivée à Ubundu d’une mission de prospection visant à installer une compagnie agricole au chef-lieu de ce territoire à vocation agricole. C’était à l’occasion de l’audience accordée au député Gaston Musemena qui lui a présenté André Ilambo Angalikiana, homme d’affaires congolais vivant au Congo Brazzaville, au Cameroun et au Gabon. Ce dernier a accepté de mettre son expérience au service de son territoire dans le domaine agricole avant de promettre de se référer à ses relations à l’étranger pour attirer d’autres investisseurs à Ubundu en particulier et à la province Orientale en général.

Le vice-gouverneur Bangakya, a au nom de toute la population de la province Orientale, salué l’initiative du député Musemena qui par cette démarche, fait preuve du dynamisme et d’amour pour sa province. Il a ensuite comblé d’éloges M. André Ilambo, pour avoir accepté de contribuer à la reconstruction de la province Orientale.

 
 

Une 3ème conférence est prévue également le 26 avril et aura comme thème : « les soins palliatifs, aspects médicaux, éthique et nursing ». Les Drs. Donatien Batalansi et Evariste Likinda sont retenus comme orateurs.

Le diabète se caractérise par une hyperglycémie chronique dans le sang

Kinshasa, 19/04 (ACP).- La maladie du diabète est évolutive et métabolique. Elle se caractérise par une hyperglycémie chronique dans le sang normalement levé, indique un document de l’OMS. Selon la source, le diabète est signalé par une glycémie supérieure à 1,26 gil (7 cm mal/l) après un jeûne de 8 heures et vérifiée à deux reprises, et est également signalé par la présence de symptômes de diabète (polyurie, polydipsie, amaigrissement) associée à une glycémie (sur plasma veineux) supérieure ou égale à 2gil (11,1 m mam/l) ainsi que par une glycémie supérieure ou égale à 2g/l (11,1 m mal/l) 2 heures après une charge orale de 75 glucose (critère proposés par l’Organisation Mondiale de la Santé).

L’obésité et les facteurs environnementaux favoriseraient l’apparition du diabète surtout aux personnes ayant un indice de masse corporelle supérieure à 30 ont environ 10 fois plus de risque de devenir diabétique. Les modes de vie actuels se caractérisent par une sédentarité et un manque d’exercice physique croissant, souligne la même source. La maladie du diabète est chronique et évolue souvent silencieusement pendant de longues années ; lorsque l’hyperglycémie chronique est installée, en phase d’insulino- déficience, des symptômes peuvent apparaître spécialement une importante, l’envie d’uriner fréquente ment, fatigue (astéremie), amaigrissement. La précobité du diagnostic et de la prise en charge ainsi que la globalité des actions thérapeutiques conditionne le pronostic des patients afin de prévenir l’apparition des complications. Il est conseillé a faire une activité physique régulière comme la marche, le vélo, la natation et la gymnastique qui permettent d’abaisser la glycémie et favorisera la perte de poids. La pratique sportive pluri- hebdomadaire aidera l’organisme à utiliser efficacement le sucre présent dans le sang et à stabiliser le poids.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Orlando Pirates, Kaizer chiefs et AS Roma d’Italie au challenge Vodacom en juillet prochain

Kinshasa, 19/04 (ACP).- Orlando Pirates et Kaizer chiefs de l’Afrique du Sud associeront la formation italienne de l’AS Roma, en juillet prochain, au traditionnel tournoi de football dénommé challenge Vodacom dont ils sont co-organisateurs. Lancé en 1999, le lucratif tournoi sud-africain avait déjà connu la victoire finale du FC Saint-Eloi Lupopo de Lubumbashi (2002) et de l’AS V. Club de Kinshasa (2004). L’équipe kinoise a été la dernière représentante du football congolais en 2005 en y perdant le trophée pour se contenter de la troisième place.

Suspension du président du comité de direction et de l’entraîneur de Saint Gérard à l’EUFMAYI

Mbuji-Mayi, 19/04 (ACP).- Le président du comité de direction de O.C St Gérard , M. Kangudia Kamabi et l’entraîneur Jojo Basile sont suspendus chacun pour un mois pour s’être bagarré au stade avant le match qui avait opposé ce club à l’OC Adekor dans le cadre du championnat local. Selon le communiqué du secrétaire général exécutif de l’EUFMAYI (Entente urbaine de football de Mbuji-Mayi), les deux responsables sportifs sont suspendus et sommés de payer une amende de 50 $US chacun conformément à la réglementation en vigueur. D’autre part, l’OC St Gérard doit payer une amende de 30 $US pour les pratiques fétichistes lors de cette rencontre.

De son côté, l’OC Adekor doit payer une amende correctionnelle de 160 $US pour avoir aligné 16 joueurs avec cartes. Ce match comptait pour la 8ème journée du championnat de l’EUFMAYI.

ACP/PM.-

 
 
 
 
 
 
 
     

   

Democratic republic of the Congo - république démocratique du congo 
866 United Nations Plaza - Suite 511 - New York, N.Y. 10017 - USA

Tel:  (212) 319-8061 - Fax: (212) 319-8232

| About Us | Government | Agence Congolaise de Presse | UN News | Mining News | Congo News | Visa | Passport | Home |