Agence Congolaise de Presse

44-48 Avenue Tombalbaye - BP 1595 - Kinshasa - République Démocratique Du Congo

  Bulletin No BQ-1318     Date: 18-04-2007
 
       
     
 

L’envoyé spécial de Thabo Mbeki reçu par le Premier ministre Antoine Gizenga

Kinshasa, 18/04 (ACP).-Le Premier ministre Antoine Gizenga Fundji s’est entretenu, mardi, dans son cabinet avec l’envoyé spécial du Président sud-africain Thabo Mbeki dans la région des Grands lacs, M. Sidney Mamabolo, porteur d’un message de son Chef de l’Etat au chef du gouvernement congolais. Bien que rien n’ait filtré de ces entretiens, l’on croit savoir que ce message a trait à la situation politique que la République Démocratique du Congo traverse actuellement et qui risque de déstabiliser le processus de démocratisation. Parmi les questions qui se posent, l’on peut citer le dossier Kahemba, les affrontements des 22 et 23 mars entre les éléments des FARDC (Forces armées de la République Démocratique du Congo) et la garde rapprochée de Jean-Pierre Bemba, le voyage de ce dernier au Portugal pour des soins médicaux, la suspension des députés de l’opposition aux travaux de l’Assemblée nationale et le climat dans la région des Grands lacs. Par ailleurs, l’on pense que le Président Thabo Mbeki aurait donné des apaisements de l’Afrique du Sud au gouvernement congolais en rapport avec le séjour en Afrique du Sud d’Etienne Tshisekedi, leader de l’UDPS (Union pour la démocratie et le progrès social).

L’Afrique du Sud, précise-t-on, est parmi les parrains les plus importants qui ont contribué au retour de la paix en RDC après la tenue sur son sol des travaux du Dialogue intercongolais. A ce sujet, les deux pays entretiennent d’excellentes relations de coopération.

Concertations en vue du retour de l’opposition à l’Assemblée nationale

Kinshasa, 18/04 (ACP).-Des concertations se sont poursuivies mardi entre les présidents des groupes parlementaires et des commissions permanentes de l’Assemblée nationale pour obtenir le retour à la plénière des membres de l’opposition qui ont suspendu en fin de la semaine dernière leur participation aux travaux « tant qu’ils seront toujours victimes de l’insécurité ».

Lors de la dernière plénière consacrée au débat sur la situation à la REGIDESO et à la SNEL, présidée par le 1er vice-président de l’Assemblée nationale, Christophe Lutundula Apala Pen’Apala, le député Thomas Luhaka avait lu une motion relevant l’insécurité dont les membres de l’opposition sont, selon lui, victimes tant à Kinshasa qu’à l’intérieur du pays. L’agression par des hommes armés dans la nuit de jeudi à vendredi dernier dont a été victime le député Eguake est citée entre autres exemples de cette insécurité.

La déclaration de l’opposition avait, en outre, fait allusion à la marche organisée vendredi par l’ONG dénommée « Ligue des avocats du peuple – LAP » et qui a réclamé, dans un mémorandum déposé au Sénat et au Parquet général de la République, la levée de l’immunité parlementaire du sénateur Jean-Pierre Bemba et l’ouverture des poursuites judiciaires à l’endroit de ce dernier.

Au regard de tout ceci, l’opposition a décidé de suspendre sa participation. Le 1er vice-président de l’Assemblée nationale, Lutundula Apala a aussitôt réuni la conférence des présidents afin de décanter cette situation, estimant que l’opposition a sa place au sein de l’institution.

La conférence avait alors invité le gouvernement à tout mettre en œuvre pour que soit garantie la sécurité de tous les Congolais. Elle a également opté pour le dialogue et a appelé à un retour aux travaux de la chambre basse des membres de l’opposition.

L’opposition dominée par le Mouvement pour la libération du Congo (MLC) de Jean-Pierre Bemba avec plus de 60 députés, compte plus de cent membres, contre près de 350 députés de la majorité présidentielle, rappelle-t-on.

Une commission technique quadripartite pour résoudre le conflit frontalier Angola – RDC à Kahemba

Kinshasa, 18/04 (ACP).-Une commission technique quadripartite RDC – Angola – Belgique – Portugal sera bientôt mise sur pied pour résoudre le conflit frontalier qui oppose la République Démocratique du Congo (RDC) à la République d’Angola, dans le territoire de Kahemba, au Bandundu, à près de 1.000 km au Sud-Est de Kinshasa, a annoncé mardi la radio officielle RTNC (RDC).

Selon la source qui attribue l’initiative au ministre belge des Affaires étrangères, Karel De Gucht, qui vient d’effectuer des visites de travail en RDC et en Angola, les deux pays colonisateurs, la Belgique pour le Congo et le Portugal pour l’Angola, vont recourir aux archives coloniales afin de préciser la délimitation frontalière entre les deux pays. Le conflit frontalier entre l’Angola et la RDC remonte au 29 janvier dernier lorsque des éléments armés venus d’Angola ont occupé quelques villages du groupement congolais de Shaimbwanda où ils ont chassé tous les officiels à savoir les responsables de la Direction générale des Migrations, de la Police nationale et le chef de cette entité, Shaimbwanda Shanama, et y ont hissé le drapeau de leur pays.

Des commissions d’enquête ont été dépêchées sur place par le ministère de l’Intérieur, de la décentralisation et sécurité, mais la confusion a persisté sur la question, les députés originaires du territoire de Kahemba qui se sont également rendus sur place ayant contesté la conclusion des missions du ministère.

Suite à cette confusion, la plénière de l’Assemblée nationale consacrée à la question devenue préoccupante, a résolu de dépêcher à son tour une commission parlementaire chargée d’aller vérifier la matérialité des faits.

La commission forte de 16 députés et d’une dizaine d’experts, conduite par le député Roger Lumbala y a séjourné du 21 au 31 mars et devrait présenter bientôt son rapport à la chambre basse.

Vers la fin du recensement des agents et fonctionnaires de l’Etat de la ville de Kinshasa

Kinshasa, 18/04 (ACP).-Le ministre de la Fonction publique, Zéphirin Mutu Diambu-di-Lusala, a, au cours d’un atelier mardi, annoncé la fin imminente du processus du recensement des agents et fonctionnaires de l’Etat de la ville de Kinshasa et le début de la même opération dans les provinces en ce qui concerne la prise des empruntes digitales. Les provinces du Bandundu, du Bas-Congo et du Katanga sont les trois premières provinces qui accueilleront les équipes de recensement. Pour M. Zéphyrin Mutu, l’intérêt de cet atelier est de vulgariser les résultats du recensement dans la ville de Kinshasa afin que les différents partenaires qui appuient la réforme de l’administration congolaise, tels que le PNUD, la Coopération technique belge (CTB) ainsi que la République sud-africaine en prennent connaissance. La cellule de recensement a établi les statistiques provisoires du recensement pour la ville de Kinshasa à 64.051 agents enrôlés, 37.016 approuvés, 10.324 rejetés et 6.711 en suspens.

Le ministre Tshilombo Send déterminé à assainir l’espace médiatique national

Kinshasa, 18/04 (ACP).-Le ministre de l’Information, presse et communication nationale, Tshilombo Send Toussaint, a réaffirmé, mardi, à l’occasion de sa visite à l’Autorité de régulation des postes et télécommunications du Congo (ARPTC), sa détermination à procéder à l’assainissement de l’espace médiatique national. M. Tshilombo Send l’a exprimé au terme de cette visite après les éléments d’informations fournies par le service de monitoring, faisant état d’une saturation de l’occupation spatiale et de l’émission irrégulière de nombreuses chaînes de télévision et stations de radio.

C’est ainsi que le directeur technique de l’ARPTC, Delphin Muteba, a démontré, suivant les données du centre de contrôle, que sur un échantillon de 11 chaînes de télévision, 4 seulement émettent dans les meilleures conditions. Par ailleurs, il est également indiqué que 19 chaînes de télévision n’ont pas une existence légale et fonctionnent de façon irrégulière.

Selon le ministre de l’Information, presse et communication nationale, l’assainissement envisagé ne l’est pas pour des raisons politiques mais vise à remettre de l’ordre dans le secteur des médias. C’est pourquoi, tout au long de son intervention devant les agents et cadres de l’ARPTC, il a insisté sur l’application rigoureuse des dispositions légales et les a invités au respect des prescrits des lois et règlements en matière d’assignation des fréquences nécessaires aux activités de radiodiffusion et de télévision.

       
 

Deux enfants meurent dans un incendie à Ngaliema

Kinshasa, 18/04 (ACP).- Deux enfants d’une même famille, âgés respectivement de six et huit ans, ont trouvé la mort en leur    domicile dans la nuit de lundi à mardi, dans un incendie au quartier Congo, dans la commune de Ngaliema, a rapporté un témoin à l’ACP. Selon ce dernier, les parents des victimes qui se trouvaient dans un deuil avaient confié leurs enfants à un voisin. A la tombée de la nuit, ajoute le témoin, les enfants se sont enfermés dans la maison après avoir allumé la lampe à pétrole avant de s’endormir. Inexplicablement, l’incendie s’est déclaré dans la maison probablement provoqué par la lampe à pétrole qui se serait renversé, brûlant quelques biens de la maison et donnant la mort aux enfants. Alertés, les policiers du poste situé non loin du lieu de l’incident ont appelé les parents au téléphone. Après interrogatoire, ils ont été mis en détention en attendant la suite de l’enquête.

 

Remise du matériel et équipements médicaux au centre de santé GRACIA à Nsele

Kinshasa, 18/04 (ACP).- La représentante de l’ONG « Sauvons les femmes » basée en Grande Bretagne, Mme Elise Tulomobo Lubekwa, a remis du matériel et des équipements médicaux au centre de santé Gracia de la même ONG, au quartier Mpasa I, dans la commune de la Nsele à Kinshasa. Selon Mme Elise Tulomobo, le don est constitué du matériel et équipements médicaux, des couvertures et des draps pour les malades, des frigos, téléviseurs ainsi que des pagnes pour les veuves encadrées par l’ONG. Elle a souligné, en outre, que la réalisation des cinq chantiers du Chef de l’Etat nécessite le concours de tous les Congolais, même de ceux résidant à l’étranger. Créée le 15 février 2007, l’ONG de développement « Sauvons les femmes » a pour objectif d’apporter sa pierre à l’édifice de la RDC. Elle oriente son aide aux populations démunies, aux veuves et aux orphelins, rappelle-t-on.
 

Seize étudiants de l’INA en stage de formation au studio de l’OSK

Kinshasa, 18/04 (ACP).- Seize étudiants de l’Institut national des arts, « INA », effectuent actuellement un stage de formation pour le compte de l’année académique 2006-2007 au studio de l’Orchestre Symphonique kimbanguiste, ( OSK ), dans la commune de Ngiri- Ngiri, a –t-on appris de l’administrateur chargé de formation de ce groupe musical, M. Albert Matubanza Nlandu, au cours d’un entretien avec la presse. Ces étudiants, a indiqué l’administrateur Matubanza, sont tous finalistes du premier cycle (graduat), et répartis suivant les différentes branches de la musique, à savoir : trois étudiants pour la  guitare, un pour le violon, cinq pour le chant, trois pour le piano et quatre pour l’écriture musicale. M. Matubanza a par ailleurs, fait savoir que c’est depuis plus de cinq ans que les finalistes de l’INA sont admis régulièrement en stage au studio de l’OSK. Un jury composé des professeurs de l’INA, renseigne-t-on, avait décerné en 2004 au Maestro de l’OSK, Armand Diangienda Wabasolele, le titre de grand compositeur de musique classique, à l’issue de l’analyse scientifique de son œuvre musicale intitulée « Souffle de vérité ».


Une fille de 14 ans  électrocutée à Kingabwa, dans la commune de Limeté

Kinshasa, 18/04 (ACP).- Une fille de 14 ans, au nom de Mamie non autrement identifiée, est morte électrocutée le week-end pour avoir marché sur un câble électrique enfoui dans une flaque d’eau sur l’avenue victoire, au quartier Kingabwa, dans la commune de Limeté, alors qu’elle  rentrait, sous la pluie, d’une visite chez une de ses cousines, a-t-on appris mardi de la famille de la défunte. Selon la source, le câble électrique sur lequel la victime a marché était défectueux et enfoui dans une flaque d’eau qui charriait des charges électriques.

Ce câble, a-t-on encore précisé, provenait d’un raccordement frauduleux qui alimente en courant électrique deux parcelles voisines proches de la maison où résidait la défunte. Les auteurs de ce raccordement frauduleux, indique la source ont été arrêtés et gardés au commissariat de la Police nationale congolaise (PNC) de Waya-Waya à Kingabwa pour besoin d’enquête, tandis que le corps de la défunte a été enterré dimanche.
 

     

 

Le ministre de l’EPSP s’engage à régulariser la situation de 8.960 enseignants impayés dans le Bas-Congo

Matadi, 18/04 (ACP).- Le ministre de l’EPSP (Enseignement primaire secondaire et professionnel), M. Macaire, s’est engagé récemment à régulariser la situation de 8.960 enseignants de la province du Bas-Congo demeurés impayés jusqu’à ce jour. Le président de l’intersyndical de l’EPSP/Bas-Congo, Gérard Vunumu dia Nsemi, qu’accompagnait le secrétaire permanent de PENECO, Liévin Zubila, a livré cette information le week end à la presse à Matadi, au terme d’une mission de travail à Kinshasa où il était reçu par le ministre de l’EPSP. Hormis le dossier de 8.960 enseignants impayés, plusieurs autres requêtes ont été soumises au ministre, notamment la régularisation des échelons des enseignants à partir de la paie du mois d’avril courant, le paiement des frais de fonctionnement des écoles, l’équipement du bureau provincial de SECOPE chargé de la mécanisation du personnel appartenant au secteur de l’enseignement, la titularisation des enseignants etc. C’est depuis le mois de juin 2006 que le SECOPE avait introduit ce dossier de 8.960 enseignants pour régularisation de la paie, rappelle le président de l’intersyndicale de l’EPSP.

 

Une journaliste de la RTNC à l’Assemblée provinciale du Bas-Congo

Matadi, 18/04 (ACP).- Césarine Vanzingila, journaliste à la RTNC (Radio télévision nationale)/Matadi, a fait son entrée à l’Assemblée provinciale du Bas-Congo, au terme de la validation de son mandat en qualité de député provincial, au cours d’une plénière présidée par son vice-président, Augustin Kisombe Kiaku Muisi. La député Vanzingila qui est la seconde femme à faire son entrée à l’Assemblée provinciale du Bas-Congo, après celle de Mme Mfuku Masaka élue de Madimba, remplace son titualaire,Déo Nkusu Kunzi Bikawa, député élu du parti RCD dans la circonscription électorale de Matadi, élu vice-gouverneur au second degré par les membres de l’Assemblée provinciale du Bas-Congo. L’entrée de Vanzingila à l’Assemblée provinciale du Bas-Congo porte le nombre des députés à 29 sur les 30 que devrait compter cette institution au terme de l’invalidation par la cour suprême du justice du mandat du délégué des chefs coutumiers du district de la Lukaya, dont les dipositions de remplacement sont en cours auprès de la CEI/Bas-Congo.

 

Séminaire de l’ONGD Arche de l’Alliance avec les autorités locales  sur la protection des rapatriés et déplacés

Uvira, 18/04 (ACP).- L’ONGD Arche de l’Alliance, avec l’appui du HCR a organisé une rencontre avec les autorités locales et leaders sociaux sur la protection des rapatriés et déplacés internes. Les objectifs de ce saminaire sont notamment la contribution à l’amélioration des conditions de vie des rapatriés dans leurs zones de retour, outiller les autorités locales et leaders sociaux en notions sur les droits humains en général et ceux des rapatriés en particulier, créer un  cadre d’échange entre les rapatriés et les autorités et les leaders. Selon M. Sudi Andi, administrateur gestionnaire de l’Arche de l’Alliance, son organisation s’occupe de la protection et de la promotion des droits humains en vulgarisant les instruments juridiques nationaux et internationaux et de la mise à la disposition des victimes des avocats ou magistrats en collaboration avec le HCR. Arche d’Alliance travaille dans le monitoring sur les violations des droits des rapatriés en faisant les enquêtes, en initiant la surveillance et en documentant les cas. Au sujet du rôle de l’Etat et du HCR dans la protection des réfugiés et rapatriés internes, l’intervenant dont le nom n’a pas été cité, a montré que le rôle du HCR dans la protection des déplacés internes différe de celui des réfugiés se trouvant à l’extérieur.

L’UNHCR vient appuyer le gouvernorat car celui-ci est sensé protéger toutes les personnes se trouvant sur son territoire.

Par son mandat de protection internationale des réfugiés, le HCR s’intéresse à la promotion des solutions durables pour les réfugiés dans leur rapatriement volontaire, intégration locale et réinsertion dans le pays.

300 enseignants catholiques en formation sur le nouveau programme d’enseignement

Bukavu, 18/04 (ACP). – Trois cents enseignants des écoles conventionnées catholiques (ECC) participent depuis le 13 avril à un séminaire de formation sur le nouveau programme d’enseignement en RD-Congo. A partir de deux centres ouverts au Lycée Wima  et à l’Institut Bwindi, les participants acquièrent des nouvelles notions et orientations sur ce programme d’enseignement. Des chefs d’établissements et enseignants qualifiés ont été choisis comme formateurs au vu de leurs capacités intellectuelles et pratiques. Le français, les mathématiques, la biologie, la chimie, la pycho-pédagogie sont entre autres les branches dispensées dans le cadre de cette formation. Selon les participants, certaines innovations sont constatées, mais il y a aussi certaines failles d’autant que certains éléments non négligeables n’ont pas été repris. Bien plus, ce programme devant être mis en application depuis 2005, n’est parvenu à Bukavu qu’au cours de cette année scolaire 2007. Encore que lors des examens d’Etat, ces dernières années, les élèves ont  du mal à répondre aux questions puisées dans ces nouvelles matières du  programme en vigueur au Sud-Kivu.

Ce séminaire de formation est une occasion saisie par la coordination des écoles conventionnées pour vulgariser ce nouveau programme.  

Le  vice-gouverneur  de la  province  du  Nord-Kivu accueilli  froidement à  Butembo
Butembo 18/04 (ACP).
- Le vice-gouverneur  de la province  du Nord-Kivu,  Me  Feller  Lutaichirwa,  a bouclé  une mission  de trois jours  à Butembo où il a été accueilli  froidement à l’aéroport  de Ruenda  sans  plus de dispositif  protocolaire et que le véhicule à bord duquel il  a pris  place a été sollicité à la volée à l’aéroport  même. Au cours  de son  séjour à Butembo, le N° 2  de la province a rendu  une visite  de courtoisie  au prélat catholique  du diocèse  de Butembo-Beni, Mgr  Sikuli  Melckisedek. Ensemble, ils ont abordé  la question de l’insécurité  dans la province du Nord-Kivu  en général,  et sur  le tronçon  Goma-Butembo-Kasindi  en particulier. Le prélat  catholique  a demandé  aux  autorités provinciales de  se pencher d’une  façon particulière  sur  le problème  des démobilisés  qui constitue  une  bombe à retardement  et a signifié  au vice-gouverneur  que la population  voudrait voir ces délégués faire  preuve  de  bonne volonté. De sa part, le vice-gouverneur  a fait savoir  que l’autorité  compte sur toutes  les forces vives notamment les hommes de l’Eglise  pour amener tout  le monde  à un  changement de mentalité. Me  Lutaichirwa  a donné  la vision  de l’autorité  provinciale,  vision  axée  sur trois éléments à savoir la sécurité, la réconciliation  et le développement. Le vice-   gouverneur s’est également  entretenu avec  les chefs des services  publics, les responsables  des régies financières et des institutions  bancaires, les chefs d’établissements d’enseignement supérieur  et universitaire et les partis  politiques. A tous  les interlocuteurs, le vice gouverneur les a exhortés  au respect  de la loi pour mettre fin au désordre à la corruption  et les a appelés  au respect  des biens communs, au retour  à l’éthique  et à l’esprit  de contrôle. Il n’a pas manqué  d’exprimer son indignation sur  le fait que  la ville de Butembo ne génère pas les recettes escomptées  et que les faussaires seront réprimandés  et traduit en justice. L’autorité  urbaine a pour sa part présenté  les difficultés auxquelles elle est confrontée, notamment le non paiement  des taxes, la non mécanisation  des agents  nouvellement engagées, les services  publics  dont la plupart  sont locataires, pas de rétrocession, l’inexistence  d’un camp militaire, l’eau impropre à la consommation, l’insuffisance  de l’énergie  électrique. Dans un huis clos, les opérateurs économiques se  sont entretenus avec l’autorité provinciale  à l’absence de l’autorité  politico-administrative  ni sécuritaire. Rien n’a filtré  de ce tête à tête. Avant  de se rendre à Beni, le vice-gouverneur a visité le chantier  de la mairie  de Butembo dont les travaux sont au niveau  de finissage.

Gaston Nimu Kaya Ngolo élu président de la Croix Rouge/ province Orientale
Kisangani, 18/04 (ACP).-
L’élite Majeur Gaston Nyimu Kaya Ngolo a té élu pour la seconde fois consécutive président du comité provincial de la Croix Rouge/province Orientale, avec 25 voix contre 8 à son challenger Iléo Gelengi, au terme d’un scrutin libre et démocratique organisé à cet effet dans la salle du spectacle de l’aumônerie des jeunes, sous la direction du président national de la Croix Rouge Dominique Lutula. Ainsi l’élite Majeur Gaston Nyimu Kaya Ngolo succède  à lui-même pour un mandat de 6 ans. Se confiant à l’Agence congolaise de presse (ACP), le nouveau président élu de la Croix Rouge Gaston Nyimu Kaya Ngolo a indiqué qu’il ne ménagera aucun effort pour porter toujours haut l’étendard de ce grand mouvement humanitaire international dans cette vaste province de la République. Il a promis d’œuvrer d’avantage en collaboration parfaite avec le Comité international de Croix Rouge et du Croissant Rouge (FICR), ainsi qu’avec d’autres organismes étatiques ou humanitaires évoluant en province Orientale. La composition du comité provincial de la Croix Rouge/province Orientale ainsi élu pour un mandat de six (6 ans), se présente comme suit : président : Gaston Nyimu Kaya Ngolo, 1er vice – président : Bolembe Mbose, 2ème vice-président : Madelage Moge, trésorier provincial ; Monganga Soke. Membres : Apama, Mme Abule, Muele Bilimo, Joseph Malu Malu Madubu, Iléo Gelengi.

     

 
 

Le ministre des PTT invite les agents de l’ARPTC à maximiser les recettes
Kinshasa, 18/04(ACP)-
Le ministre des PTT (Postes, téléphone et télécommunications), Kyamuske Bamusulanga, a appelé les agents et cadres de l’ARPTC (Autorité de régulation des postes, télécommunications du Congo) à  redoubler d’efforts pour la maximation des recettes afin que le secteur de télécommunications puisse retrouver sa place dans cette mobilisation des recettes de l’Etat. M. Kyamusoke a fait cette déclaration lors de sa visite aux installations de cet organe situé au 5ème niveau du building de la GECAMINES, ex-SOZACOM.

Selon le ministre des PTT, cette visite s’inscrit dans le cadre normal d’itinérance de son ministère en vue de s’informer et de s’imprégner des conditions de travail de l’ARPTC qui est l’outil par excellence du gouvernement dans la gestion de fréquences et le contrôle des services offerts par les opérateurs de télécommunications.

Il a, par cette même occasion, salué les efforts consentis par cet organe dans l’élaboration de différents projets pour l’amélioration des conditions de travail et l’acquisition des équipements adéquats pour une bonne gestion de fréquences.

Ces efforts, a dit M. Kyamusoke, doivent être combinés avec celles des autres institutions ou organes ayant la même mission de gestion de fréquences, notamment le secrétariat général aux PTT et la RENATELSAT (Réseau national de télécommunications par satellite). « Il convient donc d’agir en synergie », a-t-il indiqué. Les autorités de l’ARPTC ont profité de la circonstance pour informer le ministre des difficultés auxquelles ils sont confrontés, notamment l’appui financier du gouvernement concernant un fonds destiné aux arriérés dus à l’UIT (Union internationale des télécommunications), et le manque d’équipements adéquats. Ils ont porté à la connaissance du ministre des PTT les efforts déployés pour le démantèlement d’un réseau clandestin des émetteurs placés à travers la ville de Kinshasa.

La BIAC sera opérationnelle à Kananga au cours des prochaines années
Kinshasa, 18/04 (ACP).-
L’implantation de la Banque internationale d’Afrique au Congo (BIAC) à Kananga, au Kasaï Occidental, aura lieu au cours des prochaines années, tandis que les villes de Butembo, dans le Nord-Kivu, Mbuji-Mayi (Kasaï Oriental), Kolwezi (Katanga) et Bukavu (Sud-Kivu) ont été ciblées pour l’exercice en cours, a déclaré M. Imana, contrôleur à cette institution financière en séjour de travail à Kananga, à un journaliste de l’ACP. Le volume d’activités réalisées par l’Agence Western Union de Kananga durant l’année 2006 par rapport à l’exercice 2005 plaide en faveur de cette implantation, dans la mesure où elles permettent de supporter les charges d’exploitation avec les moyens locaux, a-t-il dit. Selon lui, le plan d’implantation de la BIAC à l’intérieur du pays remonte à l’exercice 2005 et, au bout de 2 ans, cette banque est opérationnelle dans les villes de Lubumbashi (Katanga), Matadi (Bas-Congo), Beni et Goma (Nord-Kivu). Par ailleurs, la BIAC est l’une des rares banques qui s’organisent exclusivement avec les ressources internes, traduisant son souci de se rapprocher de la population pour mieux la servir, a-t-il ajouté, avant d’inviter les Ouest-Kasaïens à garder confiance. Cette mission est la 5ème depuis l’ouverture de Western Union à Kananga, rappelle-t-on.

Grogne à la DGRAD/Nord-Kivu
Goma, 18/04 (ACP).-
Les agents et cadres de la DGRAD/Nord-Kivu sont en colère depuis le début de la semaine en cours.

Ils manifestent leur mécontentement pour s’opposer à la décision unilatérale de la direction générale et de l’UCOP (Unité de coordination du projet) pour la désaffectation de 6 kits d’ordinateurs destinés à la direction provinciale du Nord-Kivu au profit de la province du Sud-Kivu.

Selon les sources concordantes, ces agents et cadres dénoncent également la rémunération inéquitable et irrégulière de la prime allouée au personnel tout en indiquant que 70 % sont accordés aux agents de la capitale, laissant les sommes dérisoires à d’autres provinces de la République. Les mêmes agents de la DGRAD réclament également les arriérés de leur prime dont la moitié seulement a été payée pour le mois de janvier 2007. Pour le directeur provincial de la DGRAD/Nord-Kivu, Biamana Kiro, la désaffectation de ces kits d’ordinateurs pour la province du Sud-Kivu va conduire aux rabais le rendement de ses services et estime que cette décision de la direction générale ne l’aide pas à panser les plaies que connaissent encore ses services.

La SNEL veut étendre son programme d’électrification rurale au Bas-Congo
Lukula, 18/04 (ACP).-
L’Administrateur-délégué général (ADG) de la SNEL (Société nationale d’électricité), Vika di Phanzu, a déclaré récemment au chef-lieu du territoire de Lukula que son entreprise était disposée à travailler en partenariat avec les autorités provinciales et autres opérateurs et communautés de la Société civile pour accélérer le programme d’électrification rurale dans le district du Bas-Fleuve.

Pour cela, a précisé l’ADG Vika, la SNEL est déjà engagée dans ce partenariat des secteurs public et privé en offrant son expertise et une bonne partie des équipements pour les chantiers ouverts à Seke-Banza, Lukula et Madimba. L’ADG de la SNEL a indiqué en outre que les modalités du partenariat étaient à négocier suivant l’implication de chaque partie dans les actions à réaliser et à gérer conjointement dès leur achèvement. S’agissant du district du Bas-Fleuve, on rappelle qu’après Lemba, Patu et Lukula, les centres ruraux de Nsioni, Kangu et Tshela doivent être connectés au réseau électrique d’Inga.

   

Le ministère de l’Information pour l’implication des médias dans la lutte contre le VIH/SIDA

Kinshasa,  18/04 (ACP).- La mobilisation des professionnels des médias à travers différents programmes radiodiffusés et  télévisés et des rubriques de la presse écrite est effective et démontre à suffisance la détermination du ministère de l’Information à accompagner les programmes de lutte contre le VIH/SIDA pour protéger la population et les personnes infectées et affectées. C’est en ces termes que s’est exprimé la secrétaire générale à l’Information, presse et communication nationale, Mme Mikaba, au nom du ministre empêché, au cours du déjeuner de presse baptisé « Café – RCP – organisé par le Réseau des journalistes et communicateurs pur la population et développement (BCP) le week-end dernier avec l’appui technique et financier de l’ONUSIDA. Mme Mikaba a, en outre, indiqué que face à la menace persistance du VIH/SIDA en RDC et ses conséquences sur le développement, le ministère de l’Information s’engage, à cet effet, à poursuivre des efforts de renforcement de ce partenariat, par l’amélioration des grilles des programmes et des espaces dans la presse écrite. Cela permettra aux médias de pouvoir assurer la sensibilisation du public à la prévention  et à la protection contre le VIH/SIDA. Dans son mot lu par le coordonnateur du Programme national multi sectoriel de lutte contre le SIDA (PNMLS), M. Jean Lambert Mandjo, représentant  le ministre de la Santé empêché, a souligné le rôle primordial que doit jouer le communicateur dans la persuasion, la bonne argumentation et la conviction auprès des consommateurs des médias en vue de faire passer le message de lutte contre le VIH/SIDA. Il a également félicité le RCP pour son engagement qui témoigne sa détermination à œuvrer en tant que partenaire effectif et engagé dans la lutte contre la pandémie du VIH/SIDA en République Démocratique du Congo. La situation épidémiologique du VIH/SIDA en RDC, la coordination de la lutte contre le  VIH/SIDA, les obstacles institutionnels et professionnels à la couverture médiatique et le traitement de l’information sur le VIH/SIDA et le choix des formats journalistiques sont les différents thèmes qui ont été présentés aux participants à ce déjeuner de presse. De son côté, la coordinatrice du RCP, Mme Brigitte Mopane a, dans son mot de bienvenue, plaidé pour l’implication des médias dans le Conseil national multisectoriel de lutte contre le VIH/SIDA.

 

L’ONUSIDA engagée à soutenir les médias

Le coordinateur de l’ONUSIDA, le Dr Pierre Somse, a dans son mot réitéré son engagement de soutenir les médias en vue de véhiculer la bonne information. Il a également présenté les cinq fonctions stratégiques dans la lutte contre le VIH/SIDA. Il s’agit entr’autres du leadership et plaidoyer pour une action efficace sur l’épidémie, l’engagement de la Société civile et la création de partenariats, des informations stratégiques requises pour guider les efforts des partenaires, de la surveillance, suivi et évaluations de l’épidémie et des ripostes et enfin de la mobilisation des ressources financières, techniques et politiques. S’agissant du rôle des médias, le Dr Somse pense que les communicateurs devront dans leurs rédactions respectives véhiculer les messages, faire connaître les problèmes des personnes vivant avec le VIH/SIDA, diffuser une information précise sur le VIH/SIDA, encourager l’action des autorités, accorder une attention particulière à la lutte et favoriser le partage des connaissances.

   

 

 
 

Le Bleu confirme sa santé actuelle en étrillant (3-0) Nzakimuena à l’EPFKIN

Kinshasa, 18/04 (ACP).-L’AS Le Bleu a confirmé sa santé actuelle en étrillant le FC Nzakimuena par 3-0, mardi au satde Tata Raphaël, en match comptant pour la 14ème journée du championnat de l’EPFKIN (Entente provinciale de football de Kinshasa). Les buts de l’AS Le Bleu ont été inscrits par Buana (10ème) et un auto-but dans son propre camp, Tshitenge (23ème ) et Ndonga (44ème ). Par cette victoire, la 3ème de la série depuis la phase retour, l’AS Le Bleu compte désormais 20 points pour 14 matches livrés et passe de 5ème à la 4ème place au classement. En premier match comptant pour la même journée, le FC Les Stars a battu l’AS Okinawa par un score étriqué de 1-0, grâce à une réalisation de Ntombo à la 10ème minute. Cet après-midi, au stade des Martyrs, l’AS Police recevra l’AC St Herman et le DC Motema Pembe sera opposé à ATT Sports.

Delta domine (61-59) Kauka à la LIPROBAKIN

Kinshasa, 18/04 (ACP).-Delta a dominé Kauka sur le score de 61-59, lundi au stade de Martyrs, en match comptant pour la dernière journée de la 1ère phase du championnat de la Ligue de basket-ball de Kinshasa (LIPROBAKIN), version masculine. D’un niveau technique moyen, ce match qui a connu la domination de Delta, surtout au 3ème quart-temps, a permis à l’entraîneur de déceler les erreurs de ses athlètes dont les pivots se sont montrés maladroits. De son côté, Ouatra a gagné par forfait (20-0) son match contre Bana Lingwala, ce dernier club ne s’étant pas présenté sur le terrain.

La Police marche (3 sets à 0) sur Dragons à la LIVOKIN

Kinshasa, 18/04 (ACP).-La Police a marché sur Dragons sur le score de 3 sets à 0 (28-26, 25-18, 26-22), lundi au terrain de l’Alliance franco-congolaise de Lemba, en match comptant pour la 11ème journée du championnat de la Ligue de volley-ball de Kinshasa (LIVOKIN), version masculine. Pour sa part, Standard exCougar a surpris BCC sur la marque de 3 sets à 1 (19-25, 28-26, 26-22, 25-3). Ci-dessous les résultats d’autres rencontres de la même journée : Ouragan – La Gracia 3 sets à 0 (25-22, 25-18, 26-24), V.Club – DCMP 1 set à 3 (25-16, 16-25, 23-25, 25-16).

 
 
 
 

 

Le ministre Tshilombo Send a salué le partenariat, à travers le cadre de concertation qui va être institué entre son ministère et l’ARPTC, organe de régulation. Enfin, le président de l’ARPTC, Mutombo Kyamusoke, a présenté les missions assignées à son organe de régulation avant d’affirmer son engagement à collaborer avec le ministère de l’Information, presse et communication.

L’indépendance des juges et du pouvoir judiciaire en RDC évoquée au ministère des Droits humains

Kinshasa, 18/04 (ACP).-Le ministre des Droits humains, Eugène Lokwa Ilwaloma, a reçu lundi à son cabinet de travail, M. Leandro Despony, rapporteur spécial en charge de l’indépendance des juges et des avocats au bureau des Droits de l’homme de l’ONU, venu s’enquérir de la garantie qu’accorde la Constitution de la République Démocratique du Congo (RDC) en matière de l’indépendance des juges et du pouvoir judiciaire aux textes des lois et règlements. A cette occasion, les deux personnalités ont examiné les questions tendues des droits de l’homme qui se posent actuellement et qui se poseront dans l’avenir en RDC ainsi que les lois en étude au Parlement pour le bon fonctionnement du pouvoir judiciaire et de l’Etat congolais. Accompagné de son assistante et du responsable de la section Droits de l’homme de la MONUC, Fernando Castanon, il s’est dit optimiste quant à l’engagement et à l’esprit d’ouverture de son hôte ainsi qu’aux avancées réalisées dans ce secteur.

Cinq écoles publiques de Kinshasa dotées des bancs pupitres

Kinshasa, 18/04 (ACP).-Le gouverneur de la ville de Kinshasa, André Kimbuta Yango, a remis, mardi, un don de cinq cents bancs pupitres à cinq établissements scolaires du secteur public des communes de Lemba, Lingwala et Gombe, à raison de cent bancs par école. Il s’agit du complexe scolaire Mzee Laurent-Désiré Kabila ainsi que les écoles primaires d’application III et IV pour la commune de Lemba, de l’école primaire V du camp Lufungula pour celle de Lingwala et du Lycée Bosangani à Gombe. Partout où il est passé, le gouverneur a été saisi des problèmes liés notamment à la vétusté des infrastructures, à la carence du matériel didactique et aux mauvaises conditions de travail des enseignants.

Les responsables des écoles bénéficiaires ont salué le geste de générosité du gouverneur qui l’a  inscrit dans le cadre du début de l’exécution dans la capitale des cinq chantiers du Chef de l’Etat. Cette remise des bancs pupitres, a-t-il fait remarquer, cadre aussi avec son programme consistant à doter toutes les écoles publiques de la capitale de bancs durant son mandat en vue d’un meilleur encadrement de la jeunesse, avenir du pays.

Le complexe scolaire Bwanya de Kasa-Vubu, l’Institut technique professionnel de Bumbu, deux écoles de N’Djili et une autre de Kimbanseke ont déjà bénéficié du même geste, rappelle-t-on.

Rapatriement de 494 Congolais de la Tanzanie

Kinshasa, 18/04 (ACP).-Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a facilité le retour de 494 réfugiés congolais de la Tanzanie qui sont arrivés la semaine dernière dans leur province d’origine, le Katanga. Le HCR a affrété le bateau « MV Mwongozo » pour transporter sur le lac Tanganyika, le plus long de l’Afrique, ces réfugiés congolais ainsi que des dizaines de poules, chèvres et autres animaux domestiques que les retournés ont ramené pour recommencer la vie dans leur pays.

« L’arrivée de ces rapatriés est très symbolique », a dit Said Baba Conde, le chef de bureau du HCR à Kalemie. « Le HCR commence à aider les réfugiés à rentrer dans une province qui a connu des conflits violents jusqu’au milieu de l’année passée », a-t-il ajouté.

De fortes pluies tropicales et la présence de bancs de sable dans le port de Kalemie avaient retardé l’accostage, mais les réfugiés ont finalement débarqué en sécurité.

Au centre de transit, le HCR a distribué des kits de retour comprenant des moustiquaires, ustensiles de cuisine, couvertures et autres articles, ainsi qu’une ration alimentaire de trois mois fournie par le PAM (Programme alimentaire mondial). La majorité des rapatriés est originaire de la ville de Kalemie. La réintégration durable reste le plus grand défi pour ceux qui viennent de rentrer, après plusieurs années de conflit et la destruction du tissu socio-économique, les services publics comme la santé et l’éducation étant devenus quasiment inexistants.

Le HCR a promis de soutenir les rapatriés à Kalemie dans les domaines de l’éducation et des activités génératrices de revenus. Le retour facilité des réfugiés du Katanga est un signe de l’amélioration des conditions dans la province.

En mai de cette année, le HCR prévoit le lancement des opérations de retour volontaire de réfugiés au Katanga de la Zambie, qui abrite 61.000 réfugiés congolais. En préparant cette opération, l’organisation des réfugiés de l’ONU a déjà construit des centres de transit, organisé le stockage des articles humanitaires, fait des évaluations socio-économique et sécuritaire des zones de retour et commencé des projets générateurs de revenus.

Plus de 340.000 Congolais sont encore réfugiés, la majorité d’eux dans les pays limitrophes. La Tanzanie reste le plus grand pays d’asile, avec quelque 122.000 réfugiés congolais sur son territoire, suivi par la Zambie (61.000), le Rwanda (47.000) et la République du Congo (44.000). Cette année, l’agence des réfugiés de l’ONU a déjà facilité le retour volontaire en RDC à partir de quatre pays limitrophe et du Mozambique.

De près de 7.000 réfugiés congolais sont déjà rentrés en RDC en 2007, et un total de plus de 96.000 ont regagné leur pays depuis 2004.

Bon déroulement des épreuves hors session de l’examen d’Etat à Mbandaka II

Kinshasa, 18/04 (ACP).-La délégation de l’Inspection générale de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel (EPSP) qui a supervisé les épreuves hors session de l’examen d’Etat, édition 2006-2007, à la coordination de l’EPSP/Mbandaka II, dans la province de l’Equateur, se félicite du bon déroulement de cette session. Le chef de la délégation, Marc Roger Mbombo Malaïk Katende, l’a affirmé mardi à la presse, précisant que plus de 10.000 candidats ont pris part à ladite session, notamment dans les axes Gemena, Lisala, Kungu, Budjala, Bongandanga, Bumba et Bwamanda. Pendant son séjour à l’Equateur, l’inspecteur général adjoint de l’EPSP Mbombo Malaïk Katende a exhorté les finalistes au sens de l’effort car, a-t-il dit, la réussite à l’EXETAT procède d’abord d’une bonne préparation et ensuite de la combinaison avec les performances réalisées aux examens scolaires. Il s’est, par ailleurs, dit confiant en l’avènement de l’actuel ministre de l’EPSP, Maker Muangu Famba, qui est attentif à toutes les questions pédagogiques et techniques soumises à son appréciation.

M. Mbombo Malaïka a, enfin, invité les encadreurs à se surpasser pour l’avenir de la jeunesse congolaise, insistant surtout sur le fait que les instructions de la hiérarchie relatives à la bonne gestion des écoles ne doivent souffrir d’aucune exception.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Les responsables des associations et ONG de la commune de Ngiri-Ngiri à l’école de la bonne gouvernance

Kinshasa, 18/04 (ACP).- Un séminaire de formation sur la bonne gouvernance a été organisé, le week-end dernier, à l’église Mission évangélique internationale africaine (META) basée dans la commune de Ngiri-Ngiri, à l’intention des responsables des mouvements associatifs et des ONG de cette municipalité.

Après l’ouverture par le représentant du bourgmestre, l’initiateur du séminaire et membre du conseil de la jeunesse communale, M. Jacques Mafwala, a défini le but de ce séminaire qui consiste à initier les participants aux techniques modernes de gestion de leurs associations, conformément à la loi en vigueur et aux normes établies en la matière. Ce séminaire qui a regroupé une quarantaine de participants, a porté sur la création, l’organisation et les régimes juridiques des absl, selon la loi. De son côté, le représentant du chef de division urbain de la Jeunesse, M. Tshimbombo Ngindu, a d’abord  loué l’initiative, avant d’inviter les participants à mettre à profit les enseignements pour renforcer leurs capacités managériales. Ce séminaire qui a débuté le week-end dernier va durer un séminaire, renseigne-t-on.

 

L’ONGD « GEDI » remet un lot de vélos à l’ASBL « Forum citoyen » de Masina

Kinshasa, 18/04 (ACP).- Le coordonnateur de l’ONGD « Groupe d’encadrement pour le développement intégral (GEDI), M. Jean Marie Nkanda, a présidé, le week-end dans la commune de Masina (Est de Kinshasa), la cérémonie de remise d’un lot de dix vélos à l’ASBL « Forum citoyen » basée dans cette municipalité. M. Nkanda qui n’a pas précisé le coût de ce don, a souligné que ce moyen de déplacement permettra aux membres du « Forum citoyen » de circuler dans le cadre de la matérialisation de leur mission. Leur mission, a-t-il expliqué, consiste essentiellement à jouer le rôle d’interface entre la population et les clubs de la commune, et de contrôler l’exécution correcte des différents projets de développement de la municipalité de Masina. Il a émis le vœu de voir le « Forum citoyen » de Masina demeurer un cadre d’expression libre et de participation de la population à la  gestion de ces projets.
 

L’AFEI : une troupe théâtrale polyvalente sur le plan artistique, selon M. Lusuekali

Kinshasa, 18/04 (ACP).- Le président de la troupe théâtrale dénommée « Association feu de l’Eternel international (AFEI), M. Freddy Lusuekali, a indiqué que sa troupe est devenue polyvalente sur le plan artistique. Il a donné cette précision, le week-end au cours d’un entretien avec la presse, dans la commune de Ngiri-Ngiri, soulignant que les acteurs de l’AFEI présentent à la fois le théâtre chrétien et populaire à caractère éducatif, la chorégraphie et le ballet. Outre cette polyvalence artistique, il a fait savoir que ces acteurs interprètent  les cantiques (chants religieux) aussi bien en français qu’en anglais ainsi que dans les langues nationales, lors des présentations de leurs spectacles. De son côté, le chargé des projets au sein de cette troupe, M. Peguy Mbaki, a indiqué que l’AFEI vient d’installer une bureautique en faveur de ses acteurs en vue d’assurer leur initiation à l’informatique. L’objectif de leur structure est d’apprendre à ses membres les activités génératrices des revenus pour qu’ils parviennent à se prendre en charge.

 
 
 
 
 
 
 
 

Le  bourgmestre  de la commune  de Goma s’inquiète  de la circulation   d’armes  dans sa juridiction 

Goma 18/04 (ACP).- Le bourgmestre  de la commune de Goma  se dit très touché  par la circulation d’armes  de guerre dans son entité. L’autorité communale  a précisé  que dans la nuit  du 11 au 12 avril , trois armes ont été  découvertes au quartier Mapendo/Birere  sur l’avenue  SIKUSIKAHANA  chez une vendeuse  de  boisson locale dont le nom n’a pas été révélé  à la presse. A ceci s’ajoute, a-t-il indiqué, les cas  de vol et d’extorsion au moins chaque nuit suivi d’assassinat dont  les auteurs restent toujours inconnus. Conformément à   ses devoirs, le bourgmestre a indiqué  que même si cette insécurité  reste à grande échelle,  le comité urbain  de sécurité s’est particulièrement penché  sur la question  en prenant  des mesures appropriées  dont l’organisation  des patrouilles mixtes entre les éléments  de la Police  militaire (PM)  et les cadres  de base  de la commune. Notons  que dans sa réunion de prise de contact avec le maire  de la ville, les bourgmestres  des communes et les chefs des quartiers , le Gouverneur élu du Nord-Kivu, Julien Paluku  Kahongya avait appelé ceux-ci  à plus  de vigilance, une façon  pour lui de les  convier  à l’appellation ‘’ ville sans armes ‘’, l’opération  dont la matérialisation reste encore moins importante.

Grogne à la DGRAD/Kasaï Oriental

Mbuji-Mayi, 18/04 (ACP).- Les agents de al DGRAD/Kasaï Oriental ont observé mercredi dernier un arrêt de travail réclamant le départ de l’ancien directeur provincial, Kumbi Vumbi, à la tête de cette régie financière, a constaté l’ACP. Les travailleurs qui se plaignent de la mégestion de M. Kumbi Vumbi suspendu en janvier dernier, ne veulent pas le voir revenir à la DGRAD/Kananga à cause de plusieurs tentatives de détournement des derniers de cette institution. Les frais détournés sont constitués de la rétrocession de la Direction nationale pour la paie des agents et les fonds récupérés par ce dernier ne rentraient pas à la Banque centrale. En plus de ces accusations portées contre lui, les travailleurs ont souligné que lors de sa suspension, le superviseur assumant l’intérim avait réalisé dans un délai d’au moins deux semaines, soit la période allant du 10 au 28 janvier 2007, des recettes d’une valeur de 23.299.000 FC. Contacté à son tour, le directeur réhabilité s’est réservé de toute déclaration et a indiqué que depuis son retour il n’avait pas encore accédé à ses fonctions dont l’intérim était confié à son adjoint.

L’élite de Mwene – Ditu en atelier sur l’initiative de la communication active et non violente Mwene-Ditu (18/04 (ACP).- Les membres de l’enseignement de la magistrature de certaines confessions religieuses et de la presse ont été réunis du jeudi au samedi par le CEFOP/DH (Centre d’études et des formations populaire sur les droits de l’homme), sur les notions d’initiative à la communication active et non violente, a-t-on constaté. Durant trois jours, cinq thèmes ont été exploités par M. Emmanuel Kabengele Kalonji, notamment sur la « communication non violente et la négociation réunie », « la communication non violente et la liberté d’expression », « l’usage de la communication non violente au prétoire »,  « la communication non violente à la lumière de l’évangile » et « la formulation d’une demande en communication non violente ». Il ressort de cet atelier que les participants ont été enseignés sur une initiation à cultiver qu’est la méthode de négociation raisonnée dans toutes les situations de conflit. Car elle est la plus efficace et la moins dommageable dans les relations humaines. Au total quarante personnes ont participé à cet   atelier.

Plaidoyer  pour les victimes de la démolition des constructions à Lubumbashi

Lubumbashi, 18/04 (ACP)- M. Jean Claude Muyambo Kyassa, ministre des Affaires humanitaires, a plaidé en faveur des victimes de la démolition des maisons construites anarchiquement au quartier Hewa Bora, à l’entrée de la ville de Lubumbashi,  au cours de l’entretien qu’il a eu le week-end dernier avec M. Guibert Paul Yav Tsibal, vice-gouverneur du Katanga, en présence de Mme Liliane Mpande Mwaba, ministre des Affaires foncières. A ce sujet, les trois personnalités ont convenu  que les victimes soient indemnisées par le gouvernement en leur octroyant  des terrains sur un autre lotissement. Au sortir de l’entretien, la ministre des Affaires foncières a indiqué à la presse que tous les agents de son ministère impliqués dans le dossier de lotissement au quartier Hewa Bora seront sanctionnés conformément à la loi.  Ces constructions étaient détruites le 9 mars 2007 sur décision du gouverneur du Katanga.

La Banque Mondiale promet de soutenir la RDCLubumbashi, 18/04 (ACP)- M. Craig Andrews, spécialiste principal en mines à la Banque Mondiale, a informé vendredi M. Guibert Paul Yav Tshibal, vice- gouverneur du Katanga,  du soutien total de son institution à la RDC pour la réforme et la restructuration de son secteur minier. Au cours de leur entretien, les deux personnalités ont échangé sur la législation minière, les potentialités minières, le rôle de l’artisanat minier et de la petite mine ainsi que sur l’exploitation minière industrielle, avant de parler de la bonne gouvernance dans ce secteur. Au sortir de l’entretien, l’expert de la Banque Mondiale a indiqué à la presse que cette institution est déterminée à participer activement  dans la réforme du secteur minier de la RDC en général, et du Katanga en particulier pour éviter l’exploitation anarchique et d’instaurer la bonne gouvernance.

 

La ville de Kindu de nouveau  éclairée

Kindu, 18/04 (ACP).- La ville de Kindu, chef-lieu de la province du Maniema, est éclairée par le courant électrique depuis le week-end écoulé à la satisfaction générale de ses habitants. Elle vient d’être reliée par câbles aériens à partir du barrage hydro-électrique construit sur la rivière Rutshuru située à environ 112 km de Kindu dans le territoire de Pangi. Il est à signaler l’implication personnel du Président de la République Joseph Kabila Kabange dans la concrétisation de ce projet dont les travaux ont été réalisés par l’entreprise I.T.S., en collaboration avec des équipes des ingénieurs de la SNEL. La ville de Kindu était approvisionnée dans le temps en courant électrique produit par une centrale thermique inopérationelle depuis 1996, début de la guerre de l’AFDL.
 

Bras de fer entre l’Office des routes et l’Assemblée provinciale du Kasaï Occidental

Kananga, 18/04 (ACP).- Le gouverneur intérimaire du Kasaï Occidental, Hubert Mbingho, a exprimé toute sa préoccupation face au bras de fer prévalant entre l’Assemblée provinciale et la direction  de l’Office des routes, au sujet de l’immeuble de cette dernière pour lequel l’organe délibérant détient une lettre d’attribution. Au cours de l’audience accordée dernièrement à Kananga au directeur provincial de l’Office des routes, Raoul Nkonko, l’autorité provinciale a promis de se pencher sur la question en vue de mettre chaque partie dans des conditions requises pour l’accomplissement de sa tâche spécifique. Selon elle, le gouvernorat de province aura désormais un oeil attentif sur l’Office des routes pour lui permettre un fonctionnement optimal dans l’intérêt du développement de cette entité administrative. Pour sa part, le directeur provincial de l’Office des routes a exprimé la disponibilité de cette entreprise en tant qu’outil de l’Etat pour toute sollicitation de l’autorité provinciale, avant d’évoquer les difficultés auxquelles il est confronté à la suite du manque de financement. Le gouverneur du Kasaï Occidental sortant avait attribué à l’époque de l’Assemblée provinciale le bâtiment abritant actuellement la direction provinciale de l’Office des roues, rappelle-t-on.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Le bourgmestre de la commune de Goma s’insurge contre les marchés pirates
Goma, 18/04 (ACP).-
Le bourgmestre de la commune de Goma, Muhindo Mukama, veut mettre fin aux marchés pirates situés dans sa juridiction, a indiqué un communiqué parvenu dernièrement à l’ACP. Selon ce communiqué, M. Muhindo a appelé les marchands qui étalent leurs produits le long de la route Saké et sur l’avenue Bukavu ainsi que tous les vendeurs qui exposent leurs articles hors du marché central de Virunga à regagner ce dernier endéans 3 jours.

Le communiqué précise que cette action va dans le sens de celle du gouverneur de la province du Nord-Kivu, décidé à faire de cette ville une ville propre et sans arme.

Selon cet ultimatum, les récalcitrants ne s’en prendront qu’à eux-mêmes et verront leurs biens confisqués au profit des pensionnaires des prisons et des malades logés dans des hôpitaux.

Révocation d’un haut cadre de la BCDC à Mbuji-Mayi
Mbuji-Mayi, 18/04 (ACP).-
M. Nzengu Mukila, caissier principal à la Banque commerciale du Congo (BCDC), succursale de Mbuji-Mayi, vient d’être démis de ses fonctions, au terme d’une lettre de révocation lui adressée par la hiérarchie nationale de cette institution bancaire internationale, apprend-t-on de la délégation syndicale de la banque. Il est reproché à l’intéressé d’être complice avec M. Bolia, directeur provincial de la BCDC actuellement en détention avec son co-accusé Tombo, dans le détournement de la somme de 465 mille dollars américains sortis frauduleusement de la trésorerie de la banque, sans l’accord de la hiérarchie nationale, conformément aux instructions des services sur la sortie des grosses sommes. L’intéressé a saisi l’inspection urbaine du Travail pour l’illégalité de la décision du conseil d’administration de ladite banque.

Les opérateurs économiques exhortés à contribuer au développement du territoire de Kabeya-Kamwanga
Kabeya-Kamwanga, 18/04 (ACP).-
M. Edmond Lukakao, nouvel administrateur du territoire de Kabeya-Kamwanga, a dernièrement invité les opérateurs économiques de son ressort à contribuer activement à la réussite des projets des autorités politico-administratives de cette entité. Dans cette phase de l’installation progressive de la démocratie en RDC et de l’exécution des chantiers du Chef de l’Etat, la contribution d’un chacun est indispensable, a-t-il soutenu.

Les exploitants forestiers de la province Orientale prêts à s’acquitter des droits dus à la province

Kisangani, 18/04 (ACP).-Les exploitants industriels forestiers installés en province Orientale ont convenu de remplir leur rôle dans le développement de la province et de s’acquitter de leurs obligations légales, révèle le protocole d’accord signé dernièrement au gouvernorat de province entre la Fédération des industriels du bois ‘FIB) et l’exécutif provincial.

En effet, ces opérateurs économiques oeuvrant dans le secteur du bois en province Orientale se sont engagés notamment à élaborer un plan d’aménagement forestier pour se conformer aux normes prescrites par le Code forestier ainsi qu’aux autres actes légaux tels que la cartographie, l’inventaire forestier, l’étude de la biodiversité, le respect des normes environnementales et de la législation en matière de recrutement de la population locale apte à l’embauche. L’exécutif provincial devra, pour sa part, assurer la sécurité des exploitants industriels et de leurs biens sur toute l’étendue de la province Orientale, face entre autres à l’exploitation artisanale, en dehors de la réserve mondiale. Le gouverneur de province qui a personnellement présidé cette cérémonie en présence du secrétaire général de la Fédération des industriels du bois (FIB), Mme Françoise Van De Ven, a exprimé sa satisfaction sur le mécanisme amorcé avant de souhaiter voir désormais s’instaurer le dialogue et la concertation comme principe sacré entre les deux parties engagées à travers ce protocole d’accord.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Les propriétés de l’argile, du miel et du « yadiatseke » dans la santé de la personne vivant avec le VIH

Kinshasa, 18/04 (ACP).- L’argile, le miel et « le yadiatseke » de  plante aux mille vertus sont présentés comme des remèdes naturels cités par des connaissances de l’argilothérapie,   dans un article du magazine de bâtisseur parvenu récemment à l’ACP. Selon la source, l’argile est considéré comme un remède naturel majeur, à cause de ses vertus anti septiques, épurative et sédative entre autres. En ce qui concerne son pouvoir antiseptique, l’argile détruit et évacue sans aucun effet secondaire les agents pathogènes et aussi guérit les infections bactériennes et virales. Quant à son pouvoir épuratif, elle exerce une action directe par l’absorption et l’adsorption qui favorisent le drainage des plaies, des suppurations et la résolution des oèdemes. L’argile a un effet anti-inflammatoire par  l’absorption des bactéries, des virus et des toxines qu’elles produisent. Le pouvoir sédatif de l’argile et remarquable car elle diminue au calme totalement les douleurs. Le miel naturel pur est un remède miracle, poursuit la source avant d’indiquer qu’il est très riche. Il poursuit une double fonction, à la fois nutritionnelle et curative. Sur le plan nutritionnel, le miel occupe la première place en éléments tels que sels minéraux, oligo – éléments, ferments, vitamines A, E, K, B2, B5 et C. Il contient par ailleurs les harmonies de croissance et des substances aromatiques. Le miel favorise également la longévité,  donne la force physique et intellectuelle grâce aux sucres simples. Sur le plan curatif, le miel permet de se défendre contre les infections opportunistes graves. Enfin, le « yadiatseke » ou plante à mille vertus est utilisé depuis des temps immémoriaux pour combattre des affections graves grâce à ses propriétés régénératrices biologiques et son excellence en immunostimulant. Elle est bactéricide, cicatrisante, fongicide et virucide. Par voie interne, elle active les cellules qui sont chargées d’éliminer les cellules ou les tissus infectés par le VIH.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Océan domine (2-0) Nguima à l’EUFKIN-Kilimani

Kinshasa, 18/04 (ACP).-Le FC Océan a dominé Nguima sur le score de 2-0, mardi au terrain de l’Ecole technique de la Gombe, en match comptant pour la 18ème journée du championnat de division I de l’Entente urbaine de football de Kinshasa-Kilimani (EUFKIN-Kilimani). Les buts de la partie ont été marqués par Musampa (14ème ) et Mukaya (64ème ) pour le FC Océan. En premier match, le FC Katoko a été neutralisé par Fouwerre sur le score vierge de 0-0. Les résultats d’autres rencontres de la même journée se présentent de la manière suivante : Canon Bourmeca – Sorgof 2-0, Impact – Nguima.

TP Yanan, virtuel champion de la mi-saison à l’EUFMAYI

Kinshasa, 18/04 (ACP).-Le TP Yanan occupe la tête du classement officieux du championnat de l’Entente urbaine de football de Mbuji-Mayi grâce à sa victoire face au leader du peleton, l’AS V.Club, battue le week-end dernier au stade de Tshikisha par 1-0. Les militaires de TP Yanan, super motivés par la présence physique au stade du général Obed, commandant de la 5ème région militaire, ont pratiqué un jeu cohérent axé sur des passes courtes et précises.

Ils se sont montrés cependant moins efficaces à l’attaque en loupant plusieurs occasions de scorer. Avec une seule défaite et un match nul (5 points perdus), le TP Yanan est le virtuel champion de la mi-saison. De son côté, SM Sanga-Balende a consolidé ses chances de demeurer dans la zone du groupe de tête du classement à la suite de sa victoire 3-0 dimanche devant OC Adekor.

ACP/PM.-

 
 
 
 
     

   

Democratic republic of the Congo - république démocratique du congo 
866 United Nations Plaza - Suite 511 - New York, N.Y. 10017 - USA

Tel:  (212) 319-8061 - Fax: (212) 319-8232

| About Us | Government | Agence Congolaise de Presse | UN News | Mining News | Congo News | Visa | Passport | Home |