Agence Congolaise de Presse

44-48 Avenue Tombalbaye - BP 1595 - Kinshasa - République Démocratique Du Congo

 Bulletin No BQ-1289  

Date:

08-03-2007
 
 
 NATION
 
Soutien de la Suède  la RDC pour la reforme du secteur sécuritaire

Kinshasa, 07/03 {ACP).- La Suède assure la RDC de son soutien dans son programme e réforme du secteur sécuritaire, a déclaré M. Magnus Wernstedt, ambassadeur de Suède à Kinshasa, à l'issue d'un entretien mardi avec le ministre de la Défense nationale, de la démobilisation et des anciens combattants, Tshikez Diemu.

Selon J'ambassadeur suédois, il appartient à la RDC de préciser ses besoins et de constituer des groupes de travail qui engageront des discussions avec les partenaires. C'est à l'issue de cette étape que pourront s'organiser des entretiens avec les bailleurs de fonds, a souligné l'ambassadeur Wernstedt. Cependant, a-t-il précisé, cette aide s'effectuera par le biais de l'Union européenne (UE).
 

Conférence internationale sur la médecine traditionnelle
 

Kinshasa, 07/03 {ACP).-Une conférence internationale sur la médecine traditionnelle se tiendra à Kinshasa du 8 au 11 mars courant, pour identifier la valeur de cette médecine en vue d'en faciliter l'entrée dans le système conventionnel de la santé. Selon M. Valère Bakudila, coordonnateur logistique et représentant du Centre d'orientation éducative (COE), ONG qui organise cette conférence en partenariat avec un consortium d'organisations non gouvernementales italiennes, les assises de Kinshasa qui se tiendront au Centre Nganda, connaîtront la participation d'experts congolais et de plusieurs pays du monde, ainsi que de tradi-praticiens locaux.

 Ces experts examineront notamment le contenu de la médecine traditionnelle, à laquelle, selon les estimations de l'OMS, 80 % des populations africaines recourent. Les travaux de Kinshasa s'inscrivent dans une série de conférences régionales programmées dans le cadre des stratégies de l'Organisation mondiale de la santé, en vue d'une contribution éventuelle des médecines traditionnelles africaines au système mondial de la santé.
 

Soutien du Royaume de Belgique au volet infrastructures et travaux publics

Kinshasa, 07/03 {ACP).-Le ministre belge de la Coopération au développement, Armand De Decker, a assuré, mardi, le ministre d'Etat en charge des Infrastructures, travaux publics et reconstruction, Pierre Lumbi Opongo, du soutien de son pays à l'action du ministère dans le cadre de la réhabilitation et de la reconstruction des infrastructures de base.

Il s'agit du renforcement de la capacité opérationnelle et de gestion de l'administration longtemps abandonnée au profit des cabinets politiques et d'autres structures de gestion des projets, des réformes à opérer dans le cadre de passation des marchés de génie civil afin de crédibiliser ce secteur vis-à-vis des bailleurs de fonds ainsi qu'à la réalisation du projet PRO-Routes financé par les bailleurs de fonds.

Ce projet consiste à l'ouverture des routes afin de donner solution au ravitaillement des centres urbains en provenance des centres de production.

A cet effet, le ministre belge de la Coopération au développement a indiqué que tous les problèmes posés trouveront solution dans le cadre du Programme indicatif de coopération entre la Belgique et la République Démocratique du Congo, rassurant Pierre Lumbi que son pays va s'investir pour la réalisation du projet PRO­Routes.

Par ailleurs, le ministre d'Etat Pierre Lumbi a informé son hôte belge des insuffisances en matière de financement des infrastructures en RDC. Le secteur des infrastructures dépend à 95 % des ressources extérieures, a-t-il relevé, indiquant que pour pallier à cette carence, les experts du secteur étudient les modalités de création et de fonctionnement du fonds d'entretien routier ainsi que du fonds social de reconstruction. La mise en route de ces fonds, a-t-il estimé, peut rapporter à la RDC près de 200 à 250 millions des dollars américains par an.

Fixation des frais de participation à l'Examen d'Etat 2006-2007 à Kinshasa

Kinshasa, 07/03 {ACP).-Le gouverneur sortant de la ville de Kinshasa, l'amiral Baudouin Liwanga Mata Nyamunyobo, a rendu publics dans un arrêté signé le 27 février dernier, les taux des frais de participation aux différentes épreuves de l'Examen d'Etat 2006-2007 pour les finalistes des humanités dans la capitale.

Aux termes de cet arrêté, les frais de participation aux épreuves préliminaires destinées aux candidats autodidactes sont fixés à 4.000 FC (quatre mille francs congolais), tandis que pour les épreuves hors session, les candidats réguliers et les autodidactes payeront 5.000 FC (cinq mille francs congolais) chacun.

Quant à la participation à la session ordinaire de l'Examen d'Etat 2006-2007, les frais y afférents sont fixés à 4.500 FC (quatre mille cinq cents francs congolais) par candidat. Au total, le finaliste autodidacte retenu déboursera, pour sa participation à l'Examen d'Etat 13.500 FC (treize mille cinq cents francs congolais), tandis que le finaliste régulièrement inscrit en 6ème année des humanités paiera 9.500 FC (neuf mille cinq cents francs congolais).


Entretien entre le ministre de l'Information et une délégation de
la HAM

Kinshasa, 07/03 (ACP).-Le ministre belge de la Coopération au développement, Armand De Decker, a déclaré à la presse que son pays, la Belgique, entend jouer le rôle d'aiguillon auprès de la Communauté internationale pour obtenir divers soutiens en faveur de la RDC, au cours de son entretien mardi à l'Hôtel du gouvernement avec le Premier ministre Antoine Gizenga Fundji. L'homme d'Etat belge s'est entretenu pendant plus de deux heures avec le chef du gouvernement congolais. Il a indiqué qu'il faut une collaboration permanente et sincère entre les deux pays afin que la Belgique joue pleinement ce rôle. Il a dit qu'à ce stade, la RDC est déjà une nation adulte après la mise en place des institutions issues des élections et peut donner des signaux forts pour attirer les investisseurs. M. De Decker a, par ailleurs, fait savoir qu'il avait en face de lui un homme mûr qui est doté d'une expérience personnelle et d'une connaissance parfaite de l'histoire de son pays depuis l'indépendance, et avec qui il a fait des analyses assez profondes pour le re-décollage de la RDC.

Il a également affirmé que la sincérité dont jouit le gouvernement Gizenga est un atout important pour que la Communauté internationale en général et la Belgique en particulier soutiennent le gouvernement congolais dans son programme. La signature jeudi de plusieurs accords dans le cadre de la reprise de la coopération structurelle matérialise la volonté de la Belgique d'accompagner la RDC. M. Armand De Decker a aussi souligné que tout au long de l'entretien, son interlocuteur a parlé de la bonne gouvernance.

 
 
 
 SOCIETE      
 

Des vols de  porcs enregistrés  en un mois au quartier Mpasa III

Kinshasa, 7/03 (ACP).- Neuf cas de vol des porcs viennent d’être enregistrés en l’espace d’un mois au quartier Mpasa III (Bibwa) dans la Commune de N’sele à Kinshasa décourageant ainsi l’élevage porcin, dans la banlieue de la ville de Kinshasa, a appris l’ACP mardi de bonne source. Les auteurs de ces vols qui opèrent généralement la nuit, indique-t-on, procèdent par l’inoptisation de la bête visée  en lui faisant avaler du valium.

 L’oisiveté de la jeunesse locale et l’extrême pauvreté des habitants du quartier, constitués en majorité des chômeurs, seraient à la base de cette pratique. L’élevage porcin a pris de l’ampleur au quartier Mpasa » grâce notamment à l’impulsion de l’O.N.G  « Vision  Mondiale » qui vulgarise la pratique dans le cadre de la lutte contre la pauvreté.

Une femme tuée par son mari dans la commune de Limete

Kinshasa, 7/03 (ACP).- Un homme non identifié a abattu sa femme le week-end dernier au quartier Kingabwa dans la commune  de Limete pour l’avoir soupçonnée de détournement de 350 dollars américains économisés étant la seule à connaître  l’endroit où cet argent était  gardé a-t-on appris des sources policières. Furieux, le mari ordonnera à sa femme de restituer l’argent dans les 24 heures. A son retour du travail,  il l’a soumis à un interrogatoire mais celle-ci ne cessera de  clamer son innocence sur le vol de cette somme. Pris de colère, le mari se  mettra à frapper copieusement sa femme jusqu'à l’étrangler.

Les gémissements de la victime ont attiré la curiosité de sa voisine qui était au courant de l’affaire. elle se déplacera pour aller forcer la porte et trouvera sa voisine par terre entrain de saigner de la bouche et du nez. Alertés, les autres voisins du quartier, amèneront la femme dans un centre de Santé de la place, mais celle-ci rendra l’âme en cours de route. Dans l’entre-temps le criminel, arrêté, sera conduit dans un commissariat de la place mais il parviendra à s’évade.

Selon les policiers de garde, l’homme a ouvert les menottes pour s’enfuir mais les habitants du quartier une fois informés de cette disparition, sont descendus au commissariat où ils ont battu copieusement  le policier avant de porter plainte contre lui.  

Les villageois et  les creuseurs de diamant de Mbenday à Tshikapa désemparés

Tshikapa, 07/03 (ACP).- Les villageois et les creuseurs de diamant d’exploitation artisanale sont  désemparés suite aux   exactions dont ils sont victimes de la part des exploitants expatriés dans la concession minière de Mbenday, à 40 km de la ville de Tshikapa, dans la province du Kasaï Occidental.

Selon des témoins en provenance de cette contrée, des coups de feu tirés en l’air ainsi que des chiens –policiers pesant chacun 80 km sont quotidiennement mis à contribution pour intimider la population, les empêchant ainsi de vaquer à ses occupations pour le besoin de la cause. Des villageois de Mbenday se voient ainsi privés des droits élémentaires tels que l’accès aux sources d’eau et à leurs champs. De leur côté, les responsables de la société minière sud-africaine tiennent, au nom de la légalité,  jouir de leur concession conformément au contrat en bonne et due forme les liant à l’Etat congolais.

Recrudescence de criminalité au quartier Manenga dans la commune de Ngaliema

inshasa, ,07/03 (ACP).- Les habitants de la commune de Ngaliema, précisément ceux du quartier Manenga, s’inquiètent des actes de criminalité à répétition perpétrés ces jours dans cette partie de la municipalité par des hommes en armes, non autrement identifiés. Le dernier crime opéré par ces bandits armés, remonte dans la nuit, du 5 au 6 mars, sur l’avenue Masina n°  3, où un jeune homme a été abattu, alors qu’il criait au secours pour neutraliser un de ces éléments armés enfermé dans la maison, au moment de l’opération. Mais par manque d’assistance, cet élément a pu s’échapper après avoir abattu le jeune homme. Les bandits ont emporté plusieurs biens de valeur appartenant à la famille agressée en plus d’une somme de cent cinquante (150) dollars appartenant à un cambiste, locataire dans cette parcelle, a-t-on appris.

Un avocatier déraciné écrase un passant dans la commune de Selembao

Kinshasa, 07/03 (ACP).- Un homme d’une cinquantaine d’années non identifié, a été écrasé lundi, par un avocatier déraciné par un vent violent sur l’avenue Matadi, dans la commune de Selembao, a annoncé une source policière. Selon la source, la victime urinait près d’une toilette quand l’arbre lui est tombé dessus le tuant sur le coup. Informés du drame, les éléments de la Police nationale congolaise de cette juridiction sont descendus sur le lieu pour faire le constat. Ensuite le corps a été acheminé à la morgue de l’hôpital de Kintambo.

 

  PROVINCES    

 
 

Les grands axes du programme du gouverneur élu du Bas-Congo 

Matadi, 07/03 (ACP).-L'accès de tous aux soins médicaux, à l'eau potable et à l'électricité tant en milieux urbains que ruraux constituent les axes principaux du programme du gouverneur élu du Bas-Congo, Simon Mbatshi Batshia.

 

Celui-ci a indiqué, avec la presse que durant son quinquennat tout sera mis en œuvre pour lutter contre la pauvreté, grâce notamment à la création de nouveaux emplois en vue de résorber le chômage, source majeure, selon lui, de la violence observée ces derniers temps au Bas-Congo. Un accent particulier sera mis sur la formation de la femme et la responsabilisation de la jeunesse ainsi que sur la cohésion sociale dans l'ensemble de la province.

 

Au plan économique, le gouverneur Mbatshi Batshia tient à mettre en place une politique provinciale de relance du secteur économique en collaboration avec la FEC (Fédération des entreprises du Congo)/Bas­Congo et d'autres partenaires économiques tant nationaux qu'étrangers.

 

La relance des activités du secteur agricole et des industries actuellement en arrêt dans la province ainsi que la transformation des produits agricoles locaux figurent également parmi les priorités du gouverneur Mbatshi Batshia. Sur un autre registre, le nouveau chef de l'exécutif du Bas-Congo a promis de relever les défis du développement que sont l'aménagement de la voirie urbaine, l'entretien des routes de desserte agricole, la « tast force ».

 

M. Armand De Decker a, par ailleurs, annoncer un appui financier de l'ordre de 500.000 euros au fonds fiduciaire forêt, géré par la Banque mondiale et auquel contribuent déjà la France et la Commission européenne.

Il a saisi cette occasion pour inviter d'autres partenaires bilatéraux et multilatéraux à se joindre à ces initiatives, faisant état de la tenue à Kinshasa, dans quelques mois, d'une nouvelle conférence consacrée à la gestion durable des forêts, dans le cadre du 3ème forum national sur les forêts.

Il a, à cet effet, convié le nouveau Centre de référence et d'expertise de l'Afrique centrale à prendre la direction au niveau belge du suivi de ces groupes de travail que le gouvernement congolais ne manquera pas de mettre en place.

Les rapatriés de la Tanzanie et du Burundi privés de leurs droits

Uvira, 07/03 (ACP).-M. Sudi, administrateur gestionnaire de l'ONG Arche de l'Alliance, a déclaré au cours d'un entretien avec l'ACP que la plupart des rapatriés de la Tanzanie et du Burundi sont privés de certains de leurs droits une fois de retour au pays. M. Sudi a noté l'expropriation des parcelles, surtout non construites par ceux qui sont restés au pays, la non scolarisation des enfants, l'occupation des champs et la destruction de certaines plantations, l'assistance non proportionnée effectuée par certaines ONGD à pied d'œuvre à Uvira et Fizi. Actuellement, l'ONG l'Arche de l'Alliance, une organisation nationale qui milite pour la promotion des droits humains, plaide auprès des bailleurs de fonds pour la disponibilité des fonds et auprès du gouvernement pour la mise en pratique de l'accord tripartite signé en Tanzanie entre le HCR, la Tanzanie et le gouvernement congolais sur le bien être des réfugiés et rapatriés.

Préoccupé par la question, la division des Titres fonciers projette une descente à Baraka en vue d'installer les rapatriés congolais venus de la Tanzanie. Ces derniers seront installés sur un lotissement de plus de 2000 parcelles créé pour cette fin par cette division qui se saisira aussi des conflits fonciers existant dans cette partie du pays pour que chacun recouvre ses droits, a déclaré M. Denis Kalimira Katoto, chef de division de la circonscription foncière d'Uvira.

Ces rapatriés congolais regagnent le pays après avoir fui les événements des 1996 et 1998 qui ont secoué l'Etat de la République Démocratique du Congo.

Les professionnels des médias d'Uvira félicités par le représentant du ministère de tutelle

Uvira, 07/03 (ACP).- Le chef de division de l'Information et de la presse dans la province du Sud-Kivu, Dieudonné Shembo Dipashi, séjourne à Uvira où il va contrôler les organes de presse et dresser un état des lieux de ces derniers. M. Shembo a félicité les professionnels des médias de la cité d'Uvira pour avoir bien accompagné les élections.

Il a affirmé que les médias au Sud-Kivu se sont bien comportés malgré quelques cas isolés enregistrés. Il a appelé les journalistes des médias publics et privés à renforcer la qualité de leur service sur le terrain et à mieux consolider leurs relations avec les autorités locales et la population. Il leur a demandé de présenter les problèmes connus afin de les transmettre à la hiérarchie et d'étaler les difficultés ou obstacles qu'ils rencontrent dans l'exercice de leur métier.

 Pour faciliter l'accès des journalistes aux sources d'informations, le patron de l'Information au Sud-Kivu a émis l'idée d'imprimer les cartes professionnels qui coûteraient trois dollars à chaque détenteur, car celles devant être délivrées par l'UNPC tardent à venir, a-t-il dit.

construction des ponts, la réhabilitation des écoles et des hôpitaux, la lutte contre l'insalubrité, l'accès de tous les enfants à l'école et le rapprochement des gouvernants et des gouvernés par une politique participative. Toutefois, a noté le gouverneur Mbatshi, le socle du décollage effectif de la province demeure l'unité et la cohésion sociale de tous les fils et filles Ne Kongo.

 

 
  ECONOMIE    

 
 

Trois cent cinquante millions USD débloqués par la BAD entre 2005 et 2007 en RDC

Kinshasa, 07/03 (ACP).- Trois cent cinquante millions de dollars (350.000.000) soit 224 millions d’unités de compte ont été débloqués par la Banque africaine du développement (BAD) en RDC au cours de l’année 2005 à 2007.

J.M. Gharbi, le directeur du département régional Afrique centrale de cette institution financière qui a fait cette déclaration mardi, à l’issue d’un entretien avec le ministre des Finances Athanase Matenda a, en outre, indiqué que lui et sa délégation sont en mission de revue du portefeuille en RDC en vue d’examiner la situation des opérations de la Banque africaine du développement en RDC ainsi que leur évolution.

M. J.M. Gharbi a encore examiné avec son hôte les problèmes auxquels ces opérations feront face avant de voir avec les autorités congolaises comment les résoudre, pour que ces opérations puissent bénéficier à la population. Par ailleurs cette somme va contribuer aux différents projets dans plusieurs secteurs notamment l’agriculture, la santé, l’éducation, la construction des routes et aux appuis institutionnels ministériels. Il a également   rappelé que pour que ces projets soient réalisés, il faut au moins 5 ans de mise en œuvre, pour redéfinir les projets avenir entre 2008 et 2011.

Abondance des produits pétroliers sur les marchés locaux de Mbuji-Mayi

Mbuji-Mayi, 07/03 (ACP).- Les marchés locaux des produits pétroliers de la ville de Mbuji-Mayi contrairement aux derniers mois de l’année 2006, connaissent une abondance de ces produits, ce qui serait à la base d’une baisse des prix constatée dans les différents dépôts du carburant. Selon les pétroliers indépendants du Kasaï Oriental membres de l’APKOR, cette abondance est créée par l’arrivée massive de ce produit par bateau en provenance de Kinshasa et du Bas-Congo. L’ACP constate également une certaine réduction des taxes dans la gare de Mwene-Ditu.

Les provinces douanières de l’Est et la   taxation des marchandises

Bukavu, 07/03 (ACP).-  Les directeurs provinciaux de l’OFIDA de la province Orientale, du Nord et du Sud-Kivu réunis du 23 au 24 février 2007 à l’hôtel Mont Kahuzi à Bukavu ont procédé au cours de cette rencontre à l’interprétation des textes en matière de taxation des marchandises en provenance du corridor Nord.

De commun accord, ils ont décidé, sur base des textes régissant leurs services que des marchandises de même nature et de même provenance doivent être taxées, à leur entrée, de la même manière dans les provinces du Nord et Sud-Kivu ainsi qu’Orientale. Cette décision est une réponse appropriée aux  allégations de certains opérateurs économiques qui argumentent que toutes les frontières n’ont pas la même tarification des taxes à l’importation.

Interrogé à ce sujet, le directeur provincial de l’OFIDA/Sud-Kivu a déclaré : « qu’on ne peut pas tuer la poule aux œufs d’or » car les opérateurs économiques doivent avoir la même compréhension des textes sur la taxation à l’importation et à l’exportation de leurs marchandises. La délégation de la province Orientale était conduite par le directeur provincial M. Katende Shambuyi et celle du Nord-Kivu par son directeur M. Mwamba Ngoy.

La prochaine rencontre d’évaluation tripartite aura lieu à Kisangani en province Orientale. Signalons que la première rencontre de ce genre avait eu lieu au Nord –Kivu.

 
  SCIENCE - SANTE - ENVIRONNEMENT    
 

Un séminaire d'échange sur la médecine militaire au camp Kokolo

Kinshasa, 07/03 (ACP).- Un séminaire d'échange sur la médecine militaire a eu lieu le mardi dans le nouveau bâtiment de l'hôpital militaire de référence du camp Kokolo, dans la commune de Bandalungwa.

Plusieurs autorités médicales des FARDC, notamment le directeur national du service de santé le colonel Vangu Kibukidi François, le colonel Kiswaba directeur de service de santé de la Force aérienne, le colonel Amisi Okito directeur de santé de la Force terrestre, le colonel Kakudji IIunga, médecin directeur à l'hôpital militaire de référence au camp Kokolo. L'objectif de ce séminaire est l'échange sur la médecine militaire des services de santé de l'armée de l'Air force américaine déployée en Europe et le service de santé des FARDC.

Le PNUD distribue 154 frigos à ses partenaires
 

Kinshasa, 07/03 (ACP).- Dans le cadre du financement du Fonds mondial de Lutte contre le SIDA, la tuberculose et le paludisme en RDC, le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) a procédé récemment à la remise de 154 frigos à ses partenaires sous bénéficiaires» indique un communiqué de presse parvenu mardi à l'ACP.

 

Ce don, d'une valeur de 101.894 dollars américains, vient renforcer les activités de lutte contre le VIH/5IDA en RDC. Il permettra aux partenaires d'exécution « sous bénéficiaires» d'assurer notamment la sécurité transfusionnelle (échantillonnage de sang), de mieux conserver les produits devant respecter la chaîne de froid.

C'est le cas des tests VIH ainsi que les produits contre les infections opportunistes (10) et sexuellement transmissibles (IST). Ces réfrigérateurs, souligne le communiqué, font suite à une série de matériel déjà distribué par le PNUD au mois de mars 2006. Il s'agit de 39 véhicules, 96 motos et 161 ordinateurs. Ils sont destinés à 11 organisations dont 1'05D, GTZ, CBCA, CRAFOD, CRRDC, AMOCONGO, FHI, APCS, CKLMA, Armée du salut, CECFOR) ont bénéficié de ces outils de travail. Elles les distribueront dans de nombreuses villes de la RDC : Kisangani, Lubumbashi, Mbuji-Mayi, Lodja, Kananga, Matadi, Bukavu, Beni et Goma.

 
 
  SPORTS    

 
 

Motema Pembe uni est capable de renverser la situation contre Benfica de Luanda, selon Kalonji Tshilobo

Kinshasa, 07/03 (ACP).- « Le DC Motema Pembe uni est capable de renverser la situation contre Benfica de Luanda en match retour au Stade des Martyrs des seizièmes de finales de la 4ème Coupe de confédération. C'est en ces termes que le président honoraire de Motema Pembe, Crispin Kalonji Tshilobo, s'est exprimé lundi lors de son intervention dans une des chaînes de télévision privée de la place.

Le président Kalonji Tshilobo a lancé cet appel à tous les immaculés, les dirigeants, les joueurs, les supporters et les sympathisants pour qu'ils soient unis afin que Motema Pembe passe aux huitièmes de finales de la Coupe de confédération.

Les immaculés, a-t-il souligné, devront cesser avec des querelles intestines unitiles pour ne viser que la victoire de l'équipe. Tout ce qui s'est déroulé lors du match aller, les erreurs du gardien de but Ndombasi, des médiateurs et du comité directeur qui n'avait pas apprêté à temps la carte de participation à cette coupe du gardien Kalemba, sont passées, a conclu le président Kalonji Tshilobo.


Le président de
la LIBOKA
T pour la relance de la boxe au Katanga

Lubumbashi, 07/03 (ACP).- Elie Amuri Bushiri, président du comité provisoire de la Ligue provinciale de boxe du Katanga (LIBOKAT), est préoccupé par la relance de cette discipline qui connaît une chute sensible. Selon M. Elie Amuri Bushiri qui a livré cette information à l'ACP, une délégation de sa ligue a été dépêchée à l'intérieur de la province en vue de rendre compte du fonctionnement des Ententes et recueillir leurs desideratas.

 

Depuis son élection à la tête de la LIBOKAT, il a mis sur pied une sélection de sept boxeurs du Katanga qui doivent participer au championnat national prévu à Kinshasa en mars courant. M. Bushiri a ouvert un compte bancaire à « TMB » de Lubumbashi et fait fabriquer des cartes de membres et les fiches de renseignements.

 

Par ailleurs, pour d'autres objectifs prioritaires qu'il s'est assigné, le comité provisoire entend convoquer tous les anciens boxeurs en vue de l'organisation d'une association d'entraide mutuelle et de concertation. A cet effet, le président de la Ligue a lancé un appel à ces derniers afin d'apporter leur concours matériel et financier pour le bon fonctionnement de cette discipline au Katanga.

 

 
 
     
 
Le président du bureau provisoire du Séant reçu au ministère de l'Intérieur

Kinshasa, 07/03 (ACP).-Le président du bureau provisoire du Sénat, le chef coutumier Mbweshi a annoncé mardi à la presse, la tenue de la prochaine séance plénière au début de la semaine en vue d'adopter le règlement intérieur de la Chambre haute du Parlement. M. Mbweshi l'a dit au sortir d'un entretien avec le ministre d'Etat à l'Intérieur, de la décentralisation et de la sécurité, Denis Kalume. La commission du règlement intérieur a presque terminé son travail.
 

Préoccupations de l'autorité traditionnelle

Une délégation de l'autorité traditionnelle, conduite par le Dr Pene Mayenge, secrétaire général de l'Alliance de l'autorité traditionnelle, chef de la chefferie Wazulwa, dans le territoire de Kasongo, s'est entretenu mardi avec le ministre de l'Intérieur, de la décentralisation et sécurité, Denis Kalume Numbi, qu'elle a félicité pour sa reconduction à la tête de ce ministère depuis la nomination du gouvernement Gizenga le 5 février dernier.

Les chefs coutumiers demandent au ministre de l'Intérieur, décentralisation et sécurité de les associer à tout ce qui se prépare au ministère, notamment ('examen de l'avant-projet de loi sur la décentralisation. Ils ont également soumis au chef de l'Administration du territoire congolais, le problème de plusieurs chefs coutumiers qui travaillent depuis plus de 10 ans sans acte de leur autorité de tutelle, le ministre de l'Intérieur. Denis Kalume s'est montré favorable à la revendication de l'autorité traditionnelle, informant ses interlocuteurs que la 1ère tâche à donner aux Assemblées provinciales et aux gouvernements provinciaux consistera à avoir un fichier complet des autorités traditionnelles de la RDC, afin de mieux résoudre ce problème.
 

Les députés du Bandundu préoccupés par la situation dans le territoire de Kahemba

Kinshasa, 07/03 (ACP).-Les députés du Bandundu se sont entretenus mardi avec le 2ème vice-président de l'Assemblée nationale, Marc Mvwama Anedu de la situation qui prévaut dans le territoire de Kahemba, où des villages seraient occupés par des militaires angolais.

Le 2eme vice-président de l'Assemblée nationale avait reçu, auparavant, un groupe des députés qui avait fait partie d'une mission mixte ministère de l'Intérieur, services de sécurit et des parlementaires, dépêchée sur place en vue de s'enquérir de la situation. Après un briefing au 2ème vice-président de l'Assemblée nationale, le porte-parole du groupe, le député Hubert

Masale, a dit à la presse que la primeur de leur rapport est réservée à l'Assemblée nationale, soit à la plénière de celle-ci. A l'issue de son entretien de plus d'une heure avec les députés du Bandundu, M. Mvwama qui a confirmé les informations diffusées par la presse au sujet de la présence des militaires angolais à Kahemba, a dit avoir reçu le rapport des parlementaires qui se sont rendus, non seulement dans les villages occupés, mais également a Dundo, une localité angolaise, pour glaner le plus d’informations..

Le rapport final sur cette mission sera fait à la plénière de l'Assemblée nationale, a affirmé M. Mvwama qui a fait savoir que les députés du Bandundu avaient rencontré, à propos de cette situation à la frontière congolo­-angolaise, le président Vital Kamerhe, auprès de qui ils avaient sollicité l'interpellation du ministre de l'Intérieur. Cette proposition n'a pas été acceptée.

La chirurgie était déjà pratiquée à la préhistoire

Kinshasa, 07/03 (ACP).- La chirurgie était déjà pratiquée à la préhistoire, a déclaré dimanche dernier, M. Kafinga Elkaf, chef de travaux à l'UPN, au cours d'un entretien avec l'ACP. En effet, selon la source, le néolithique ou l'âge de la pierre polie, est une période de la préhistoire durant laquelle l'homme abandonne son existence de nomade pour s'installer dans une maison au village. Il devient agriculteur, éleveur, soigneur, médecin, chirurgien, tradi-praticien.

Le mal à la tête était traité par une intervention au crâne ouvert et toute fracture de la jambe nécessitait une soudure, a-t-il indiqué. Certains de nos ancêtres blessés étaient donc confiés à des chirurgiens qui parvenaient à les soigner, au silex (couteau), il ya 6000 ans, a-t-il précisé. Pendant l'opération, pour empêcher le patient de gigoter, c'est-à-dire de bouger, deux solides gaillards l'immobilisaient. On découpait le cuir chevelu avec une lame en silex, a-t-il ajouté. La blessure était épongée avec la mousse de bois pour accélérer la cicatrisation, a-t-il conclu.
 

Les docteurs en médecine encouragent des phytothérapeutes congolais
 

Kinshasa, 07/03 (ACP).- Une délégation des médecins kinois a visité dernièrement le Centre médical/ACK, « Le Bon Samaritain» dans la commune de Bandalungwa, où ils ont rencontré des phytothérapeutes qui se sont distingués par leurs produits administrés aux patients, a constaté l'ACP sur place.

Les visiteurs qui ont eu des explications sur la plupart des produits médicaux à base de plantes se sont déclarés édifiés par les tradi­praticiens eux-mêmes et par les témoignages des malades déjà guéris; « MYOMI-KAMVU » est un produit à base de plantes fabriqué par le phytothérapeute Francks Mvutu Ndongala qui a soigné plusieurs personnes notamment les femmes victimes de stérilité. Le chercheur qui a reçu un brevet d'excellence et de créativité de l'Agence pour la promotion sociale et culturelle (APROSOC) a une expérience de dix neuf ans dans ce domaine.

Outre les cas de stérilité, ses produits excellent dans d'autres maladies à l'exemple des hernies, des troubles digestifs, des hémorroïdes. Reconnu et répertorié à la 3ème direction du ministère de la Santé publique où il a déposé les échantillons de ses produits, Franck Mvutu entend collaborer étroitement avec les médecins modernes dans la pratique de son métier.

 
 
 
 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 


Un pasteur surpris en flagrant délit avec une fidèle de l’église à Barumbu

Kinshasa, 07/03 (ACP).- Un jeune pasteur dont l’identité n’est pas révélée, a été grièvement blessé sur l’avenue Ruthuru, dans la commune de Barumbu après avoir été surpris en flagrant délit d’adultère avec une femme mariée, une des fidèles de l’église, a constaté l’ACP.

Selon la source, le pasteur venait souvent exhorter le couple à son domicile à la suite du décès de leur fillette âgée de deux ans. Lundi, vers 22 heures,  à son retour chez lui, le mari a surpris le pasteur en flagrant délit d’adultère avec son épouse sur le canapé au salon. Ne pouvant pas se contenir, il a crié au secours et les jeunes gens de la parcelle qui ont accouru dans la maison, ont copieusement tabassé le pasteur avant de l’acheminer à la police.

L’’écroulement d’un mur  fait quatre blessés à Binza Delvaux

Kinshasa, 07/03 (ACP).- Mme Anita Botuli, divorcée, et ses trois enfants ont été grièvement blessés lundi sur l’avenue Kungudi à Binza Delvaux, dans la commune de Ngaliema, à la suite de l’écroulement d’un mûr de leur habitation, a-t-on appris de source familiale.

Selon la source, Mme Anita se trouvait encore au salon, vers 23 heures lorsque le mûr présentant un fissure s’est écroulé. Les quatre victimes, dans un état comateux ont été acheminées à l’hôpital général de référence de Kinshasa (HGRK) pour des soins appropriés. La police saisie du drame, est descendue sur le lieu où elle a fait le constat.

Une dizaine de maisons détruites par une  tempête à Inongo

Inongo, 07/03 (ACP).- Une tempête très violente a secoué dernièrement la cité d’Inongo, chef-lieu du district de Maï-Ndombe, dans la province de Bandundu emportant les toitures de 10 maisons dont 4 au quartier Mpongonzoli, 4 autres au quartier Likwangola et 2 au quartier Mombilanga.

Aucune perte en vie humaine n’a été enregistrée à l’exception des dégâts matériels considérables causés dans ces maisons. Le chef de cité, M. Mbo Wemba, a fait le tour de la cité pour faire le constat malheureux des dégâts causés par cette tempête qui a duré seulement 14 minutes.

Un policier noyé au lac Maï-Ndombe

Inongo, 07/03 (ACP).- M. Mbo Nkama , un élément de la Police nationale congolaise (PNC) à Inongo s’est noyé la semaine dernière dans les eaux du lac Maï-Ndombe. Le défunt traversait le lac avec son épouse et ses deux enfants venant du village de Nkole pour la localité de Ngandomanga (20 kms) lorsqu’une tempête qui les a surpris en plein lac a projeté l’infortuné dans l’eau.

Abandonnés à eux-mêmes, la femme et les deux enfants ont été entraînés par les vagues jusque près de la côte où ils ont reçu le secours des villageois riverains. Le corps du défunt a été repêché le lendemain et enterré à Nselenge, son village.

Malu-Aviation renforce son trafic aérien au Maï-Ndombe

Inongo, 07/03 (ACP).- La compagnie aérienne « MALU Aviation » basée à Kinshasa/Ndolo vient de renforcer son trafic au Maï-Ndombe à raison de 3 vols par semaine sur les cités d’Inongo et de Kiri. M. Bolawemba, chef d’escale qui l’a annoncé à la presse, a indiqué que ce trafic vise notamment le développement socio-économique de ce milieu en résolvant  l’épineux problème de l’enclavement par la régularité des vols qui permettront un approvisionnement régulier en fret et un contact permanent avec la capitale. Les vols sont prévus chaque lundi, mercredi et samedi.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une grève illimitée en gestation à la RVM/Boma

 

Boma, 07/03 (ACP).-Une grève illimitée est en gestation à la RVM (Régie des voies maritimes) Boma, a-t-­on appris le week-end de source syndicale. Selon cette source, le syndicat de cette entreprise qui réclame la démission sans condition du Conseil d'administration et du Comité de gestion qui font montre, selon lui, d'une incapacité notoire en matière de management, accuse ces derniers de mégestion et de surendettement avec comme conséquence la dégradation des conditions de vie et de travail des agents.

 

Ces derniers qui connaissent actuellement de nombreux mois d'arriérés de salaires ont décidé de combattre leur infortune en souscrivant des prêts remboursables à des taux d'intérêts prohibitifs auprès des changeurs, avec comme conséquence, l'incapacité de sortir de ce cercle vicieux qui les condamne au surendettement. En effet, plusieurs d'entre eux ne voient plus leurs salaires que sur la feuille de paie, d'où l'obligation de renégocier une autre dette pour survivre.

 

Il est également reproché aux dirigeants de cette entreprise, le manque d'esprit d'initiative pour le rajeunissement du personnel et le renouvellement de l'outil de travail, eux qui s'illustrent, selon la source, dans la multiplication des missions budgétivores à Kinshasa et à l'étranger.

  

Mesures de destruction des constructions anarchiques aux abords des routes à Bukavu

 

Bukavu, 07/03 (ACP).- Le conseil provincial de sécurité du Sud-Kivu qui a tenu ses assises en début de la semaine dernière a décidé que les maisons construites anarchiquement aux abords des tronçons routiers, notamment le long des artères principales de la ville de Bukavu soient détruites et que l'exécution de cette décision revient à la mairie après identification des constructions concernées.

 

Sur terrain, un amer constat a été fait par la mairie, la police d'assainissement et les bourgmestres des 3 communes urbaines Bagira, Kadutu et Ibanda, selon lequel les propriétaires desdites parcelles n'ont pas respecté les normes urbanistiques qui exigent 5 à 6 mètres de distance d'une artère principale et 3 m des artères secondaires. Un délai de 30 jours a été accordé par la mairie aux personnes concernées pour qu'elles détruisent elles-mêmes leurs bâtisses avant que l'autorité urbaine et les services compétents ne passent à l'action.

Recrudescence des enlèvements à Walungu

Bukavu, 07/03 (ACP).- Plusieurs personnes ont été enlevées dans la localité de Nyamarege, en territoire de Walungu, lors des invasions des Interahamwe et FDLR dans les villages de Kangala/Cibanda et Miduha. Des pillages de biens étaient également à leur actif en début de semaine. La population s'est dispersée et les FARDC ne sont arrivées qu'une heure plus tard alors qu'elles sont campées à quelques mètres de ce village. Outre ces enlèvements des populations par les forces négatives, la pratique d'utiliser les habitants comme des porteurs est monnaie courante de la part des éléments de la 11 ème brigade venus de Goma pour relever la Sème en place.

 

Cette pratique est désapprouvée d'une part par les enseignants qui ont eu à boycotter les cours dans deux écoles primaires et une école secondaire et d'autre part par l'administrateur de territoire d'autant plus que les FARDC possèdent une logistique considérable des camions et jeeps pour en servir.

L'autorité territoriale déplore aussi que les éléments de la 1ème brigade n'aient pas de répondant en cette entité, l'état-major étant installé à Shabunda.

 

Un désordre caractérisé dans le domaine foncier à Uvira-Fizi

 

Uvira, 07/03 (ACP).- Un désordre caractérisé dans le domaine foncier à Uvira, dans le Sud-Kivu, a élu domicile par les autorités politico-administratives et certains chefs des quartiers, a déclaré le conservateur des titres immobiliers de la circonscription foncière d'Uvira, M. Denis Kalimira Katoto, lors d'un entretien avec l'ACP.

Il a ajouté que toutes ces personnes octroient des portions de terre à des particuliers en leur livrant des documents non autorisés par les services compétents, chacun se livrant ainsi à la vente de terre pour se procurer un gain alors que la terre est une banque de l'Etat congolais qui doit être exploitée selon les dispositions légales. En tant que responsable de la circonscription foncière d'Uvira, il s'est dit meurtri au vu de ce qui se passe sur terrain. En vendant les parcelles, les chefs coutumiers, les chefs des quartiers et autres ne choissent plus les endroits.

Mme à moins de dix mètres de la rivière, moins de cinquante mètres du lac, ils distribuent à vil prix les portions de terre sans penser aux conséquences qui peuvent en découler plus tard. Il a pointé du doigt les chefs des quartiers de Kamvinvira Kilimoni et de Kasenga qui vendent les domaines publics de l'Etat au bord du lac Tanganyika.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Surchauffe sur le marché des biens de consommation dans le Bas-Congo

Matadi, 07/03 (ACP).- Le marché des biens de consommation courante, des matériaux de construction et des services connaît une surchauffe persistante depuis le début de l’année en cours dans la province du Bas-Congo,notent les observateurs. Dans la ville de Matadi, chef-lieu du Bas-Congo et miroir de la province, les biens de consommation courante tels que le riz, les haricots, les vivres frais et autres produits agricoles connaissent depuis les festivités de fin d’année une hausse sensible.

A titre illustratif, le verre de riz (sakombi) est passé de 50 à 70, voir 80FC, soit une augmentation d’environ 40 %, selon la qualité de la marchandise, tandis que le verre de haricots se vend à 200FC contre 160FC auparavant, soit 20 % d’augmentation. S’agissant des matériaux de construction, le sac de ciment qui était ramené dernièrement à son prix initial à l’issue de maintes concertations entre producteurs et distributeurs sous l’égide du gouvernement, vient de reprendre l’ascenseur en passant de 5.300 FC (soit 10 USD) à 6.000 voire 6.600 FC actuellement.

 Les autres matériaux de construction (barres de fer, tôles, caillasse, sable, etc…)se sont résolument alignés sur la même logique. Dans le domaine de la téléphonie cellulaire, l’appel téléphonique à la cabine est passé de 100 à 130 FC,de même la carte prépayée de 100 unités coûte désormais 650 FC au lieu de 600 FC auparavant. Fort heureusement, le litre d’essence à la pompe est resté stationnaire, ce qui fait que la surchauffe n’a pas touché le secteur sensible des transports. Il convient de noter que le taux du dollar, monnaie de référence dans toutes les opérations commerciales en République Démocratique du Congo, est passé de 530 FC au début de l’année à 550 FC actuellement,avec des pointes avoisinant 560 à 570FC  pour un dollar. Cette surchauffe, qui déstabilise davantage le panier de la ménagère dans les grandes agglomérations de la province, est durement ressentie par toute la population du Bas-Congo.

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Campagne de dépistage volontaire et gratuit des maladies de rein

Kinshasa, 07/03 (ACP).- Le service néphrologie des cliniques universitaires de Kinshasa/Faculté de médecine procédera jeudi 8 mars à l'occasion de la journée mondiale de la femme, à une campagne de dépistage volontaire et complètement gratuit de diabète, hypertension artérielle, et maladies de rein dans la population de Kinshasa, indique un communiqué de faculté de médecine/UNIKIN reçu mardi à l'ACP.

Selon la source, les maladies de rein sont dépistées souvent sans signes: fréquentes, graves et touchant tous les âges. Elles sont causées par le diabète, le HTA et l'obésité dont souffrent de plus en plus des Congolais. 5i ces maladies sont détectées à temps, la vie est épargnée du danger. Par contre la détection tardive, comme c'est généralement le cas actuellement, représente le risque élevé de perte de vies humaines car le traitement approprié est peu accessible.

 Le communiqué donne des indications sur les différents sites de dépistage notamment au ront point Ngaba, à la Clinique Pax, à la paroisse Saint Joseph à Victoire/Matonge, commune de Kalamu, à la paroisse Saint Boniface, non loin de l'arrêt PascaljKingasani dans la commune de Kimbanseke, à l'ITC Kabalo au rond point-Kintambo magasin et devant le bâtiment administratif du campus de Kinshasa. Tous les jeudis de ce mois de mars, soit les 8, 15, 22 et 29 mars sont les jours réservés à la campagne de dépistage volontaire et complètement gratuit des maladies citées ci-haut.
 

66 enfants décédés du paludisme à Mpenge (Mai-Ndombe)

Inongo, 07/03 (ACP).- Environ 66 enfants âgés de moins de 5 ans sont décédés de la malaria (paludisme) depuis le début de l'année 2007 à Mpenge, chef-lieu du groupement de Mpenge dans le secteur de Basengele (Mai-Ndombe) dans la province de Bandundu, annonce-t-on de source officielle à Inongo.

Selon la même source, la malaria et la gastro-entérite sont à l'origine des décès dans ce milieu où la croyance aux fétiches, aux forces maléfiques a une grande influence sur la population au détriment de l'éducation sanitaire.

M. Ipuka, administrateur du territoire assistant d'Inongo qui s'est rendu sur les lieux en compagnie du médecin-chef de zone de santé rurale, à l'occasion des activités de vaccination supplémentaire (AVS), a constaté avec amertume l'attachement de la population au traitement traditionnel au détriment de la médecine moderne. L'intoxication des tradi-praticiens fait croire à la population à la présence des puissances occultes déterminées à une centaine d'enfants alors que ces décès son causés par le paludisme.

Dans cette localité, les vaccinateurs ont rencontré une résistance farouche de la population que seule la présence des autorités administrative a maîtrisé grâce aux mesures d'intimidation.

 
 
Maniema Union bat (2-0) Mike/enge à l'EUFKIN
 

Kinshasa, 07/03 (ACP).- L'AS Maniema Union a battu le FC Mikelenge sur le score de 2 - 0 dernièrement au Stade Lubumba de Kindu, en match comptant pour la sème journée du championnat de l'Entente urbaine de football de Kindu (EUFKI). Après son élimination à la Ligue nationale de football (LINAFOOT), Maniema union continue à confirmer sa suprématie au niveau de cette entente sportive. Maniema Union représentera la province à la Coupe du Congo de football, rappelle-t-on. En premier match, le FC Nkoy Bilombe et le FC Nyiki se sont séparés sur le score de parité de zéro but partout pour le compte de la même journée.

 

Bayern de Munick affronte Real Madrid mercredi en Ligue des champions de l'UEFA

Kinshasa, 07/03 (ACP).- Bayern de Munich affrontera Real Madrid mercredi à Munich, en match retour des huitièmes de finales de la Ligue des champions de l'Union européenne de football association (UEFA). En match aller à Madrid, Bayern Munich avait tenu en échec Real Madrid sur le score nul d'un but partout. Par ailleurs, le calendrier des rencontres pour le même compte se présente de la manière suivante : Arsenal (Angleterre) - PSN Eindhoven (Pays-Bas), Milan AC (Italie) - Ranger Blascow (Ecosse), Manchester UTD (Angleterre) - Lille (France).

 

Les finances et le sérieux dans le travail nécessaires pour l'émergence d'un club

Matadi, 07/03 (ACP).- Les moyens financiers, le sérieux dans le travail et l'encadrement des joueurs sont nécessaires pour l'émergence d'un club, a déclaré à l'ACP l'entraîneur du FC Makila de Bandundu, à l'occasion de la phase qualificative du championnat national de football. Pour ce technicien, son club a le devoir de remplir ces préalables afin d'être performant à l'instar du TP Mazembe et du SC Cilu qui ont déjà résolu ces problèmes. Les mauvais résultats à l'occasion de cette phase de la compétition constituent une interpellation pour les joueurs et les autres composantes de l'équipe afin de faire mieux lors de l'édition 2008. Makila qui avait réussi à éliminer Daring Imana à la phase éliminatoire, sera versé à la Coupe du Congo ainsi que les (8) huit autres clubs éliminés à l'issue du tour qualificatif, à savoir Maniema Union, TP Molunge, OC Mbongo, St. Eloi Lupopo, New Soger,  AS Nika, OC Bukavu Dawaet US Tshinkunku.

ACP/Fédé

 
 
 
 
 
 
     

   

Democratic republic of the Congo - république démocratique du congo 
866 United Nations Plaza - Suite 511 - New York, N.Y. 10017 - USA

Tel:  (212) 319-8061 - Fax: (212) 319-8232

| About Us | Government | Agence Congolaise de Presse | UN News | Mining News | Congo News | Visa | Passport | Home |