Agence Congolaise de Presse
 Bulletin No BQ-1280  

Date::

22-02-2007
       
 
NATION
 

Protestation de la RDC contre l’occupation de Kahemba par les Forces armées angolaises

Kinshasa, 22/02 (ACP).-Le ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Raymond Ramazani Baya, a remis mercredi, au chargé d’affaires intérimaire d’Angola à Kinshasa, José Rodriguez, une note de protestation de la RDC destinée au gouvernement angolais, à la suite de la situation créée par l’occupation de certaines localités du territoire de Kahemba, dans le Bandundu, par des éléments des Forces armées angolaises, indique un communiqué du ministère remis à l’ACP.

Ramazani Baya a exprimé de vive voix, à la même occasion, le mécontentement du gouvernement congolais, indiquant que « cette situation est inacceptable ».

Il a invité le diplomate angolais à communiquer à son gouvernement le souci des autorités congolaises de voir Luanda ordonner le retrait immédiat de ces éléments armés des localités de Shayimbwanda, Shayingi, Tshilanoke, Shakadiata, Kambathanda, Shamufuka, Shawano, Kambangudji, Shandala et Tshikalu, dans le territoire de Kahemba.

Les deux personnalités ont exprimé le souhait de voir cette situation être clarifiée et aplanie, afin de sauvegarder les relations fraternelles et amicales qui existent entre Kinshasa et Luanda.

Aldo Ajello appelle le gouvernement à initier des projets pour le bien-être des Congolais

Kinshasa, 22/02 (ACP).-Le représentant spécial de l’Union européenne (UE) dans la région des Grands lacs, Aldo Ajello, a appelé, mercredi, le gouvernement à initier des projets pour le développement de la RDC et le bien-être de la population, à l’issue de l’entretien à l’Hôtel du gouvernement avec le Premier ministre, Antoine Gizenga Fundji.

Le diplomate européen qui est allé dire ses adieux au Premier ministre au terme de son mandat dans la région des Grands lacs, a indiqué que la population s’est investie totalement pour la réussite du processus électoral, malgré les appels au boycott, et doit être suffisamment rétribuée en retour.

Après les guerres et la dégradation des principales infrastructures, la RDC doit redémarrer, a dit M. Aldo Ajello, soulignant les efforts à concentrer autour de la lutte contre la corruption, la réforme du secteur de la sécurité avec notamment la réorganisation de l’armée avec mission de protéger la population et non la menacer, la bonne gouvernance et la lutte contre la pauvreté.

Il a reconnu en la personne du Premier ministre un homme honnête et sage, de qui la Communauté internationale attend une forte impulsion pour changer les choses en RDC, expliquant que la poursuite des efforts de la Commission européenne en RDC sera assurée par la MONUC qui s’est déjà engagée pour le rétablissement de la paix sur toute l’étendue du pays, principalement à l’Est où l’on enregistre de temps en temps des foyers de tension.

Aldo Ajello félicite l’équilibre d’esprit et la sagesse de M. Kamerhe

Le représentant spécial de l’Union européenne (UE) dans les Grands lacs, Aldo Ajello, arrivé au terme de son mandat, a fait ses adieux mercredi au président de l’Assemblée nationale, Vital Kamerhe, avec lequel il a fait le point de son séjour de plus ou moins une décennie dans la région.

Il a félicité le président de l’Assemblée nationale pour la part active qu’il a prise dans le processus démocratique en RDC, ainsi que l’équilibre d’esprit et la sagesse dont il a toujours fait  montre. « Mon bilan est celui d’une mission bien accomplie », a déclaré l’ambassadeur Aldo Ajello, indiquant que « personne ne croyait qu’on aurait pu réussir les élections dans ce pays – continent », s’agissant de la RDC.

M. Aldo Ajello a également été reçu au Sénat dans le même cadre. Le représentant spécial de l’UE a été d’une contribution efficace dans le cheminement de la RDC vers la démocratie. Il ne cache pas, à ce propos, sa joie de voir aboutir le processus que l’UE a fortement soutenu.

Le Premier ministre ce jeudi à l’Assemblée nationale pour défendre le programme du gouvernement

Kinshasa, 22/02 (ACP).-Le Premier ministre de la République Démocratique du Congo (RDC), Antoine Gizenga Fundji, défendra ce jeudi à l’Assemblée nationale le programme du gouvernement déposé lundi au bureau de la Chambre basse. A ce propos, le bureau de l’Assemblée nationale a convoqué pour ce jeudi à 10 heures la plénière consacrée à cet événement. Le Premier ministre sera accompagné de toute l’équipe gouvernementale.

Le rapporteur de l’Assemblée nationale, Grégoire Katende wa Ndaya Muledi et son adjoint, Egide Ngokoso, ont, à la demande du bureau de l’Assemblée nationale, arrêté avec tous les services concernés d’importants dispositifs pour la réussite de la manifestation.

 Ci-après le communiqué du bureau de l’Assemblée nationale signé par son rapporteur : «Le bureau de l’Assemblée nationale porte à la connaissance des honorables députés qu’il a tenu ce mercredi 21 février une importante réunion avec les présidents de tous les groupes parlementaires qui constituent l’Assemblée nationale.

A l’issue de cette réunion, le bureau a décidé de convoquer une plénière ce jeudi 22 février 2007 à 10 heures précises. Etant donné l’importance du point consacré à ladite plénière, à savoir : la réception du gouvernement et le débat sur son programme, la présence et la ponctualité de chacun sont vivement recommandées ».

Début des ateliers de formation de CAURI en marge du festival “Mimi-Sud”

Kinshasa, 22/02 (ACP).-Les ateliers de formation de la 3ème édition du Programme CAURI ont débuté en marge du festival sur les musiques actuelles intitulé : « Mimi-Sud », a-t-on appris mercredi auprès des organisateurs de cet événement culturel. CAURI est un programme pluri-annuel des modules de coopération générale décentralisée entre l’Europe et l’Afrique centrale, dans le domaine des musiques actuelles, selon un document d’information du festival remis à la presse.

Depuis le 16 février, plusieurs ateliers de formation, dont celui de la Cellule d’appui au développement des opérateurs (CADO), ont débuté dans différents centres culturels de Kinshasa, précise-t-on. Environ six responsables du développement des cellules CADO participent à une session de formation sur la matière au Centre culturel français (CCF).

Dirigé par Emmanuelle Choin, de nationalité française, cette rencontre a pour objectif de créer les conditions d’un échange des pratiques professionnelles en renforçant l’activité de mise en réseau et va permettre de renforcer l’autonomisation économique des acteurs du secteur.

« Il s’agit ici d’accompagner le travail de la cellule d’opérateurs culturels congolais répartis en quatre commissions à savoir : Programmation, communication, logistique et administration. L’essentiel de leur mission étant la mise en place et l’organisation du festival « Mimi-Sud », jusqu’à son évaluation », a indiqué un des organisateurs.

Parmi les atelier qui doivent également s’ouvrir, il y a notamment l’atelier sur régie – son de spectacle et sur le travail de la scène au Centre culturel Le Zoo (CCZ), sur les Nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) à l’Agence universitaire de la Francophonie/Kinshasa et sur la formation chorégraphie et audiovisuelle, au Centre Wallonie-Bruxelles de Kinshasa. Le festival « Mimi-Sud », rappelle-t-on, sera organisé du 2 au 4 mars au CCF et au CCZ.

Les occupants des concessions des camps militaires à Kinshasa sommés de déguerpir

Kinshasa, 22/02 (ACP).-Un délai d’un mois, à dater du mardi 20 février 2007, est accordé aux occupants de la concession des camps militaires Kokolo, Kalickac, Ecole de musique, et Munganga et de leurs alentours pour déguerpir de ces lieux, annonce un communiqué de l’Etat-major général des Forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) parvenu le même jour à l’ACP. Le chef d’Etat-major général des FARDC, le lieutenant-général Kisempia Sungilanga Lombe prévient ces occupants, dans ce communiqué, que les récalcitrants se verront subir la rigueur de la loi pour violation du domaine militaire.

André Flahaut à Mbuji-Mayi

Kinshasa, 22/02 (ACP).-Le ministre belge de la Défense, André Flahaut, en séjour en République Démocratique du Congo depuis mardi, a quitté Kinshasa mercredi pour Mbuji-Mayi, pour une visite dans cette ville au centre de la RDC.

Selon l’ambassade de Belgique à Kinshasa, M. Flahaut a souhaité y rencontrer le gouverneur de la province du Kasaï Oriental et le maire de Mbuji-Mayi, après le dépôt dans cette ville, d’un lot d’aide humanitaire.

Le programme de son séjour en RDC prévoit pour la journée de jeudi 22 février des entretiens politico-militaires avec des autorités nationales à Kinshasa. Il souhaiterait à ce sujet s’entretenir notamment avec le Président Joseph Kabila et le ministre congolais de la Défense.

Le ministre Flahaut quittera la capitale de la RDC vendredi pour Luanda, en Angola. Son séjour en RDC se situe dans le cadre de la tournée africaine de près d’une semaine qu’il devait entamer dimanche dernier successivement au Gabon, en RDC et en Angola.

Ouverture de la 2ème session de l’ADC

Kinshasa, 22/02 (ACP).-La 2ème session de l’ADC (Académie diplomatique congolaise) s’est ouverte mercredi au ministère des Affaires étrangères et de la coopération internationale sous la présidence du chef de département de la formation et études, l’ambassadeur René Bavasa-ba-Maduka.

L’ambassadeur Bavasa a fait remarquer aux participants qu’il s’agit pour eux d’un privilège d’être admis à l’ADC, où ils vont suivre un recyclage en leur qualité de fonctionnaires et d’agents du ministère des Affaires étrangères et de la coopération internationale, soulignant que la formation de mise à niveau des diplomates, s’étendra à d’autres fonctionnaires et agents des ministères qui interviennent dans la pratique diplomatique, à l’instar d’autres académies diplomatiques comme en France et ailleurs, avant de définir le rôle assigné à l’ADC dans cette formation qui est à la fois théorique et pratique. L’ambassadeur Bavasa a relevé, à leur intention, le rôle d’un diplomate à l’extérieur du pays où il doit défendre les intérêts de la nation et son devoir de rendre compte aux autorités de son gouvernement qu’il y représente.

Comme tout diplomate oeuvrant à l’extérieur doit connaître l’histoire de son pays, les 30 participants à cette 2ème session d’une durée de deux mois, vont suivre les cours en 13 modules. C’est dans ce contexte que le Pr André Victor Ambango de l’UPN (Université pédagogique nationale), appelé à dispenser les cours, s’est penché à sa première leçon sur l’histoire politique de la RDC, partant de la conférence internationale de Berlin de 1885 à 1960 et de la période post-coloniale qui part de 1960 à 2006.

Plusieurs professeurs d’universités et des diplomates de haut niveau, participent à la formation pratique et diplomatique des séminaristes.

La MONUC salue l’acte du dépôt du programme du gouvernement à l’Assemblée nationale

Kinshasa, 22/02 (ACP).-La Mission des Nations Unies au Congo (MONUC) salue l’acte du dépôt par le Premier ministre à l’Assemblée nationale, du programme de son gouvernement, a déclaré mercredi le porte-parole adjoint de la MONUC, Jean-Tobie Okala.

La MONUC espère maintenant voir le nouveau gouvernement entrer en fonction pour commencer à s’attaquer aux problèmes des populations. Le porte-parole adjoint de la MONUC a précisé au cours de la conférence de presse que le Conseil de sécurité des Nations Unies a décidé la semaine dernière, de reconduire jusqu’au 15 avril prochain son mandat, le temps pour la MONUC et le secrétaire général de l’ONU de faire rapport au conseil sur la situation et la nouvelle donne en RDC.

Plus de 22.000 déplacés dans le Nord-Kivu

Plus de 22.000 personnes ont été déplacées dans le Nord-Kivu suite aux combats qui opposent depuis le 16 février dernier la brigade « Bravo » des FARDC aux FDLR, alliés à des groupes Maï-Maï, a affirmé mercredi, Jean-Tobie Okala, porte-parole adjoint de la MONUC.

 

 
 
SOCIETE
 

Remerciements de la population de Kingabwa à l’Etat-major général des FARDC

Kinshasa, 22 /02 (ACP).- La population de Kingabwa remercie l’Etat-major général des Forces armées de la RDC (FARDC) pour avoir mis hors d’état de nuire l’équipe des éléments du « Bureau 2» placée au marché UZAM, au quartier Kingabwa dans la commune de Limete.

Tous les éléments de ce bureau (service spécialisé des FARDC) de ce marché ont été arrêtés le week-end par des éléments du service de renseignements de l’Etat-major général des FARDC, a appris l’ACP mardi de source policière. Selon la source, l’Etat major général des FARDC avait initié une enquête dirigée par le colonel Diakantu pour s’informer sur des abus et extorsions commis par les éléments du « bureau 2 » dont la population et les chefs de quartiers ont demandé le retrait pour comportement indigne.

Les enquêteurs en tenue civil qui ont observé plus de dix cas d’extorsion au poste de police de l’UZAM ont également contacté les autorités politico-administratives de la commune de Limete pour en savoir un peu plus sans oublier les avis recueillis auprès de la population qui a déjà désavoué l’équipe en place.

Samedi vers dix heures, ils sont tous tombés dans le filet du service spécialisé de l’Etat major général des FARDC, à la grande satisfaction de toute la population et des autorités politico-administratives de la commune.

Les bénéficiaires des prestations sociales de l’INSS victimes de tracasseries à Kinshasa/Lemba

Kinshasa, 22/02 (ACP).- Les personnes du troizième âge, bénéficiaires des prestations sociales de l’Institut national de sécurité sociale (INSS), se plaignent de diverses tracasseries dont elles sont victimes de la part de nouveaux préposés commis à leur paie dans la commune de Lemba, à Kinshasa. Ces derniers, ont-elles dénoncé à l’ACP, outre qu’ils procèdent à la paie sélective des retraités donnant priorité  aux ressortissants du Bandundu, vont jusqu’à conditionner la prestation à la présentation de la carte d’électeur.

La plupart des bénéficiaires, soulignent ces sources, ont perdu ces documents et prétendent qu’ils ont effectué, en vain, plusieurs démarches au niveau du bureau de liaison de la CEI (Commission électorale indépendante), district du Mont Amba, pour l’acquisition de duplicatas.

 

PROVINCES
 

Clôture a Kananga des travaux de la première session extraordinaire de l’assemblée provinciale

 Kananga 22/02 (ACP).- Les 64 jours des travaux de l’assemblée provinciale du Kasaï Occidental ont été un calvaire pour les députés provinciaux et l’organe délibérant lui-même a déclaré M. Omer Mijimbu Sha Kalau, président de bureau définitif lors de la clôture officielle de sa première session extraordinaire tenue dernièrement dans la salle des réunions du Bâtiment administratif à Kananga.

L’avènement de l’assemblée provinciale, a-t-il fait remarquer dans son mot de circonstance, est l’une des concrétisations de la volonté, politique du Président de République, Joseph Kabila, qui a tenu d’après à ses engagements de démocratiser la vie politique de la RD Congo et d’installer en province un nouveau centre d’impulsion de développement et des décisions autonomes.

Se référant à l’article 6 de la constitution du pays, l’orateur a indiqué que toute tentative d’étouffer l’opposition est une atteinte à la démocratie et une violation de la constitution, car celle-ci reconnaît le pluralisme politique. Dans le même contexte, a-t-il poursuivi, le développement du Kasaï Occidental exige la cohabitation pacifique et non conflictuelle entre les partisans du pouvoir et ceux de l’opposition.

A cet effet, le président de l’assemblée provinciale du Kasaï Occidental a exhorté les Ouest Kasaïens à taire et à bannir ce qui les divise et privilégier ce qui les unit en vue de la reconstruction de leur province.

Rappelant le bilan de la première session extraordinaire, M. Omer Mijimbu Sha Kalau a cité l’élection du bureau définitif de l’assemblée provinciale, celles des sénateurs, du gouverneur et du vice-gouverneur de province.

Après la turbulence des périodes de campagne électorale, il a émis l’espoir de voir l’époque port électorale caractérisée par la détente, la compréhension mutuelle, la collaboration et le regard fixé dans la même direction à la recherche de bonheur du peuple kasaïen.

Tout en évoquant les difficultés de fonctionnement de son organe, il a renouvelé l’engagement de son institution de veiller à la conformité des édits par rapport à la constitution et dénoncer tout  dérapage comportemental.

Un véhicule tout terrain, au nouvel archevêque du Kasaï

Kananga, 22/02 (ACP).- Un véhicule personnel tout terrain en plus d’une enveloppe financière dont le montant n’a pas été révélé ont été remis, dimanche à Kananga, par le conseiller politique du chef de l’Etat M. Marcellin Cisambo à titre de contribution bénévole du président de la République M. Joseph Kabila Kabange, au nouvel archevêque de Kananga, Mgr. Marcel Madila Bananguke, à l’occasion de son investiture lors de la cérémonie  de prise de possession Canonique du siège épiscopal du Kasaï par l’intéressé.

M. Vital Kamerhe, président de l’assemblée Nationale, qui a conduit la délégation des parlementaire venus assister à cette cérémonie, on confirmé la nouvelle dans un discours prononcé à cette occasion. « La desserte de la ville de kananga  en eau potable et en énergie électrique sera améliorée sous peu a-t-il déclaré avant de transmettre les salutations du chef de l’Etat à la population Ouest Kasaïenne.

Le président de l’assemblée National a réaffirmé son engagement de lutter contre toutes sortes d’anti-valeurs, qui freinent selon lui l développement de la RDC au lendemain d’une longue crise.

Il a par ailleurs, invité la jeunesse Congolaise à saisir l’opportunité qu’offre la cérémonie du jour à s’impliquer davantage  dans la recherche du travail productif, garant de la dignité humaine en souhaitant un fructueux mandat au nouvel archevêque de Kananga, à la tête de l’archidiocèse Monseigneur Marcel Madila,  a auparavant, indiqué dans son homélie que les division et le sectarisme sous toutes leurs formes ne peuvent pas contribuer à la réalisation de 5 chantiers du président de la République rappelant le peuple de Dieu à l’amour du prochain, le pardon et l’entraide mutuelle.

Monseigneur Madila rappelle-t-on. Place à ce porte Mgr. Mukeng’-Kalond à la tête de la  province ecclésiastique du Kasaï,   au lendemain de la retraite de celui-ci, conformément aux  prescrits canoniques.

La mobilisation des Ouest Kasaiens autour du gouverneur élu Trésor Kapuku Ngoy

Kananga, 22/02 (ACP).- La population Ouest Kasaïenne a tout intérêt de soutenir le nouveau pouvoir exécutif provincial issue des urnes pour le développement multisectoriel de la province du Kasaï Occidental souvent abandonnée par les décideurs, a déclaré, jeudi à l’ACP, M. Désiré Masumbuko Kubuya, administrateur de territoire d’Ilebo.

Le chef de l’administration territoriale d’Ilebo a, par ailleurs, indiqué que la reconstruction de cette province dépendra du degré de l’appui tous azimut, qui sera apporté à la nouvelle autorité élue démocratiquement, estimant que le sectarisme n’a pas sa place dans un pays en chantier comme la RDC. M. Désiré Masumbuko Kubuya, qui a saluée l’élection de trésor kapuku dont il a reconnu les qualités d’homme  d’Etat, a émis le souhait de voir le nouveau gouverneur s’attaquer à des priorités.

Au sujet de son entité administrative, l’administrateur de territoire d’Ilebo a indiqué que cette juridiction  attend l’appui de la nouvelle autorité provinciale dans la lutte anti-érosive, l’entretien et la réhabilitation des routes locales de desserte agricole et celles d’intérêt national, notamment la nationale n° 2, qui constitue l’épine dorsale pour le désenclavement.

L’apport du nouveau pouvoir devra être aussi focalisé dans la réhabilitation des infrastructures de base, notamment le siège administratif du territoire, l’approvisionnement de la population  en eau potable, l’entretien des écoles et des hôpitaux qui doivent être approvisionnés en médicaments pour combattre les maladies pour atteindre cet objectif, a-t-il noté, le peuple Ouest Kasaïen doit demeuré vigilant et serein en dépit de sa diversité culturelles, en s’arrangeant comme un seul homme derrière le gouverneur  Kapuku en vue de lui permettre d’accomplir aisément sa mission.

 Les deux révolutions du gouverneur Mbatshi Batshia pour développer et moderniser le Bas-Congo

Kinshasa, 22/02 (ACP).- Le Gouverneur élu du Bas-Congo, Simon Mbatshi Batshia a proposé à l’assemblée provinciale lors de sa campagne électorale deux révolutions qu’il compte apporter dans cette entité pour moderniser et développer la province. Le nouveau chef de l’exécutif provincial du Bas-Congo qui tenait son premier point de presse après sa confirmation à ce poste par la Cour Suprême de Justice a évoqué notamment la mise en place   d’une classe moyenne constituée des universitaires sans emploi, des commis et agents de l’Etat.

La seconde révolution consistera à équilibrer dans le Bas-Congo la politique économique en poussant sa vocation minière tout en gardant et développant sa vocation agricole. Son objectif visé en faveur de la classe moyenne composée de 30% de la population, est de lui donner accès aux petits crédits immobilière et agricoles ainsi que pour l’achat de véhicules etc… afin de stabiliser le pays en renonçant au vagabondage.

Mbatshi Batshia qui  fustigeait ainsi l’allégation mensongère selon laquelle il aurait distribué des billets verts dans l’achat des consciences des grands électeurs a indiqué que son plan d’action présenté était plus consistant et meilleur pour être accepté.

Mission d’information de la société civile du Bandundu a la division des affaires sociales

Bandundu, 22/02 (ACP).- M. Rodolphe Nsutier, président provincial de la société civile du Bandundu, a effectué en début du week-end une mission d’information auprès de la division provinciale des affaires sociales consistant à avoir des précision sur la gestion du corbillard remis l’année dernière à cette division par le gouvernement congolais, a-t-on appris lundi de la société civile.

La maire de Bandundu exige que la gestion de ce corbillard lui soit remise pour mieux assister la population dans ses multiples courses d’enterrement, a indiqué la source. Le premier conflit né entre ces deux services sur la gestion de ce véhicule avait été réglé l’année dernière par le directeur de province, Léopold Makwe, qui avait affecté ce corbillard aux affaires sociales à la suite d’une décision et de la note d’affectation n° 980/2005 du ministère de tutelle pour assurer l’enterrement des morts dans la ville et assister les agents et fonctionnaires de l’Etat en cas de décès, a expliqué M. Constantin Makambu Mwata, chef de division provinciale des affaires sociales du Bandundu. Ce corbillard qui est à la disposition entière de la population de la ville de Bandundu est pris moyennant dix litres de gas oil pour une course d’enterrement, a-t-il ajouté.

Félicitation de l’AJK au nouveau Gouverneur éludu Bas-Congo

Matadi, 22/02 (ACP).- L’AJK (Association des jeunes Kabilistes), une ONG basée à Matadi, a présenté le week-end ses félicitations au nouveau gouverneur élus du Bans-Congo, Simon Mbatshi Batshia, à l’occasion de son élection à la tête de cette province pour un mandat de cinq ans. Dans son message, le président de cette association a évoqué les qualités morales et intellectuelles du gouverneur Mbatshi qu’il a qualifié de « Rassembleur du peuple Ne Kongo ».

Selon le président de l’AJK, la création d’une classe moyenne, la lutte contre les anti-valeurs et la réduction du chômage seront parmi les chantiers du nouveau gouverneur dont, selon lui, le sens managérial et l’ouverture au monde des affaires et de l’industrie demeurent des atouts majeurs susceptibles d’attirer des investisseurs dans tous les domaines au Bas-Congo.

Le président de l’AJK conclut son message en invitant les Ne Kongo et toux ceux qui ont choisi le Bas-Congo comme leur lieu de résidence provisoire ou définitive à accompagner le gouverneur Mbatshi dans sa lutte pour le développement de cette province.

Les ONG de Bandundu nord appelées à intégrer  le plan humanitaire 2007 pour les urgences

Bandundu, 22/02 (ACP).- Les responsables des organisations non gouvernementale (ONG) à pied d’œuvre dans le nord de la province du Bandundu présents dans la ville de Bandundu, ont été sensibilisés et appelés samedi à intégrer rapidement le plan humanitaire 2007 pour les urgences adopté dernièrement pour la province du Bandundu par la coordination des affaires humanitaires en RDC, a-t-on constaté sur place.

 

ECONOMIE
 

RVA : Colloque sur la modernisation des aéroports de la RDC

Kinshasa, 22/02 (ACP).- L’ADG de la Régie des voies aériennes (RVA)   Kabuya Lumuna, a ouvert, au centre catholique Nganda, les travaux du colloque sur la mise en route du programme de modernisation des aéroports de la RDC, destiné aux hauts cadre des l’entreprise et aux commandants de tous les aéroports du pays.

M. Kabuya a, dans son mot de circonstance, justifie la tenue de ces travaux qui dureront cinq jours, par l’exigence de se conformer aux normes de la Convention de Chicago à la laquelle la RDC a souscrit. Cette convention demande à tous les pays signataires d’aménager leurs aéroports de sorte à offrir un service de qualité.

La RDC a-t-on constaté, est hors normes du fait de la déliquescence des normes sécuritaires et de l’obsolence des équipements. Face à ce tableau sombre, la  RVA qui à la charge d’aménager et construire les aéroports a initié un programme quinquennal 2007-2011 constant à viabiliser les aéroports.

A ce sujet, les commandants des aéroports qui sont les premiers concernés ont été appelés à enrichir ce programme à partir des réalités locales. Pour ce qui est du support financier en rapport avec la mise en route du programme, la stratégie tient compte de 3 axes à savoir, la stricte séparation entre les dépenses investissement et de fonctionnement, la cohérence et l’harmonisation des actions menées pour éviter les improvisations et l’ouverture au partenariat extérieur.

L’enveloppe globale affectée au programme est estimée à 117.862.296 USD provenant notamment de redevances de survol (35.00.000 USD), redevances aéroportuaires (37.727.248 USD) et de redevance de sûreté (33.135.048 USD).

Les actions à mener visent la modernisation de 22 aéroports, 6  aérogares et 19 pistes alors que l’impact attendu est l’influence du rendement global de la RVA, l’accroissement des ressources, l’informatisation de la gestion et la formation du personnel. On a noté la présence outre des cadres de la RVA, celle du secrétaire général au Transport, du représentant de la MONUC, de l’OACI et de l’Agence française pour le développement.

Près de 11 millions US déboursés pour la construction de 4100 logements sociaux

Kinshasa, 22/02 (ACP).- Le gouvernement a déboursé onze millions de dollars américains sur les 109.318.881 USD prévus pour la construction des 4.100 logements sociaux dans les onze chef lieux des provinces de la RDC ainsi que  dans les deux villes fortement touchées par la guerre notamment Bunia et Beni.

Le secrétaire général au ministère de l’Urbanisme et habitat, l’ingénieur Tshiswaka Mwimba qui a révélé cette situation mercredi à l’ACP a indiqué que les bailleurs de fonds qui avaient souscrit pour le financement n’ont pas encore versé leur part à la RDC. Le paiement effectué, a-t-il affirmé, ne représente que le dix pour cent du financement attendu pour la matérialisation du projet qui vise la réduction du  déficit en logement évalué à 3.000.000 des maisons d’habitation.

A cet effet, le secrétaire général Tshiswaka Mwimba demande aux Parlement d’accorder au ministère de l’Urbanisme et habitat un budget conséquent pour que les 4.100 logements soient une chose réelle ainsi qu’un budget de fonctionnement en vue de permettre de remise à niveau des agents et cadres du ministère.

 
 
 
 
SCIENCE - SANTE - ENVIRONNEMENT
 

Fin de la mission de l'APOC/OMS à la coordination provinciale de la lutte contre l'onchocercose de Bandundu à Moanza.

Kikwit, 22/02 (ACP). La délégation des experts de l' APOC (Programme africain de la lutte contre l'onchocercose) et de l'OMS conduite respectivement par Mr. Mohamed Traoré, chargé de ce programme au Mali,et Patrick Avonion, expert financier de l'OMS, a terminé le week-end sa mission d'évaluation des activités de la coordination provinciale de cette lutte au Bandundu dont le siège se trouve à Moanza, dans le secteur de Bindungi, territoire de Masimanimba, district du Kwilu, province de Bandundu.

Selon le Médecin Coordinateur provincial de cette lutte au Bandundu, le Dr. Godefroid  Kuyangisa Simuna qui a livré cette information à la presse, le but de la mission consistait à s'assurer du degré d'exécution des recommandations formulées par les premiers évaluateurs après trois ans du programme qui est à sa cinquième année, dans le cadre de la mise en oeuvre au Bandundu du programme de la lutte contre l'onchocercose.

A l'issue de cette évaluation, la mission a constaté que 80% des recommandations sont en voie d'être réalisées, sauf celles qui concernent l'engagement du gouvernement dans la lutte sur le plan financier et matériel, a souligné le Médecin coordinateur avant de préciser que l'objectif poursuivi par le projet est de voir la population s'approprier des activités de cette lutte à la fin du projet en se prenant en charge par le recensement, la sensibilisation, le suivi et la supervision de la distribution des médicaments d'une manière gratuite. Neuf (9) zones de santé de la province de Bandundu sont concernées par ce programme, car elles sont considérées comme des zones hyper endémiques et endémiques.

Il s'agit des zones de santé suivantes: - Lusanga,- Bonga Yasa,- Mokala, - Koshibanda , - Moanza , - Kimbau, - Mwela lemba, -Panzi, et Mwamba Ladia avec une population de 1.201.087 personnes dont 84% des personnes sont éligibles et ont accès aux médicaments. L'onchocercose qui amène à la cécité est causé par un moucheron noir appelé SIMILI qui vit dans les rivières à courant rapide.

La nécessité d’installation des poubelles publiques à Kinshasa

Kinshasa, 22/02 (ACP).- L’installation des poubelles métalliques à des endroits publics et précis à travers la ville de Kinshasa s’impose pour assainir la capitale des immondices qui jonchent partout, mettant en danger la vie de la population, selon des Kinois abordés par un journaliste de l’ACP.

Ces personnes ont évoqué l’époque coloniale et la première République, périodes durant lesquelles les immondices étaient déposées dans des poubelles publiques. Un véhicule les évacuait deux fois par semaine à Kingabwa dans une décharge publique. Les maraîchers les utilisaient en guise d’engrais, ont-ils rappelé.

 

 
SPORTS
 

Molunge et Maniema Union se neutralisent (0-0) à la LINAFOOT

Kinshasa, 22/02 (ACP).- Le TP Molunge de l’Equateur et l’AS Maniema Union se sont neutralisés sur le score vierge de 0-0, mercredi au stade des Martyrs, en match retour comptant pour la phase retour du tour qualificatif de la 12ème édition de la Ligue nationale de football (LINAFOOT).

Par ce match nul, le TP Molunge est d’office éliminé et sera déversé à la Coupe du Congo, nouvelle, formule tandis que son adversaire est obligé de battre le DC Motema Pembe pour prétendre à la qualification.

Signalons que le joueur Mawongo de Maniema Union s’est permis le luxe de rater un penalty à la 86ème minute. Dans le même cadre, à Mbuji-Mayi, au stade Tshikisha, le FC ST Eloi de Lubumbashi est tombé devant l’AS Kabasha de Goma sur le score étriqué de 0-1, hypothéquant ainsi ses chances de qualification.

A Matadi, au stade Lumumba, le FC Makila de Bandundu a été dominé par le SC Cilu de Lukaka par 0-2, et à Goma, au stade de l’Unité l’AS New Soger a eu raison de l’AS Nika sur ce même score de 2-0.

FC Kolo représentera le Bas-Congo à la prochaine Coupe du Congo de football

Matadi, 22/02 (ACP).- La jeune formation de FC Kolo qui vient à peine de faire son entrée dans le cercle étroit de l’Entente urbaine de football du district des cataractes représentera la Ligue de football du Bas-Congo aux éliminatoires de la Coupe du Congo.

FC Kolo qui a marqué un plus grand nombre de buts s’est qualifié en vertu de l’article 224 des règlements généraux sportifs (2 buts) au détriment de l’AS Bilima de Boma et de l’AS Veti club de Matadi, deux habitués de cette prestigieuse compétition.

Par ailleurs, au championnat de l’EUFMAT (Entente urbaine de football de Matadi), l’IC ONATRA a battu le FC Basilique sur le score serré de 2-1, en match comptant pour la 6ème journée de la phase aller disputée samedi au stade Lumumba.

A l’issue de cette journée, l’AS Veti Club mène au classement avec 15 points pour 6 rencontres livrées. Ses deux challengers, à savoir l’IC ONATRA et le FC Tonnerre totalisent chacun 13 points, tandis que le FC Mvuadu, la lanterne rouge à un seul point. 

 
 
 
 
 
 

La section des affaires civiles de la MONUC va procéder à une autre évaluation de la situation des déplacés à Kinyandoni, à 90 km au Nord de Goma. La MONUC avait constaté lors d’une autre mission la semaine dernière dans la localité de Runyoni, à 107 km du Nord-Est de Goma, un retour des populations déplacées et une reprise des activités agricoles après les combats de novembre et décembre derniers entre la 9ème brigade intégrée et les 81ème et 83ème brigades non intégrées des FARDC.

Par ailleurs, une autre mission de la MONUC du 15 au 18 février dernier depuis Kananga, dans le Kasaï Occidental, a permis de confirmer la présence dans plusieurs localités des deux Kasaï, d’un total de 3.400 Congolais expulsés d’Angola depuis décembre dernier. Ces familles se disent prêtes à se réinstaller dans la région, mais elles n’ont pour l’instant reçu aucune aide des autorités.

En outre, bien que les déploiements de 2006 aient permis la démobilisation de 1800 d’entre eux, les Maï-Maï du Katanga demeurent une source d’inquiétude pour les humanitaires d’une part, parce que certains groupes restent armés et actifs, et d’autre part, parce que ceux qui ont été désarmé ne sont plus forcément les bienvenus dans leurs communautés d’origine, compte tenu de leurs exactions passées.

Certains de ces ex-combattants ont créé de nouveaux villages, non loin de Mitwaba, notamment dont ils interdisent l’accès aux civils des environs, créant ainsi de nouvelles tensions. La communauté humanitaire, rappelle le porte-parole adjoint, a multiplié les efforts au Katanga pour venir en aide aux milliers de personnes affectées par les récentes inondations le long du fleuve Congo et des lacs du Katanga central. Un total de 5600 kits non alimentaires ont déjà été distribués, 4700 supplémentaires le seront prochainement.

La MONUC a, de son côté, déployé des troupes à Bukama, au Katanga, pour sécuriser l’aide qui y transite à destination des zones les plus touchées.

Le point sur la décentralisation et l’apport du PNUD

Kinshasa, 22/02 (ACP).-Le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) encourage le gouvernement congolais à organiser un forum sur la décentralisation, selon le directeur du PNUD à Kinshasa, Babacar, qui conduisait mercredi une délégation de cet organisme de l’ONU auprès du ministre de l’Intérieur, de la décentralisation et sécurité, Denis Kalume Numbi.

Les deux parties ont fait, à cette occasion, le point sur l’appui du PNUD au gouvernement congolais de manière à impliquer les autres partenaires notamment la France, la Belgique ou l’UE à ce programme. Une équipe du PNUD a été constituée pour réfléchir sur ce « vaste chantier » de la décentralisation. Quant à l’enveloppe financière réservée à ce programme, M. Babacar Cissé s’est réservé en attendant que tous les besoins du gouvernement soient cernés.  

Assainir l’environnement à l’aéroport de N’Djili, une volonté politique, selon M. Kalume

Kinshasa, 22/02 (ACP).-Le ministre de l’Intérieur, de la décentralisation et sécurité, Denis Kalume Numbi, a visité mercredi, en compagnie des ADG de l’OFIDA, de la RVA, du DG de la DGM, l’ensemble des installations aéroportuaires de N’Djili, en vue de prendre des dispositions appropriées pour assainir ces milieux.

Le général-major Denis Kalume a visité l’ensemble des circuits, de la salle d’arrivée et de départ pour les VIP à la salle d’arrivée et départ internationaux, en passant par la salle de retrait de bagages, un véritable goulot d’étranglement sans oublier la place de la rotonde qui nécessite une organisation des services.

Selon le ministre, des dispositions doivent être prises pour faire de cette porte d’entrée et de sortie un milieu permettant de décider d’investir et d’enrichir l’Etat congolais.

C’est une question de volonté politique, a dit le ministre de l’Intérieur, de la décentralisation et sécurité, précisant que l’objectif est de préparer d’ici 45 jours, une organisation des services et des infrastructures physiques pour faire de cet aéroport un véritable miroir de la République Démocratique du Congo.

Le général-major Denis Kalume a notamment visité la salle de bagages où les visiteurs et accompagnateurs sont plus nombreux que les passagers. La salle de départ national et international constitue un sanctuaire de fraude au moment des fouilles de bagages. Des conditions de travail sont très difficiles, notamment aux entrepôts de l’OFIDA, un hangar sans climatisation.

Le journaliste Kibel-Bel, lauréat du prix Abraham pour la Conservation de la nature

Kinshasa, 22/02 (ACP).-L’éditeur directeur responsable du bimensuel « Les coulisses » paraissant à Goma, M. Nicaise Kibel-Bel, a été l’un des 17 lauréats du prix « Abraham » pour la Conservation de la nature que la fondation américaine du même nom a décerné, le week-end dernier, à Kinshasa.

Comme tous les autres bénéficiaires, M. Kibel-Bel a été primé pour son dévouement exceptionnel pour la protection et la conservation de la nature. Alors qu’il faisait un reportage à Goma, il s’y trouva bloqué lors de l’invasion de la République Démocratique du Congo (RDC) par les troupes rebelles appuyées par l’Ouganda et le Rwanda, en 1998, rendant son retour à Kinshasa quasi impossible. M. Kibel-Bel décida alors de continuer le combat pour la liberté d’opinion et fonda un journal à Goma, « Les Coulisses ».

Dans ce contexte difficile, il est l’auteur d’une publication libre qui dénonce ouvertement l’exploitation illégale des ressources naturelles des parcs de l’Est de la RDC, tels que les exploitations minières, agricoles, forestières ainsi que le braconnage. A cause de ces publications, les autorités rebelles de Goma le kidnappèrent et l’abandonnèrent au milieu du parc des Virunga, à la merci des factions rebelles et de la faune sauvage.

Après 8 jours de marches harassantes, il arriva finalement à Kanyabayonga, à partir de là, il put atteindre Beni où il a relancé son journal avec la même ardeur pour dénoncer l’exploitation des ressources naturelles et le manque de respect des autorités à l’intégrité des parcs. M. Kibel-Bel publia aussi des articles sur les droits humains ainsi que sur les fraudes politiques.

A cause de son intégrité, il a été victime d’empoisonnement à deux reprises à Beni.

La Fondation Alexender Abraham, a été créée, rappelle-t-on, pour reconnaître des personnes et des organisations dont l’engagement et le courage exceptionnels ont été une source d’inspiration pour la protection de la nature.

Le programme d’action du gouvernement, un engagement aux attentes de la population, selon l’AMP

Kinshasa, 22/02 (ACP).-Le programme d’action du gouvernement qui sera présenté jeudi à l’Assemblée nationale vise la croissance économique, la réduction de la pauvreté, la lutte contre le SIDA et la promotion de la dynamique communautaire, a déclaré mercredi M. Olivier Kamitatu, porte-parole de l’Alliance pour la majorité présidentielle (AMP), au cours d’un point de presse à la paroisse Sainte Anne à la Gombe.

Ce programme se veut la traduction concrète des cinq chantiers du Chef de l’Etat, a-t-il dit, soulignant qu’en ce qui concerne la situation qui prévaut au Bas-Congo, l’AMP condamne toute forme de violence comme mode de règlement des questions politiques. Elle qualifie ces actes d’absurdes après un processus électoral réussi et salué par la Communauté internationale.

L’AMP rassure la population que les auteurs des exactions à l’Est de la République trouveront le gouvernement sur leur chemin, sachant que la transition a pris fin et que la RDC est un Etat de droit, respectueux de libertés fondamentales, a précisé Kamitatu.

La question de la double nationalité étant une réalité juridique et politique, l’AMP soutient la démarche de l’Assemblée nationale qui ne viole pas la Constitution de la République, et selon elle, cette question ne doit pas faire l’objet d’une surenchère politicienne, malencontreuse visant à dérouter l’opinion, a-t-il ajouté.

A propos des accusations de corruption portées contre cette plate-forme par le Mouvement de libération du Congo (MLC), l’AMP les place sur le plan de la déception et du dépit du perdant, étant donné que les élections ont montré la volonté du peuple qui a tranché et donné sa préférence à l’AMP.

Le tribunal militaire de Bunia condamne à perpétuité 4 assassins de deux observateurs militaires de la MONUC

Kinshasa, 22/02 (ACP).-Le tribunal militaire de la garnison de Bunia vient de condamner à perpétuité, pour crime de guerre, quatre des sept accusés dans le procès des assassins de deux observateurs militaires de la Mission des Nations Unies en RDC (MONUC) à Mongbwalu, en Ituri, en 2003, indique un communiqué de presse de la MONUC remis mercredi à l’ACP.

La MONUC salue cette décision qui va dans le sens de la lutte contre l’impunité en RDC et renforce le statut de Rome et de la Cour pénale internationale.

Au cours de la même audience, le tribunal a, par ailleurs, condamné à perpétuité treize personnes sur les quinze accusées de massacres des populations civiles entre août et novembre dernier à Bavi, situé à une quarantaine de kilomètres au Sud de Bunia, toujours en Ituri, massacres perpétrés par les éléments de la 1ère brigade intégrée des Forces armées de la RDC (FARDC).

Parmi ces personnes figure le commandant du bataillon d’intervention des FARDC à Bavi, le commandant adjoint a, quant à lui, été condamné à 180 jours de prison et deux autres accusés ont également écopé 20 et 10 ans.

Ces arrêts de justice constituent une avancée remarquable dans la lutte contre l’impunité, qui ne doit pas cependant faire oublier que beaucoup reste encore à faire dans ce domaine en RDC, souligne le communiqué.

La MONUC espère que les nouvelles autorités congolaises vont poursuivre la nécessaire réforme des services de sécurité, une des conditions à la lutte contre l’impunité en République Démocratique du Congo, rappelle-t-on.

La MONUC préoccupée par le problème des enfants associés aux groupes armés

Kinshasa, 22/02 (ACP).-La Mission des Nations Unies en République Démocratique du Congo (MONUC) reste préoccupée par le problème des enfants associés aux groupes armés qui peut se glisser dans le processus de mixage dans le Nord-Kivu, a indiqué, mercredi, le porte-parole militaire de la MONUC, le lieutenant-colonel Didier Rancher, au cours de la conférence de presse hebdomadaire.

La MONUC condamne fermement les pressions qui peuvent être faites sur certains enfants pour dissimuler leur âge, leur état civil dans le recensement effectué avec les différentes brigades.

La place de ces enfants, pour la MONUC et l’ensemble de la Communauté internationale, est à l’école pour y être éduqués à la paix, à la vie, et certainement pas à la guerre et à la mort, a souligné Didier Rancher.

A propos du processus de mixage piloté par les autorités congolaises, la MONUC recommande que ce mixage soit réalisé jusqu’au niveau de la section, pour être efficace, et offrir aux Congolais servant dans ces unités, la chance de se connaître mieux aujourd’hui pour ne plus avoir envie de s’affronter demain.

La MONUC regrette, par ailleurs, la série d’accrochages survenus du 14 au 19 février dernier entre les FARDC des brigades A ou B et soit des Maï-Maï ou des FDLR cadres. Les escarmouches ont fait fuir vers les villages de Rwindi, Kiwanja, Lubero, Kamandi, une population civile innocente essentiellement Nande, au moins 13000 personnes et peut être plus, selon d’autres sources.

Les villages de Vitshumbi, Kamuru (au Nord de Nyakakoma, Katweguru et Chondo dans le Rutshuru ont été le théâtre de ces incidents qui auraient fait quelques tués chez les FARDC, les Maï-Maï et les FDLR cadres.

Il convient de rappeler que la représentante spéciale du secrétaire général pour les enfants dans les conflits armés, Radhika Coomaraswamy, sera en visite en République Démocratique du Congo du 4 au 10 mars prochain, pour prendre connaissance des réalités dont sont victimes les enfants dans le pays et s’entretenir avec les autorités civiles et militaires pour rappeler leurs engagements et obligations envers les enfants.

   Vernissage de l’exposition de l’artiste Bienvenu Nanga à La Halle de la Gombe

Kinshasa, 22/02 (ACP).-L’artiste plasticien Bienvenu Nanga a procédé mardi au vernissage de ses œuvres à la Halle de la Gombe. Il a été présenté par Riva Kalimazi comme un artiste en qui bouillonne un immense talent pour avoir marqué son parcours avec deux expositions collectives, dont l’une à la Halle de la Gombe, et l’autre au Centre Wallonie-Bruxelles.

Après ses études des humanités commerciales et une formation en douane, Nanga s’est créé une identité artistique de par le choix des matériaux de travail. Il a expliqué que l’artiste coupe, modèle et assemble fil de fer, tôle, carton et plastique (récupérés) pour donner forme aux robots en mouvements, soucoupe volante, vaisseaux spatial etc.. M. Riva a indiqué que cette exposition individuelle est la toute première pour laquelle il estime qu’elle l’amènera loin.

 

 

Pour ces vieilles personnes, toutes ces exigences ne sont que superfétatoires et de nature à favoriser le détournement de leur modique prime de vieillesse. Elles se demandent si cette mesure a  été réellement initiée par la hiérarchie de l’INSS ou n’émane que de l’imagination spéculative des agents payeurs.

Certains retraités habitant notamment le quartier Plateau, sont obligés de faire des va-et-vient de plus d’une dizaine de kilomètres et se disent indignés de la manière dont ils sont traités en récompense de loyaux services rendus à la Nation congolaise. Ils lancent un appel aux autorités tant nationales qu’urbaines de l’INSS pour mettre fin à ces pratiques avilissantes.

Un pousse-pousseur meurt électrocuté  dans la commune de Ngiri-Ngiri

Kinshasa, 22/02 (ACP).- Un conducteur de chariot (pousse-pousseur) non autrement identifié est mort électrocuté dimanche au croisement des avenues Assossa et Befale, dans la commune de Ngiri-Ngiri, a-t-on appris lundi des habitants de cette partie de la ville de Kinshasa.

L’infortuné a été surpris par une décharge électrique lorsque son chariot a roulé sur un câble électrique dénudé au moment où il assurait le transport des marchandises des vendeurs entre le marché Bayaka et un dépôt à la fin de la journée. Selon les observateurs, ce même incident dû à une mauvaise couverture des câbles souterrains de la Société nationale d’électricité (SNEL) doit interpeller cette entreprise publique.

Un train de la SNCC écrase un jeune homme à Kananga

Kananga, 22/02 (ACP).- Un train marchandise de la SNCC (Société nationale des chemins de fer du Congo), en provenance de Lubumbashi, a écrasé  un garçon de plus de 18 ans en pleine journée, à la hauteur de la localité Tshiambandiba à Kananga 2.

Après s’être perché sur la locomotive, la victime s’est retrouvée sous le train au moment où elle tentait de sauter.  Une partie du corps mutilé s’est retrouvée au-delà des rails sous le regard d’une foule attristée par l’accident. La victime n’a pas été identifiée par manque de pièces d’identité.

Les éléments de la Croix-Rouge du Congo ont enlevé, après des formalités administratives d’usage, le corps de l’infortuné qui a été inhumé au cimetière communal de Kananga.

 

 
 
 
 

Cet appel a été lancé par le Dr. Bekonda, médecin épidémiologiste chargé des urgences et des catastrophes dans cette province basé à Kikwit, au cours d’une séance de travail qu’il a présidée dans la salle des réunions de la division provinciale du Plan à Bandundu. L’orateur a expliqué aux participants les méthodes et exigences requises pour l’élaboration des microprojets réalistes sur les urgences dans les domaines de santé, de protection et de sécurité alimentaire.

Les fonds sont disponibles et attendent des projets bien faits des ONG de la province de Bandundu qui doivent se mobiliser avec promptitude pour intégrer ce plan humanitaire en vue d’alléger la souffrance des communautés locales dans ces trois domaines d’intervention, a-t-il indiqué.

Les services du système des Nations Unies à Bandundu réfléchissent déjà sur l’opportunité du lancement rapide et officiel par le gouverneur de province du plan humanitaire 2007 pour les urgences dans la province du Bandundu où cette activité essentielle n’a pas encore eu lieu, mettant ainsi en retard sur ce plan cette entité par rapport aux autres provinces de la République Démocratique du Congo, a-t-on appris à cette occasion.

Préparatifs de remise et reprise à l’Hôtel de ville de Kinshasa

Kinshasa, 22/02 (ACP).- Le Gouverneur de la ville de Kinshasa sortant, L’Amiral Baudouin Liwanga-Mata Nyumunyobo a invité mardi au cours d’une réunion, les membres de son cabinet à se préparer dans la sereinité en vue de procéder à une remise reprise honorable avec le cabinet de son successeur, André kimbuta.

Dans l’entre-temps,  l’Amiral a demandé à ses collaborateur de continuer à travailler sans désemparer dans la dignité et le respect de la hiérarchie établie en vue de mériter la confiance que le chef de l’Etat, Joseph Kabila Kabange a placée au gouverneur sortant. Il a fait comprendre aux membres du cabinet que la réputation d’un homme n’a pas de prix même là où il est appelé à évoluer au sein de la société.

Il en a profité pour exprimer sa gratitude  aux membres de cabinet pour leur contribution à la réussite de la mission lui confiée ; celle de garantir en nombre dernier, un second tour apaisé de la présidentielle.

Vers le bradage du charroi automobile de l’Etat au Maniema

Kindu, 22/02 (ACP).- Des manœuvres sordides seraient orchestrés pour faire déclasser certains véhicules de l’Etat utilisés par l’équipe dirigeante sortant du gouvernorat du Maniema en vue de faciliter l’achat de ces engins par certaines personnalités, révèlent des sources crédibles proches de l’ancien exécutif provincial.

A ce sujet, les observateurs s’étonnent de constater que la plupart de ces engins qui circulaient normalement son depuis un certain temps suspendus sur des blocs de pierres ou garer pour des raison, non encore éclaircies et ignorées par le service technique compétent. Approchés par l’ACP sur cette situation louche, le chef de division provinciale AI des TP/AT s’est contente d’expliquer longuement les procédures ou mécanismes en vigueur exigés pour le déclassement par la hiérarchie compétente d’un véhicule de l’Etat.

Attaque  des FDLRS  à  Ngomba  dans  le groupement  de Binza

Goma  22/02 (ACP).  Des violents affrontements  ont été signalés    mardi 20 février  entre  les FDLR  appuyés  par quelques  éléments  Maï-Maï  dans une localité située entre Katwiguru  et Kisuguro  dans  le groupement  de Binza en territoire de Rutshuru.

Selon les  sources  militaires, les assaillants  ont été  repoussés  et se sont  dispersés  dans le parc national  de Virunga, alors que le colonel  Kahimbi  venait  d’effectuer une visite  d’inspection  de troupes mixées  du 17 au  18 février  respectivement  dans les  localités  de Katwiguru, kiseguro , Nyamilima, Ishasha  et Nyakakoma  pour évaluer  l’état  sécuritaire  et la mission des ces troupes confiées aux  brigades  bravo  et  Alpha   regroupant les éléments  anciens  fidèles  au général  dissident Laurent Nkunda des 81ème   et 83ème  .

Ces troupes   traînaient  le pas  pour l’opération de brassage. Elles ont été mixées  aux  unités  loyalistes  non encore brassée  des  116ème   et 110ème  brigades  non intégrées   négociées au prix  de la  paix  après  les affrontements sanglants qui ont provoqué  le déplacement  de milliers  de population   vers  les zones d’accueil  la localité  de sake  en décembre dernier.

S’inscrivant  dans la logique  de sensibilisation par la voix  pacifique, le colonel Delphin  a recommandé  aux  commandants  des deux brigades  mixées  bravo  et Alpha de ne  poursuivre  aucune action militaire  contre  les Maï-Maï  qui ont fait  une ferme  promesse  de se regrouper  pour  le processus  de mixage.

Toute fois  le colonel  Delphin  Kahimbi qui soutient que le brassage  est le seul  mécanisme  pour la réussite d’une intégration  au profit  d’une armée restructurée, nationale  et forte a demandé aux  officiers  des unités  brassées  de permettre un couloir avec facilité  de regroupement  dans le centre   provisoire  de Nyakakoma  et Nyamilima  dont la date est fixée  au 15 février.

Cependant le colonel Delphin Kayimbi déplore  le comportement  d’incursion,  d’embuscade, de résistance  des éléments Maï-Maï  alors que l’issue pacifique  est la seule  voix  pour la paix au Nord-Kivu. Il faut parvenir à garantir la libre circulation des personnes dans tous les axes du Nord-Kivu et jamais on ne peut céder à quelques cas isolés et activisme, a renchéri le colonel Delphin Kahimbi.

Séjour de l’ambassadeur turc à Goma

Goma, 22/02 (ACP).- M. Angene Hoba, ambassadeur turc accrédité à Kinshasa a été reçu en audience lundi par le gouverneur a.i. du Nord Kivu, M. Dieudonné Nkuba Akilimali. Au centre de leur entretien, M. Hoba a fait savoir au gouverneur de province que son pays, la Turquie, veut apporter sa contribution à la reconstruction du Congo et en particulier Nord-Kivu.

A cette occasion l’ambassadeur turc a indiqué qu’une délégation de son pays est attendue dans les tout prochains jours à Kinshasa et à Goma pour échanger avec les opérateurs économiques de la province. Pour sa part, le gouverneur à l’intérim s’est dit flatté car après la destruction du tissu social et économique du Nord-Kivu, l’heure est à la reconstruction après le long moment des guerres.

M. Angene Hoba venait du Sud-Kivu où il a effectue une mission analogue.

Le recrutement des jeunes signalés à Masisi

Goma, 22/02 (ACP).- Le recrutement des nouveaux éléments dans les rangs du général dissident Laurent Nkunda est à nouveaux signalés dans plusieurs localités du territoire de Masisi situé à plus ou moins 60 km de Goma alors que le contact de sensibilisation pour accélérer le processus de mixage continu sur terrain sous conduite du chef d’état major des Forces aériennes, le général major Jonh Numbi pour établir une paix durable au profit de la population du Nord-Kivu meurtrie par des affrontements répétés ayant provoqué des morts et le déplacement de milliers des habitants dans les zones de refuges.

Selon les sources concordantes et des exploitants de l’axe Goma-Masisi, plusieurs jeunes sont tirés des véhicules parmi les nombreux passagers sans moindre résistance par le hommes des unités reconnues fidèles au général Nkunda et d’autres sont sollicités au prix de 200 dollars US.

Répondant le week-end dernier à cette question au cours d’une conférence débat qu’il a animée à l’intention des étudiants de Goma, le chef d’état-major des Forces aériennes, le général major Jonh Numbi a  fustigé cette opération tout en précisant que ces recrues qui ne seront pas identifiés par le processus de mixage après avoir raté le brassage ne seront pas considérés comme des soldats des FARDC sous la manche de la restructuration et de l’intégration.

Rappelons que le président du CNDP Laurent Nkunda avait annoncé sur les antennes des chaînes périphériques qu’il céderait quelques éléments de son armée au processus de mixage avec les Forces armées de la République Démocratique du Congo après les affrontements qui ont mis aux prises des fidèles loyalistes de la 14ème brigade infanterie intégrée à Sake, localité située à 27 km de Goma.

Le Bas Uéle fragilisé par l’improductivité et l’exploitation abusive des ressources locales

Buta 22/02 (ACP).-La gestion quotidienne du district du Bas-Uéle se heurte à la présence de plusieurs noyaux des jeunes agressifs et improductifs d’une part et exploitants clandestins et anarchiques des ressources locales d’autre part, a constaté su place un journaliste de l’Agence congolaise de presse.

Ces deux fléaux fragilisent également l’administration de la plupart des territoires de ce district du fait que les services spécialisés en place (police nationale, sécurité…) ne sont pas performants pour rendre exécutoire des mesures prises par les autorités locales. Sur les six territoires que comptent le district du Bas-uéle, on observe la présence dans trois territoires dudit district, des groupes multiformes qui se distinguent soit par l’accolisme et l’agressivité, ou par la passivité et l’improductivité soir encore par l’esprit clanique conduisant à la conflictualité et à l’agressivité.

La consommation de l’alcool indigène « lotoko », généralisée dans l’ensemble du district, produit de plus en plus des effets néfastes marqués par le vol, le viol, l’agressivité et l’improductivité. Les territoires d’Aketi et de Buta sont plus concernés par cette situation. A Aketi plus précisément, on constate la présence de plus de 5 groupes des jeunes dans les différents quartiers de la ville/centre, portant des appellations frisant l’esprit guerrier ou de combativité.

C’est le cas des « TARMAC », « blessés de guerre », « bana wemblés »… Ces différents groupes sont souvent en conflit avec les autorités locales qui ont difficile à les maîtriser en cas de réaction. Certains jeunes de ces groupes ont réussi même à écrouler le bâtiment administratif du bureau du centre, le stadium d’ Aketi et quelques bâtiments publics et cela, chaque fois que l’un de leurs acolytes est agressé ou tué par les agents de l’ordre.

Toutefois certains se démarquent d’autres groupes des jeunes notamment le cas de « bana Etats-Unis et d’AJAD » qui mènent des activités louables en matières de développement axées sur l’aménagement de la voirie, l’entretien des espaces verts et autres.

Dans le territoire de Bondo par contre, ce sont des exploitants miniers (creuseurs d’or et de diamant » qui versent dans l’esprit de haine au niveau de la frontière, entre le territoire de Bondo et celui d’Aketi dans le poste d’encadrement administratif de Monga.

Le commissaire de district du Bas-Uele a séjourné récemment pendant 15 jours avec les administrateurs du territoires d’Aketi et de Bondo dans ces lieux pour arbitrer un conflit sanglant, qui avait fait 5 morts dont un chef de groupement de Bondo, entre les tribus  «  Zandé » de Bondo et les « kolongbundi «  de muma.

 

 
 
 

Perspectives d’avenir

Le ministère de l’Urbanisme et habitat entend dans trois ans viabiliser les 15 nouvelles provinces par l’aménagement de leurs espaces et la constructions des bâtiments sociaux dans les chefs-lieux des dites provinces.

Cette tâche sera possible, a-t-il ajouté, que s’il y a le respect des textes par les acteurs qui ont la tâche de la modernisation des villes notamment les Affaires foncières, les infrastructures travaux publics et reconstruction et l’urbanisme et habitat.

Le ministère de l’Urbanisme et habitat a souligné le secrétaire général Tshiswaka Mwimba, voudrait que le logement soit un droit pour  les congolais comme il est le cas en France et dans d’autres pays du monde. Le logement pour qu’il soit accessible à tout, le gouvernement doit mettre des moyens conséquents pour la construction ainsi que des équipements nécessaires pour leur viabilisation.

Le groupe Heineken international va investir cette année en RDC

Kinshasa, 22/02 (ACP).- Le groupe Heineken international va investir cette année en République Démocratique du Congo  (RDC) en vue d’encourager la Bralima, son partenaire, à créer une sixième brasserie qui sera implantée à Lubumbashi, a annoncé M. Tom Deman, représentant de ce groupe pour l’Afrique et le Moyen Orient, à l’occasion de l’inauguration officielle la semaine dernière de la 3ème ligne de production de la Bralima à son siège central de Barumbu.

Au cours de cette cérémonie, M. Tom venu spécialement de Hollande, a rappelé que Bralima fait partie du groupe Heineken, qui est un des plus grands groupes brassicoles du monde. Il a dit qu’avec l’avènement de la troisième République dont la mise en place des institutions a été saluée par tout le monde, son groupe est déterminé pour investir en RDC.

Auparavant, l’administrateur délégué de la Bralima, M. Mameren avait  remercié l’assistance pour l’intérêt porté à sa société et singulièrement à l’économie du pays avant que le gouverneur de la ville, l’Amiral Liwanga puisse procéder à la cérémonie d’inauguration proprement dite. La 3ème ligne inaugurée devant de nombreux journalistes de l’UNPC/Kinshasa a une capacité de 756.000 bouteilles par jour.

Appel à la culture de la protection des archives dans une circonscription foncière évoqué à la Tshangu

Kinshasa, 22/02 (ACP).- Le chef de bureau de la documentation et archives de la circonscription foncière de la Tshangu à l’Est de la capitale, Simon Kapuku Wilongolo, a appelé lundi les techniciens fonciers et les usagers dudit service à protéger les archives foncières pour le bien–être de la population, au cours d’une séance de sensibilisation du personne.

Il a insisté sur le caractère « sacré » de la documentation et des archives dans une circonscription dont l’importance vise à réduire sensiblement les conflits fonciers. Il a estimé que le bureau documentation et archives constitue la « boite  noire de la conservation du fait qu’il renferme toutes les informations concernant les titres parcellaires et éléments techniques de chaque parcelle à travers une entité foncière.

Il a émis le vœu de voir la population de la Tshangu utiliser convenablement ce bureau mis à leurs dispositions en vue de mettre fin aux conflits parcellaires inutiles.

 

 
 
 
 
 

Dans l’affirmative, ces personnes suggèrent de mettre ces immondices gratuitement à la disposition des maraîchers de la capitale qui les achètent actuellement à des prix exhorbitants auprès des pousse-pousseurs. Les mêmes personnes ont par ailleurs souhaité de voir le gouvernement s’impliquer dans la situation d’insalubruté de la ville par la création d’une entreprise de recyclage des immondices.

Une entreprise de ce genre  à Kinshasa et qui fabrique des papiers toilette à base des cartons d’emballages usés, ont-ils confirmé. En effet, des ordures jetées sur les chaussées à Kinshasa forment des montagnes qui s’étendent sur les voies publiques rendant certains tronçons inaccessibles aux véhicules, note-t-on.

Situation du lundi 05 au dimanche 11 février 2007 de l’Observatoire volcanologique de Goma

Goma, 22/02 (ACP).- L’observatoire volcanologique de Goma informe la population de Goma, Gisenyi et de partout ailleurs que les données instrumentales acquises pendant la période du lundi 5 février au 11 février 2007 indiquent que : 1.- Le volcan Nyamulagira : Les séismes à longue période ont été enregistrés et localisés dans la grande fissure qui le relie au volcan Nyirangongo.

Les séismes de fracturation ont été localisés au Sud du sommet et suivant la direction Bulengo-Kunene. 2.- Les séismes tectoniques : Les séismes tectoniques liés au mouvement du Rift ont été localisés dans le Masisi, au nord des volcans actifs entre le Lac Edouard et la région de Rutshuru, dans le Lac Kivu vers la côte rwandaise où un séisme de magnitude supérieure à 4.0 sur l’échelle de Richter a été ressenti le 8 février 2007 à 04h03’ (Temps local) à Butare/Rwanda, à Goma et à Bukavu.3.- Le volcan Nyiragongo : Les séismes à longue période et haute fréquence ont été localisés dans la région comprise entre le sommet du volcan Nyiragongo et la localité de Rusayo.

Le niveau de Lac de lave dans le cratère central a augmenté de plusieurs dizaines de mètres accusant l’apparition nocturne d’une lueur rouge abondante. Un important volume de panache de gaz, riche en poussière, orienté souvent vers l’Est, le Sud -Est et le Sud -Ouest du volcan Nyiragongo a été observé ainsi que la projection des cheveux de Palée, des scories et des gendres volcaniques.

N.B. : Les populations de Goma, Gisenyi et des villages environnants de Nyiragongo et de Nyamulagira sont tenues d’observer les règles strictes d’hygiène en lavant les légumes, en couvrant les aliments et en gardant à l’intérieur des maisons, tout en faisant attention avec l’eau de pluie. Le Centre d’information sur les volcans a accueilli 178 élèves de diverses écoles primaires et secondaires et 4 étudiants de l’ISTM/Goma.

 

 
 
 
 
 
 
 

Un supporter meurt par émotion au stade des Jeunes à Kananga

Kananga, 22/02 (ACP).- Un supporter de l’AS St Luc de  Kananga, au Kasaï Occidental, est mort subitement dimanche dernier au stade des Jeunes à la suite d’une émotion. La victime connue sous le pseudonyme de « Mundele » a été saisi par le malaise lorsque l’arbitre de la rencontre Saint Luc – TV Tshipepele a annulé le but des rouge et blanc.

C’est en ce moment que la crise d’hypertension l’a foudroyé. Toutes les tentatives pour sauver sa vie au centre de référence de Cerdes où il a été conduit se sont   avérées vaines. C’est le deuxième supporter de Saint Luc décédé dans les mêmes circonstances au stade des Jeunes.

Kin City FC reçoit Nourdine AC samedi à l’EUFKIN-Plateau

Kinshasa, 22/02 (ACP).- Kin City FC 2ème recevra Nourdine AC 1er samedi au terrain de Bitabe, dans la commune de Masina, pour le compte de la 11ème journée de championnat de division I de l’Entente urbaine de football de Kinshasa (EUFKIN) Plateau.

Cette rencontre de grande envergure sera dirigée par les arbitres de l’Entente provinciale de football de Kinshasa (EPFKIN), a confié mercredi à l’ACP  le secrétariat exécutif de l’EUFKIN-Plateau.

Nourdine et Kin City sont respectivement 1er et 2ème au classement de ce championnat. Le calendrier d’autres rencontres de la même journée se présentent de la manière suivante : FC Muteba – AS Mikondo, SC Cana – AS Maluku, FC Mika –RC Semendua, AS Paulino –FC Miki Sport, FC Breme – AS Mputu et OC Masina –FC Baptême.

FC Bomoko affronte Alpha 2000 samedi à l’EUFKIN –Tshangu

Kinshasa, 22/02 (ACP).- Le FC Bomoko affrontera Alpha 2000 samedi au terrain Ndjili II pour le compte de la 10ème journée du championnat de division I de l’Entente urbaine de football de Kinshasa (EUFKIN-Tshangu).

La grille des autres rencontres prévues le même jour se présente de la manière suivante : AS Bana Véa – FC la Pigalle, AC Nsele – AC Etomat, SC Kingasani – TP Many Saint, JAC Trésor –FC Canon de 13, ST Thérèse –FC Nantes et AC Victoria –Union Sport. ACP/BUM.

 
 
 
 
 
 
 
       
       
       

 

   

 

Democratic republic of the Congo - république démocratique du congo 
866 United Nations Plaza - Suite 511 - New York, N.Y. 10017 - USA

Tel:  (212) 319-8061 - Fax: (212) 319-8232

| About Us | Government | Agence Congolaise de Presse | UN News | Mining News | Congo News | Visa | Passport | Home |